Ligne S3 du RER bâlois

ligne de banlieue de Bâle

S3
Image illustrative de l’article Ligne S3 du RER bâlois
Rame Flirt S3 à Delémont en 2012.

Réseau RER trinational de Bâle
Terminus Olten, Porrentruy
Histoire
Mise en service 1997
Dernière modification 2004
Exploitant Chemins de fer fédéraux suisses (CFF)
Exploitation
Matériel utilisé Stadler FLIRT
Points d’arrêt 27
Longueur 104.8 km
Jours de fonctionnement LMaMeJVSD

La ligne S3 est un élément du réseau RER bâlois, en Suisse.

Elle dessert l'agglomération bâloise du sud-est (Tecknau) au sud-ouest (Porrentruy).

HistoireModifier

Le ligne S3 est mise en service en 1997 et prolongée en 2004[1].

Depuis le changement d'horaire CFF intervenu en , cette ligne n'est plus desservie que par des rames Flirt RABe 521 ou RABe 523.

CaractéristiquesModifier

InfrastructureModifier

Elle est principalement divisée en 2 parties, la ligne de l'Ergolztal vers Liestal et Olten, et la ligne du Jura vers Laufon, Delémont et Porrentruy. En double-voie dans la majeure partie d'Olten à Aesch et se poursuit en voie unique jusqu'à Porrentruy avec de nombreuses gares de croisement.

La longueur totale de la ligne est de 104,6 km[1].

Liste des garesModifier

La ligne comporte 27 gares desservies[1]. Son départ est à Olten ; elle s'arrête dans toutes les gares en passant dans 4 cantons différents (Soleure, Bâle-Campagne, Bâle-Ville et Jura) avant d'atteindre Porrentruy.

Gares Coordonnées Communes Correspondances
    Olten 47° 21′ 07″ N, 7° 54′ 28″ E Olten
    Tecknau 47° 26′ 44″ N, 7° 53′ 15″ E Tecknau
    Gelterkinden 47° 27′ 57″ N, 7° 50′ 51″ E Gelterkinden
    Sissach 47° 27′ 46″ N, 7° 48′ 44″ E Sissach
    Itingen 47° 28′ 02″ N, 7° 47′ 14″ E Itingen
    Lausen 47° 28′ 13″ N, 7° 45′ 35″ E Lausen
    Liestal 47° 29′ 04″ N, 7° 43′ 53″ E Liestal
    Frenkendorf-Füllinsdorf 47° 30′ 05″ N, 7° 43′ 09″ E Frenkendorf
    Pratteln 47° 31′ 22″ N, 7° 41′ 29″ E Pratteln
    Muttenz 47° 32′ 01″ N, 7° 38′ 53″ E Muttenz
    Bâle CFF 47° 32′ 51″ N, 7° 35′ 23″ E Bâle
    Bâle-Dreispitz 47° 32′ 15″ N, 7° 36′ 34″ E Bâle
    Münchenstein 47° 30′ 48″ N, 7° 37′ 02″ E Münchenstein
    Dornach-Arlesheim 47° 29′ 19″ N, 7° 36′ 40″ E Arlesheim
    Aesch 47° 28′ 04″ N, 7° 36′ 12″ E Aesch
    Duggingen 47° 27′ 12″ N, 7° 36′ 12″ E Duggingen
    Grellingen 47° 26′ 29″ N, 7° 35′ 32″ E Grellingen
    Zwingen 47° 26′ 02″ N, 7° 31′ 49″ E Zwingen
    Laufon 47° 25′ 10″ N, 7° 30′ 10″ E Laufon
    Delémont 47° 21′ 43″ N, 7° 21′ 01″ E Delémont Delémont à Bienne
    Courtételle 47° 20′ 34″ N, 7° 19′ 05″ E Courtételle
    Courfaivre 47° 20′ 07″ N, 7° 17′ 29″ E Haute-Sorne
    Bassecourt 47° 20′ 12″ N, 7° 14′ 49″ E Haute-Sorne
    Glovelier 47° 20′ 07″ N, 7° 12′ 34″ E Glovelier Glovelier à La Chaux-de-Fonds
    Saint-Ursanne 47° 22′ 04″ N, 7° 09′ 57″ E Clos du Doubs
    Courgenay 47° 24′ 19″ N, 7° 07′ 27″ E Courgenay
    Porrentruy 47° 25′ 15″ N, 7° 04′ 49″ E Porrentruy Porrentruy à Delle et à Meroux (TGV)
Porrentruy à Bonfol

ExploitationModifier

Les rames sont des Stadler FLIRT[2]. La cadence est de 2 trains par heure entre Olten et Laufon (via Bâle CFF) et d'un train par heure de Laufon à Porrentruy, toute la journée. En heure de pointe, des trains supplémentaires circulent entre Bâle et Olten et entre Bâle et Delémont.

ProjetModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Joël Forthoffer, « Bâle, un fait métropolitain entre frontaliarités ferroviaires et trans-frontaliarité mobile », Géotransport, no 8,‎ , p. 99 (lire en ligne, consulté le ).
  2. « Faits et chiffres concernant le réseau express régional et trinational bâlois », sur Chemins de fer fédéraux suisses (consulté le ).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier