Ligament longitudinal antérieur

Ligament longitudinal antérieur
Détails
Insertions
Identifiants
Nom latin
Lig. longitudinale anteriusVoir et modifier les données sur Wikidata
TA98
A03.2.01.007Voir et modifier les données sur Wikidata
TA2
1679Voir et modifier les données sur Wikidata
FMA
31893Voir et modifier les données sur Wikidata

En anatomie humaine, le ligament longitudinal antérieur (ou ligament vertébral commun antérieur) est une longue bande fibreuse descendant verticalement de la face externe de l'os occipital jusqu'à la face antérieure de la deuxième vertèbre sacrée (S2). Il adhère au périoste de la face antérieure des corps vertébraux et aux disques intervertébraux[1][source insuffisante].

DescriptionModifier

Le ligament longitudinal antérieur s’insère sur la face exocrânienne de la partie basilaire de l'os occipital.

Le ligament est épais et légèrement plus étroit sur les corps vertébraux et plus mince mais légèrement plus large sur les disques intervertébraux.

Entre l'os occipital et l'atlas, le ligament est une étroite bandelette qui s'élargit peu à peu de haut en bas.

Il se poursuit verticalement sur la face antérieure des corps vertébraux et des disques intervertébraux.

Après la troisième vertèbre thoracique le ligament s'étend sur les faces latérales des corps vertébraux jusqu'aux articulations costo-vertébrales.

En région lombaire, la partie latérale du ligament disparaît et le ligament s'étend seulement sur la face antérieure des corps vertébraux.

En région sacrale, le ligament recouvre la première vertèbre sacrée puis se termine sur la deuxième vertèbre sacrée[2][source insuffisante].

Les fibres se répartissent sur trois couches : une superficielle qui relie trois à quatre vertèbres, une intermédiaire qui relie deux à trois vertèbres et une profonde qui relie les vertèbres voisines.

Aspect cliniqueModifier

Le ligament longitudinal antérieur peut se calcifier, provoquant des douleurs dorsales[3].

Pour corriger une courbure anormale de la colonne vertébrale, comme la cyphose[4], le ligament peut être chirurgicalement coupé entre deux vertèbres adjacentes. Cette opération est possible en l'absence d'ostéoporose ou de certaines interventions chirurgicales antérieures.

Notes et référencesModifier

  1. Pierre Kamina, Anatomie Clinique, tome 2, « Tête », « Cou », « Dos », pp. ???
  2. Henri Rouvière, Anatomie Humaine, tome 2, « Tronc », p. ???
  3. (en) Lynton G. F. Giles, 100 challenging spinal pain syndrome cases, Edinburgh, 2nd, , 425 - 427 p. (ISBN 978-0-7020-4271-3, OCLC 460883276, DOI 10.1016/B978-0-443-06716-7.00092-X, lire en ligne), « Case 92 - Post-traumatic anterior longitudinal ligament calcification »
  4. Zeeshan M. Sardar, Eli M. Baron, Timothy Davis et Neel Anand, Operative Techniques: Spine surgery, Philadelphia, 3rd, , 358 - 370 p. (ISBN 978-0-323-48391-9, OCLC 964627490, DOI 10.1016/B978-0-323-40066-4.00041-2, lire en ligne), « Procedure 41 - The Transpsoas Approach for Thoracolumbar Interbody Fusion »