Ligne 73 (Infrabel)

ligne de chemin de fer belge

La ligne 73 est une ligne ferroviaire belge du réseau Infrabel qui relie les villes de Deinze et La Panne. Longue d'environ 74 kilomètres, elle comporte une ou deux voies à écartement standard, suivant les sections, est électrifiée sur l'ensemble de son parcours et sa vitesse de référence est de 120 km/h.

Ligne
73
Ligne de Deinze à La Panne (frontière)
Image illustrative de l’article Ligne 73 (Infrabel)
Carte de la ligne
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Historique
Mise en service 1855 – 1880
Électrification 1996
Concessionnaire Infrabel (depuis 2005)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 73
Longueur 74,347 km
Vitesse de référence 120 km/h
Écartement standard (1,435 m)
Électrification 3000 V continu
Trafic
Propriétaire Infrabel
Exploitant(s) SNCB
Trafic voyageurs et fret

HistoriqueModifier

ChronologieModifier

HistoireModifier

Le est ouverte la voie ferrée entre Deinze et Tielt par la société de chemin de fer Flandre Occidentale. La même société ouvre le une voie ferrée entre Lichtervelde et Furnes. Le la société de chemin de fer Furnes - Dunkerque ouvre les 5 kilomètres de voies ferrées entre Frunes et Adinkerke qui deviendra plus tard la gare de La Panne. Le , la ligne est complétée entre Tielt et Lichtervelde par les chemins de fer de l'État belge.

Entre et , le trafic voyageur est interrompu entre Adinkerke et la frontière française. Seuls de ponctuels trains de touristes sont opérés sur cette section de la ligne pendant cette période.

Le , la ligne est électrifiée au standard belge 3000V CC entre Deinze et La Panne. Au même moment, un nouveau tracé est établi entre Diksmude et Kaaskerke. La section entre La Panne et la frontière avec le réseau ferré français reste non-électrifié.

Le est rétabli le trafic international entre la Belgique et la France. De plus, il y circule des trains de marchandises entre la société sidérurgique Sollac de Dunkerque et la fabrique Cockerill-Sambre à Marcinelle. Après une période d'essai, 2 trains marchandises étaient opérés entre La Panne et la France mais le projet a été ensuite abandonné le à cause des travaux sur les voies à De Panne. Le trafic ferroviaire n'est pas repris même si la voie menant vers la frontière subsiste. Le passage à niveau sur la route nationale 386 a disparu, juste avant la frontière française, est défoncé en 2014[2].

InfrastructureModifier

LigneModifier

C'est une ligne à écartement standard qui porte le numéro 73 sur le réseau Infrabel, qui est composé de deux sections principales : De Deinze à La Panne marchandises est électrifiée en 3kV avec une vitesse de référence à 120 km/h[3]. Elle comporte plusieurs tronçons à voie unique, entre : Dixmude et Furnes, et entre Furnes et La Panne[4]. La deuxième section « La Panne - Frontière RFF (Dunkerque) » est à voie unique, non électrifiée, avec une vitesse de référence de 40 km/h[3].

Gares en serviceModifier

Liste des gares ouvertes de la ligne avec leur point kilométrique[5] : Deinze (0,000), Aarsele (8,900), Tielt (15,200), Lichtervelde (32,440), Kortemark (38,347), Dixmude (50,971), Furnes (66,047), Coxyde (67,447), La Panne (71,047)[5].

Signalisation de cabineModifier

A des fins de tests, la ligne 73 est équipée de l'ETCS niveau 2 entre les gares de Dixmude à La Panne, en parallèle de la signalisation latérale. Seuls certains engins spécifiques sont autorisés à circuler en signalisation de cabine sur cette ligne pour l'instant, les autres continuant à utiliser la signalisation latérale et la TBL1+.

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Archive site pandora, 73 Adinkerke - Poperinge lire (consulté le 10 mai 2012).
  2. Kevers: Belgische Spoorlijnen (nl)
  3. a et b Site Infrabel, document de référence du réseau, annexe D.1-1 (modifié par la circulaire 04 I-AR/2011, p. 17 drr_d-01-1-lst3-01.pdf Lire (0.5MB) (consulté le 10 mai 2012).
  4. Site Infrabel, Annexe C.04 Carte technique du réseau, 1er mars 2012 pdf (1.78MB) (consulté le 10 mai 2012).
  5. a et b Site Infrabel, document de référence du réseau, annexe E.1, Distances entre gares et nœuds (19/12/2011), p. 22/40 (3,63 Mo) (consulté le 4 mai 2012).

BibliographieModifier

  • (nl) « 130 jaar spoorwegen te Veurne », dans la revue Bachten de Kupe, 1988

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier