Ouvrir le menu principal

Toulouse Aerospace Express

projet de troisième ligne du métro de Toulouse

Ligne TAE
Image illustrative de l’article Toulouse Aerospace Express
Carte

Réseau Métro de Toulouse
Ouverture 2025
Terminus Colomiers - Gare, Labège La Cadène
Exploitant Tisséo-Voyageurs
Conduite (système) Automatique
Dépôt d’attache Garage-Atelier des Sept-Deniers
Points d’arrêt 21
Longueur 27 km
Temps de parcours 40 min
Distance moyenne entre points d’arrêt 1350 m
Communes desservies 4 (Toulouse, Colomiers, Blagnac, Labège)
Lignes connexes Ligne A du métro de Toulouse Ligne B du métro de Toulouse Ligne C du réseau de transports en commun de Toulouse Ligne D du réseau de transports en commun de Toulouse Ligne F du réseau de transports en commun de Toulouse Ligne T1 du tramway de Toulouse Ligne T2 du tramway de Toulouse

Les noms des stations, des puits d'aération et d'évacuation, ainsi que des ouvrages de transition, ne sont pas définitifs.

Les emplacements des aiguillages permettant le changement de voie et le retournement des rames en ligne ne sont pas encore connus à ce stade.

Le Toulouse Aerospace Express est un projet de transport public de Tisséo qui comprend la construction d'une troisième ligne de métro automatique de l'agglomération toulousaine, la construction d'un prolongement de la ligne B du métro de Toulouse et la transformation de la ligne T2 du tramway de Toulouse en Aéroport Express. La mise en service de ces infrastructures est prévue en 2025. La troisième ligne de métro relierait Colomiers à Labège, desservant au passage Airbus, la gare Matabiau et les zones d'activités du sud-est de Toulouse. L'aéroport de Toulouse-Blagnac serait également desservi mais via Aéroport Express avec le tramway.

HistoriqueModifier

PrémicesModifier

De 2008 à 2014, Pierre Cohen, maire socialiste de la ville, avait choisi de se concentrer sur les projets de tramway et de bus à haut niveau de service (BHNS), avec un calendrier établi jusqu’en 2018 au moment de son élection : en particulier, le prolongement « Garonne » de la ligne de tramway T1 (inauguré en 2013), et la réalisation d’une ligne de tramway Canal, abandonné avec le projet mobilités 2020-2025-2030[1].

Cependant, des voix s’élevèrent et s’interrogèrent sur l'opportunité de construire une troisième ligne de métro automatique entre l'ouest et l'est toulousain, desservant Montaudran, les quartiers résidentiels de la Côte Pavée, la gare Matabiau et son futur quartier Euro Sud-Ouest, les Amidonniers, Purpan, Airbus, voire la commune de Colomiers. Des études sur l'opportunité et la faisabilité d'une troisième ligne de métro ont ainsi été proposées par des citoyens toulousains en 2011 et 2012[2], et ce à l'occasion de l'enquête publique sur la révision du Plan de déplacements urbains de l'agglomération[3]. Ce dernier ne prévoit en effet aucun projet de ce type et se limite à une extension du réseau de tramway et BHNS.

La commission d'enquête, en octobre 2012, critique le plan de déplacements urbains de Toulouse déclarant qu'il serait nécessaire de créer une troisième ligne de métro. Elle indique que le projet[4] d'une troisième ligne de métro[5], qui est proposé initialement[6] dès 2011 dans une étude exploratoire réalisée[7] par un étudiant de l'Institut d'études politiques de Toulouse, Maxime Lafage[8],[9], serait « techniquement intéressant »[8]. À la suite de cet avis, les associations eurent la possibilité de mener l'affaire en justice, donnant une chance à ce projet de voir le jour[10].

À partir de fin 2013 la question de la troisième ligne de métro devint un des thèmes de campagne majeurs du nouveau maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, lors des élections municipales de 2014[11],[12]. La proposition du maire de Toulouse est de créer une ligne « Aérospace » de 20 à 25 km reliant les sites d'Airbus de la zone aéroportuaire —  Colomiers, Blagnac, Toulouse — situés dans le nord-ouest de l'agglomération en passant par la gare Matabiau située au centre ville et en allant jusqu'au sud-est de l'agglomération, où se trouve le futur campus de Montaudran Aerospace, le site Airbus Defence and Space du Palays, et, peut-être, Labège-Innopole.

ÉtudesModifier

Une fois élu, Jean-Luc Moudenc annonce que les études de la troisième ligne de métro démarreront en septembre 2014 au plus tard[13]. Une révision du PDU est lancée en février 2015 afin de prendre en compte ce projet, baptisé Toulouse Aerospace Express (TAE)[14].

À la suite des études menées à l’automne 2015, le tracé de la ligne projetée est présenté lors du comité extraordinaire de Tisséo du 18 décembre 2015[15]. Le tracé de référence de la ligne comporte dix-sept stations, et mesure 21 kilomètres de long, dont la moitié réalisés en aérien. Le 30 mars 2016, deux extensions du périmètre d'étude sont annoncées[16]: une extension ouest avec une station (Gare de Colomiers), et une extension à l'est avec trois stations (INPT, Labège Innopole, La Cadène) reprenant une partie du tracé du projet de prolongement de la ligne B.

Débats et premiers travauxModifier

En mai 2016, la Commission nationale du débat public décide d'organiser un débat public sur le projet[17], qui se déroule du 12 septembre au 17 décembre 2016[18]. Il s'articule autour de 4 à 6 réunions publiques[19]. À cette occasion, le Collectif contre les nuisances aériennes de l'agglomération toulousaine émet un avis défavorable[20]. Il lance aussi de nombreuses propositions alternatives à cette ligne de la part d'associations, qui proposent notamment l'amélioration du réseau routier du périphérique au lieu de cette nouvelle ligne de métro[21], ou un tracé alternatif, évitant notamment les liaisons avec des stations de métro existantes[22].

En mars 2017, à la suite du débat public, Tisséo décide de poursuivre le projet.

Le tracé définitif avec l'emplacement des stations est annoncé le 5 juillet 2017. Une option, la desserte de l'aéroport de Toulouse-Blagnac en métro, est abandonnée au profit d'une ligne de tramway express[23]. Le nouveau tracé entraîne aussi l'abandon de la station Fondeyre, un temps évoqué, à cause de l'usine classée Seveso située à côté.

Le 16 décembre 2017, la commission d'enquête sur le projet mobilités de Tisséo, qui inclut la troisième ligne de métro, propose de construire la ligne en deux temps : la première partie à l'horizon 2025 pour la construction de la portion Colomiers-Matabiau et le prolongement de la ligne B, et la seconde partie à l'horizon 2030, pour la portion Matabiau-Labège. Ce phasage permettrait de construire la ceinture sud (Colomiers-Portet) plus rapidement, qui est plus urgente aux yeux de la commission[24]. Mais le 30 janvier 2018, Jean-Michel Lattes, président de Tisséo-Collectivités, décide de ne pas suivre l'avis de la commission[25].

Le 11 juillet 2018, le tracé définitif est adopté à l'unanimité par le conseil syndical de Tisséo[26] et reprend pratiquement le même trajet que celui présenté au printemps 2016[27],[28]. Ce tracé réintroduit la station Fondeyre[29].

En octobre 2018, la mise en service est reportée de 2024 à 2025[30].

L’enquête publique se déroule du 6 juin au 18 juillet 2019. Le 11 octobre la commission d'enquête publique émet un avis favorable au projet, avec des réserves portant sur des détails d'aménagement des stations Sept-Deniers et François Verdier[31].

Originellement le nom de « Toulouse Aerospace Express » ne désignait que la troisième ligne de métro. Avec la définition plus précise du projet, à partir de l'enquête publique, son périmètre est élargi pour englober la construction d'une troisième ligne de métro automatique, la construction d'un prolongement de la ligne B et la transformation de la ligne T2 en Aéroport Express.

CalendrierModifier

En juillet 2015, le calendrier annoncé est le suivant[32] :

  • fin 2015 : choix préliminaire du tracé et des stations
  • 2016 : études préliminaires
  • 12 septembre au 17 décembre 2016 : débat public
  • 5 juillet 2017 : présentation du tracé final et des emplacements des stations
  • 2018 : études d’avant-projet
  • 11 juillet 2018 : présentation du tracé soumis à l’enquête publique et ajout de la station Fondeyre
  • 2019 : études de projet
  • 6 juin au 18 juillet 2019 : enquête publique
  • 2019 : début des travaux de déplacement des réseaux
  • 2020 : début des travaux de génie civil
  • 2025 : mise en service de la troisième ligne, du prolongement de la ligne B et de l'Aéroport Express

Présentation du projetModifier

ObjectifsModifier

L'objectif du projet est d'améliorer la desserte de la zone aéroportuaire et des zones d'emplois, notamment aéronautiques, dans Toulouse mais aussi sa banlieue[33]. La troisième ligne de métro doit permettre d'encourager les toulousains mais surtout les travailleurs à favoriser les transports en commun, alors que l'aire urbaine de Toulouse est en pleine expansion et que la question de la mobilité est aujourd'hui une problématique majeure au sein de la métropole. L'objectif est aussi pour Tisséo de renforcer la desserte du nord de l'agglomération par un moyen de transport structurant, alors que cette zone attire toujours plus de nouveaux habitants : 2 300 logements sont en cours d'instruction en 2019 et 8 000 pourraient être construits, notamment dans les faubourgs nord[33].

Ce projet dans son ensemble doit aussi renforcer l'intermodalité, à travers la création de cinq stations en correspondance avec le tramway ou les lignes A et B du métro, mais aussi cinq stations desservies par une gare connectée au réseau TER, dont la gare Matabiau, afin de favoriser l'utilisation du rail, notamment par les habitants du reste de l'aire urbaine pour les migrations pendulaires. Toutes les stations seront également desservies par des bus Tisséo ou du réseau Arc-en-Ciel (liO). Enfin, pour compléter l'offre intermodale du projet, Tisséo prévoit la création de 1 500 places de stationnement vélos autour des futures stations, de 8 espaces de dépose-reprise covoiturage, et de 4 parcs relais, offrant un total de plus de 3 000 places[33].

Troisième ligne de métroModifier

TracéModifier

 
Tracé des trois éléments du Toulouse Aerospace Express dans le contexte du réseau actuel.

Le tracé définitif de la troisième ligne de métro a été présenté le 5 juillet 2017, et adopté définitivement le 11 juillet 2018. Il est long de 27 km et dessert 21 stations[34]. 200 000 voyageurs sont attendus chaque jour[35].

À noter qu'une grande partie de ce trajet serait aérien, alors qu'aujourd'hui seules les stations Basso Cambo et Jolimont (ligne A) sont en aérien. Selon Tisséo, 70 % de la ligne serait souterraine, alors que 30 % serait aérienne ou à fleur de sol[33]. La vitesse commerciale serait de 40 km/h[35].

En juillet 2018, le tracé est mis à jour pour inclure une station Fondeyre[36].

La liste des vingt-et-une stations du tracé présenté est la suivante[37] :

      Stations Coordonnées Commune Correspondances
    Colomiers – Gare 43° 36′ 16″ N, 1° 20′ 07″ E Colomiers  L2​​​​​​​​​​​​​​​
   
    Airbus Colomiers Ramassiers 43° 36′ 31″ N, 1° 21′ 15″ E Colomiers  L2​​​​​​​​​​​​​​​
    Airbus Saint-Martin 43° 36′ 37″ N, 1° 22′ 18″ E Toulouse  L2​​​​​​​​​​​​​​​
    Jean-Maga 43° 37′ 17″ N, 1° 23′ 45″ E Blagnac    
    (devenu Aéroport Express)
    Sept-Deniers Stade Toulousain 43° 37′ 10″ N, 1° 24′ 44″ E Toulouse  L1​​​​​​​​​​​​​​​
    Boulevard-de-Suisse - Ponts Jumeaux 43° 37′ 12″ N, 1° 25′ 24″ E Toulouse
    Fondeyre 43° 37′ 52″ N, 1° 25′ 43″ E Toulouse
    La Vache – Nord Toulousain 43° 38′ 08″ N, 1° 26′ 13″ E Toulouse    
 L10​​​​​​​​​​​​​​​ (en projet)
  RER nord (en projet)
    Toulouse-Lautrec 43° 37′ 36″ N, 1° 26′ 37″ E Toulouse
    Raynal 43° 37′ 05″ N, 1° 26′ 45″ E Toulouse
    Bonnefoy 43° 37′ 07″ N, 1° 27′ 23″ E Toulouse  L9​​​​​​​​​​​​​​​
    Marengo – Matabiau 43° 36′ 39″ N, 1° 27′ 18″ E Toulouse    
 L8​​​​​​​​​​​​​​​
     
    François Verdier 43° 36′ 02″ N, 1° 27′ 07″ E Toulouse    
 L1L7L8L9​​​​​​​​​​​​
    Jean-Rieux 43° 35′ 37″ N, 1° 27′ 56″ E Toulouse  L8​​​​​​​​​​​​​​​
    Limayrac - Cité de l'Espace 43° 35′ 28″ N, 1° 28′ 49″ E Toulouse
    L’Ormeau 43° 34′ 45″ N, 1° 29′ 00″ E Toulouse  L7L8​​​​​​​​​​​​​​
    Montaudran – Piste des Géants 43° 34′ 23″ N, 1° 28′ 48″ E Toulouse  L8​​​​​​​​​​​​​​​
   
    Montaudran Innovation Campus
Airbus Defense & Space
43° 33′ 50″ N, 1° 29′ 28″ E Toulouse
    INPT 43° 33′ 04″ N, 1° 30′ 18″ E Labège     (en projet)
    Labège Enova 43° 32′ 37″ N, 1° 30′ 34″ E Labège
    Labège La Cadène 43° 32′ 19″ N, 1° 31′ 13″ E Labège    

Les terminus et les principaux pôles d'échanges sont indiqués en gras

Correspondances projetées avec le réseau structurantModifier

Les correspondances avec le réseau structurant toulousain ainsi que le réseau régional devraient être les suivantes :

Connexion Ligne BModifier

"Connexion Ligne B" est le nom donné au prolongement de deux stations de la ligne B du métro, entre Ramonville et INPT, permettant une correspondance avec la troisième ligne de métro. Il est prévu qu'une rame sur quatre de la ligne B ne desserve la section de Parc Technologique du Canal à INPT, portant la fréquence entre 4 minutes 30 et 6 minutes aux heures de pointe. 14 000 voyageurs sont attendus chaque jour sur cette section de la ligne B[38].

Le tracé est établi à parti du terminus actuel de Ramonville. L’essentiel du prolongement de 2,7 km sera en aérien ; seul le raccordement à la station Ramonville sera en souterrain (environ 500 mètres de tunnel) notamment pour passer sous le Canal du Midi et l’avenue Latécoère. Le reste du tracé s’effectuera en viaduc et franchira l’autoroute A61, l’Hers, la RD916 et le lac de l’INPT. Entre les stations Ramonville et Parc Technologique du Canal, le métro circulera sur une voie double, alors qu'il fonctionnera en voie simple entre Parc Technologique du Canal et INPT, future station desservie par la troisième ligne de métro[38].

      Station Coordonnées Commune Correspondances Tisséo
    Ramonville 43° 33′ 21″ N, 1° 28′ 35″ E Ramonville-Saint-Agne  L6​​​​​​​​​​​​​​​ 27377988111112​​​​​​​​​​  119  
    Parc Technologique du Canal 43° 33′ 03″ N, 1° 29′ 19″ E Ramonville-Saint-Agne  111​​​​​​​​​​​​​​​
    INPT 43° 33′ 04″ N, 1° 30′ 18″ E Labège     (en projet)

Aéroport ExpressModifier

La ligne "Aéroport Express" est la solution apportée par Tisséo pour desservir l'aéroport de Toulouse-Blagnac depuis la troisième ligne de métro, à la station Jean-Maga. Le tracé reprendra celui de l'actuelle ligne T2 du tramway, qui sera débranchée de la ligne T1 et dont le terminus sera ramené à la station de correspondance Jean-Maga. Il est possible que certains carrefours soient dénivelés afin de réduire la durée du parcours à six minutes entre Jean-Maga et l'aéroport. La fréquence de la ligne sera de 5 minutes contre 15 minutes sur l'actuelle ligne T2, et desservira en plus les entreprises de la zone aéroportuaire. Cette nouvelle ligne permettra aussi d'augmenter la fréquence du tramway T1 entre Toulouse et Blagnac, Purpan et le futur Parc des Expositions, en utilisant exclusivement le matériel roulant des deux actuelles lignes de tramway sur la seule ligne T1[39].

Station Coordonnées Commune Correspondances Tisséo
  Aéroport 43° 37′ 53″ N, 1° 22′ 29″ E Blagnac  30Aéroport​​​​​​​​​​​​​​
  Daurat 43° 37′ 44″ N, 1° 22′ 46″ E Blagnac
  Nadot 43° 37′ 29″ N, 1° 23′ 08″ E Blagnac
  Jean-Maga 43° 37′ 17″ N, 1° 23′ 45″ E Blagnac        

Exploitation projetéeModifier

Site de maintenance et de remisage (SMR)Modifier

Le site de maintenance et de remisage des rames - également appelé « garage-atelier » ou « dépôt » - de la troisième ligne de métro a été envisagé en phase d’études préliminaires près de l’aéroport et près du terminus de Labège-La Cadène mais ces options se sont vues préférer le site de Daturas, au nord du quartier des Sept Deniers. Cette implantation utilisera des terrains occupés par la ville de Toulouse (ateliers Espaces Verts) et par Toulouse Métropole (déchèterie professionnelle de Daturas, compostière)[40]. La voie d'accès entre le Toulouse Aerospace Express et son SMR devra franchir l'autoroute A621.

Matériels roulantsModifier

Troisième ligne du métroModifier

Le matériel roulant de la troisième ligne du métro toulousain ne sera pas compatible avec celui des lignes A et B et offrira une capacité des rames multipliée par deux. Ses caractéristiques sont les suivantes [41]:

  • métro automatique (sans conducteur)
  • système permettant le chauffage, la ventilation et le rafraîchissement des rames,
  • système d’information voyageur adapté aux personnes à mobilité réduite, proposant des annonces sonores et un affichage du parcours,
  • système de vidéosurveillance embarqué installé pour garantir la sécurité des passagers,
  • parc d’une trentaine de rames,
  • largeur des rames comprises entre 2,50 m et 2,70 m
  • longueur des rames compatible en station avec un quai de 45 mètres

Prolongement de la ligne BModifier

Le matériel roulant de la ligne B sera utilisé.

Aéroport ExpressModifier

Le matériel roulant de la ligne T2 sera adapté à son nouvel usage. Les rames Citadis — une partie des rames actuelles circulant sur les lignes T1 et T2 — seront reconditionnées dans le cadre de l’opération de rénovation à mi-vie de ce matériel, qui aura alors une quinzaine d’années et recevront une livrée et un aménagement specifique.

Coûts et financementModifier

Les coûts sont publiés en juillet 2016[42].

Coûts estimés du projet TAE (en juillet 2016)
Coût
Airbus Colomiers - Airbus Defence & Space 1 720 M€
Gare de Colomiers - Airbus Colomiers (extension ouest) 141 M€
Airbus Defence & Space - Labège La Cadène (extension sud) 267 M€
TOTAL Toulouse Aerospace Express 2 128 M€
Branche Aéroport de Blagnac 110 M€
TAE avec Branche Aéroport 2 238 M€

Cependant, ces derniers ont été revus à la hausse en 2019, Tisséo évoquant un chiffre de 2,66 milliards d'euros pour l'ensemble du projet Toulouse Aerospace Express[33].

Pour ce qui est de la seule connexion ligne B, Tisséo prévoit un coût total du projet de 182,5 millions d'euros. Dans le détail, les travaux de génie civil sont évalués à 80,8 millions d'euros, 62,8 millions d'euros pour les systèmes, 11,7 millions d'euros pour la maîtrise d'ouvrage, 10,3 millions d'euros de provisions pour les aléas, 9,9 millions d'euros pour les frais de maîtrise d'oeuvre et d'ingénierie, 3,5 millions d'euros pour les déplacements de réseau et enfin 3,5 millions d'euros pour les acquisitions foncières[43]. Cependant, au même titre que la troisième ligne, le coût pourrait être réévalué à la hausse, au vu de l'inflation notamment, l'estimation datant de janvier 2017.

ProlongementsModifier

À terme un prolongement à l'ouest de la troisième ligne de métro vers En Jacca est envisagé[37].

Un prolongement de l'Aéroport Express, au nord de l'aéroport de Blagnac est également envisagé [44].

TourismeModifier

 
La Cité de l'Espace sera accessible depuis la future station Côte Pavée.

La ligne passe à proximité de plusieurs sites touristiques toulousains :

L’intérêt touristique de la ligne est toutefois moindre que celui de la ligne A, qui dessert au plus près l’hypercentre de la ville.

Critiques du projetModifier

Le tracéModifier

Plusieurs associations, telles l’association des usagers des transports de l’agglomération toulousaine et de ses environs (AUTATE) ou Toulouse Métro-Politaine, critiquent un tracé qu'elles estiment mal pensé[45],[46]. Ces associations estiment que certains quartiers denses comme les Amidonniers seraient lésés ou que la boucle par la station La Vache au nord est inutile et qu'elle ferait doublon avec certains réseaux existants[46].

Impact environnementalModifier

Des craintes ont été émises par ces mêmes associations ainsi que les riverains autour de la future station François Verdier où il a été envisagé d'abattre des platanes, ce à quoi Tisséo a répondu que rien n'était confirmé concernant cela[47].

La chambre régionale des comptes prédit, dans ses scénarios les plus optimistes, une augmentation de 17 % de la circulation routière et de 9 % des émissions de gaz à effet de serre à l'échéance de 2025[48].

Le financementModifier

Dans un rapport de janvier 2019, la Cour des comptes estime que le projet endetterait considérablement Tisséo et que son financement est incertain[49],[50],[51].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. « Métro Ligne 3 Toulouse », sur metroligne3toulouse.debatpublic.fr (consulté le 6 juillet 2017)
  2. La Dépêche du Midi « Toulouse : Pour une troisième ligne de métro », La Dépêche.fr, le 2 octobre 2011.
  3. SkyScraperCity« Consultation des études sur une troisième ligne de métro à Toulouse », SkyScraperCity.com, le 16 septembre 2011.
  4. « Pour une 3e ligne de métro », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2017)
  5. http://www.toulouseinfos.fr/actualites/18351-maxime-lafage-installer-peage-urbain-toulouse.html
  6. https://www.ladepeche.fr/article/2015/06/11/2122553-un-etudiant-a-l-origine-du-projet.html
  7. http://www.leparisien.fr/municipales-2014/en-regions/municipales-a-toulouse-maxime-etudiant-attend-une-troisieme-ligne-de-metro-17-01-2014-3503133.php/
  8. a et b https://www.ladepeche.fr/article/2012/10/05/1457419-transports-et-si-le-plan-de-deplacements-etait-annule.html
  9. « Toulouse. L'idée d'une troisième ligne de métro : «l'alternative a été jugée intéressante» », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2017)
  10. http://www.metrofrance.com/toulouse/a-toulouse-les-projets-de-transports-en-commun-menaces/mljg!mf4IGTrigjLw/
  11. Veyrac évoque une 3e ligne de métro et un tramway aérien pour Toulouse - La Dépêche
  12. Moudenc propose une 3e ligne de métro à Toulouse - La Dépêche
  13. Exclusif. Jean-Luc Moudenc : « Toulouse ne va pas s'arrêter » - Voix du Midi - David Saint-Sernin - Consulté le 10 avril 2014
  14. Toulouse. Les projets de transport pour 2025 enfin officialisés - Voix du Midi - David Saint-Sernin - Consulté le 5 février 2015
  15. David Saint-Sernin, « Tout ce qu'il faut savoir sur le tracé de la troisième ligne de métro et la façon dont il pourrait évoluer », dans Actu côté Toulouse, [lire en ligne]
  16. Tisséo va finalement étudier l'arrivée du métro à Colomiers et confirme la desserte de Labège
  17. [PDF]Toulouse Aerospace Express - CNDP - 05/05/2016
  18. « Projet de troisième ligne de métro à Toulouse | CNDP - Commission nationale du débat public », sur www.debatpublic.fr (consulté le 6 juillet 2017)
  19. [PDF]Communiqué des décisions du 6 juillet 2016 - CNDP - 06/07/2016
  20. « Les riverains de l'aéroport de Toulouse disent "non" à la 3e ligne de métro », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 13 décembre 2016)
  21. « Métro Ligne 3 Toulouse », sur metroligne3toulouse.debatpublic.fr (consulté le 6 juillet 2017) (voir compte-rendu du débat)
  22. « Tlse Métro-Politaine (@CollectifTAE) | Twitter », sur twitter.com (consulté le 6 juillet 2017)
  23. « À défaut d'un métro direct, l'on se dirige vers un « tramway express » pour desservir l'aéroport de Toulouse », Actu Toulouse,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juillet 2017)
  24. « Vers une réalisation en deux temps de la 3e ligne de métro ? », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 20 décembre 2017)
  25. « Métro : les enjeux de la 3e ligne », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 31 janvier 2018)
  26. https://twitter.com/jlmoudenc/status/1016967853734580225
  27. Delphine Gerard, « 3ème ligne de métro à Toulouse : voici le tracé définitif », France 3 Occitanie,‎ (lire en ligne)
  28. Gabriel Kenedi, « Toulouse : où passera la 3e ligne de métro ? Découvrez le tracé définitif validé par Tisséo », Actu Toulouse,‎ (lire en ligne)
  29. David Saint-Sernin, « 3e ligne de métro : Tisséo va définitivement opter pour un tracé passant au nord de Toulouse », Actu Toulouse,‎ , p. La station Fondeyre va faire son retour (lire en ligne)
  30. La troisième ligne de métro de Toulouse sera livrée avec un an de retard en 2025
  31. [PDF]Conclusions et Avis de la commission d’enquête des opérations TAE et CLB
  32. Métro : la 3e ligne a déjà un nom - La Depeche - Philippe Emery - 08/07/2015
  33. a b c d et e « Toulouse Métro Ligne 3 - 3ème Ligne », sur www.toulousemetro3.fr (consulté le 5 mai 2019)
  34. « Le tracé de la 3e ligne de métro validé : 27 km et 20 stations pour 200 000 passagers par jour », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juillet 2017)
  35. a et b « Toulouse Métro Ligne 3 - Accueil », sur www.toulousemetro3.fr (consulté le 5 mai 2019)
  36. « Découvrez le tracé définitif de la troisième ligne de métro de Toulouse », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 11 juillet 2018)
  37. a et b Toulouse : on connaît désormais les emplacements précis des stations de la future 3e ligne de métro
  38. a et b « Toulouse Métro Ligne 3 - Connexion Ligne B », sur www.toulousemetro3.fr (consulté le 5 mai 2019)
  39. « Toulouse Métro Ligne 3 - Aéroport Express », sur www.toulousemetro3.fr (consulté le 5 mai 2019)
  40. Comité Syndical du 11 juillet 2018
  41. [PDF]Dossier de presse "Toulouse Aerospace Express" du 5 juillet 2017
  42. Tableau de coûts des infrastructures SMTC
  43. « Connexion Ligne B | Tisséo Collectivités », sur www.tisseo-collectivites.fr (consulté le 9 mai 2019)
  44. Le tram de l'aéroport prolongé va-t-il devenir la «4e ligne de métro» ?
  45. « Pour l'Autate, la 3e ligne pas gagnante sur toute la ligne », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne)
  46. a et b « Toulouse Métro-Politaine » (consulté le 22 janvier 2019)
  47. Corinne Lebrave, « 3ème ligne de métro à Toulouse : pas question de toucher aux platanes des allées François Verdier », France 3 Occitanie,‎ (lire en ligne)
  48. Nicolas Belaubre, « 3e ligne de métro à Toulouse : « financement instable », « insincérité des comptes » et « irrégularités graves » », Le Journal Toulousain,‎ (lire en ligne)
  49. Laurent Marcaillou, « La Cour des comptes juge « problématique » le financement du nouveau métro de Toulouse », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  50. Jean-Noël Gros, « La chambre régionale des comptes se penche sur la dette de Tisséo », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne)
  51. Jean-Noël Gros, « Métro : pour la chambre des comptes, pas de 3e ligne avant 2027 », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :