Liesbeth Spies

femme politique néerlandaise

Liesbeth Spies
Illustration.
Portrait de Liesbeth Spies (2012).
Fonctions
Bourgmestre d'Alphen-sur-le-Rhin
En fonction depuis le
(5 ans, 9 mois et 6 jours)
Prédécesseur Tjerk Bruinsma (intérim)
Bourgmestre de Stichtse Vecht
(intérim)

(5 mois et 7 jours)
Prédécesseur Mirjam van 't Veld
Successeur Marc Witteman
Ministre des Affaires intérieures et des Relations au sein du Royaume

(10 mois et 20 jours)
Premier ministre Mark Rutte
Gouvernement Rutte I
Prédécesseur Piet Hein Donner
Successeur Ronald Plasterk
Représentante des Pays-Bas

(8 ans, 1 mois et 2 jours)
Élection 15 mai 2002
Réélection 22 janvier 2003
22 novembre 2006
Législature 32e, 33e et 34e
Groupe politique CDA
Biographie
Nom de naissance Jantje Wilhelmina Elisabeth Spies
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Alphen-sur-le-Rhin (Pays-Bas)
Nationalité Néerlandaise
Parti politique CDA
Diplômée de Université de Leyde

Jantje Wilhelmina Elisabeth Spies, dite Liesbeth Spies, née le à Alphen-sur-le-Rhin, est une femme politique néerlandaise. Membre de l'Appel chrétien-démocrate (CDA), elle est ministre des Affaires intérieures et des Relations au sein du Royaume de 2011 à 2012, bourgmestre par intérim de Stichtse Vecht en 2014 et bourgmestre d'Alphen-sur-le-Rhin depuis cette date.

BiographieModifier

Premiers engagements politiquesModifier

Diplômée en droit et économie de l'université de Leyde, Liesbeth Spies est représentante à la Seconde Chambre des États généraux du au . Le , elle devient présidente intérimaire de l'Appel chrétien-démocrate, une fonction d'importance moindre par rapport à celle de chef politique. Elle succède à Henk Bleker, nommé secrétaire d'État auprès de Maxime Verhagen, ministre des Affaires économiques, de l'Agriculture et de l'Innovation. Elle cède le poste le à Ruth Peetoom, élue de plein titre lors du congrès du parti.

Suite aux élections provinciales du , Liesbeth Spies entre aux États provinciaux de Hollande-Méridionale, puis à la députation provinciale le 27 avril suivant.

Ministère de l'IntérieurModifier

Le , elle succède à Piet Hein Donner, appelé à devenir vice-président du Conseil d'État, en tant que ministre des Affaires intérieures et des Relations au sein du Royaume au sein du premier cabinet de Mark Rutte, démissionnant dès lors de ses fonctions en province de Hollande-Méridionale[1].

Le , elle se porte candidate pour mener la liste chrétienne-démocrate aux élections législatives la même année, mais se place cinquième sur six prétendants, Sybrand van Haersma Buma remportant le scrutin dès le premier tour avec 51,4 % des voix. Lors de la prise de fonction du cabinet Rutte II, le CDA n'entrant pas dans la coalition gouvernementale, elle est remplacée, le , par le travailliste Ronald Plasterk.

Bourgmestre d'Alphen-sur-le-RhinModifier

Après un intérim de cinq mois à la fonction de bourgmestre de Stichtse Vecht en 2014, poste auquel elle est installée par Willibrord van Beek, alors commissaire du Roi en province d'Utrecht, elle devient en décembre de la même année bourgmestre d'Alphen-sur-le-Rhin pour un mandat de six ans. En 2020, elle indique ne pas être candidate pour être bourgmestre de La Haye suite à la démission de Pauline Krikke et l'intérim de Johan Remkes, souhaitant voir son mandat à Alphen-sur-le-Rhin renouvelé[2].

Articles connexesModifier

RéférencesModifier