Ouvrir le menu principal
Le viaduc de Delbarat et la halte ferroviaire de Saint-Jacques-des-Blats

La ligne Clermont-Ferrand - Aurillac est une relation commerciale ferroviaire entre la gare de Clermont-Ferrand et la gare d'Aurillac. C'est une ligne locale qui traverse les Monts du Cantal et rejoint ces deux villes de la région d'Auvergne.

Elle emprunte les sections de lignes suivantes :

Sommaire

HistoireModifier

La constructionModifier

Le tracé par la gare de Neussargues et le tunnel du Lioran a été commencé par la Compagnie du chemin de fer Grand-Central de France et terminé par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans.

Données techniquesModifier

ItinérairesModifier

La tractionModifier

Au début des années 2000, un projet d'électrification en 25 Kv 50 Hz a été étudié entre Clermont-Ferrand et Neussargues en 2 phases: Clermont-Issoire et Issoire-Neussargues, afin de joindre en traction électrique la ligne des Causses (à réelectrifier en 25 Kv 50 hz). Les travaux préliminaires avaient même commencé sur le tronçon Clermont-Issoire. Mais avec les changements politiques le projet fut abandonné. Toutefois, le tronçon Clermont-Issoire est électrifié en 25 Kv 50 Hz, entre Clermont-Ferrand (ville) et Clermont-La Pardieu, uniquement sur la voie 1.

Ouverture des sectionsModifier

Le matériel roulantModifier

En service en 2006Modifier

Matériel automoteurModifier
Locomotives pour rames tractéesModifier

Matériel vapeur historiqueModifier

Les garesModifier

Les principaux ouvrages d'artModifier

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Patrick Garino, Mariano Florès, La Triangle du Cantal. Tome II : La ligne du Lioran, avec Mariano Florès, 176 pp. 292 photos, 6 cartes 14 tableaux, PEF,
  • Antoine Trin, Les Chemins de fer du Cantal,
  • Nordling, ingénieur en chef du réseau central d'Orléans, et Directeur de la Compagnie des chemins de fer de l'État autrichiens, Compte rendu statistique du chemin de fer de Murat à Vic-sur-Cère, chez Dunod, Paris.
  • Marcel Monmarché, Chemins de fer d'Orléans, le Cantal, 1898, Paris, 22 p. textes et illustrations sur Vic-sur-Cère, le Lioran, Murat.

Voir aussiModifier