Liberty Surf

Fournisseur d'accès internet

Liberty Surf
logo de Liberty Surf

Création 1999
Disparition 2001
Siège social FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité FAI
Société mère Iliad
Site web www.libertysurf.fr

Liberty Surf était un fournisseur d'accès à Internet français créé en 1999, filiale du groupe Kingfisher et d'Europ@web, holding de Bernard Arnault,. C'est l'un des premiers fournisseurs gratuits en France ; seules les minutes d'utilisation étaient payantes par le biais d'un numéro local à composer avec Freesbee, World Online, Freesurf, Freeetc..

Modem 56 K fourni par Liberty Surf.

HistoireModifier

Avant 1999, les internautes français devaient, en plus des communications téléphoniques, souscrire à un abonnement mensuel à un FAI pour un volume horaire défini (comme avec Infonie ou AOL). Avec l'apparition des FAI gratuits, le nombre d'internautes a considérablement augmenté en France. Avec l'avènement des formules illimitées (connexion illimitée à un prix défini par mois) et surtout du haut débit (ADSL, câble), ce type de formule a presque totalement disparu du marché.

Liberty Surf a été racheté en 2001 par Tiscali France[1],[2]. Tiscali a ensuite cédé sa filiale française à l'opérateur Alice (Telecom Italia). En 2008, Free rachète complètement Liberty Surf Group SAS auprès de Telecom Italia.

Le , la société Free a détourné[réf. nécessaire] le serveur www.libertysurf.fr ainsi que le service webmail.libertysurf.fr, rendant ainsi plus difficile à utiliser[En quoi ?][réf. nécessaire] un service gratuit de l'Internet français (web et mail).

En ce qui concerne le courrier électronique, les personnes qui utilisent des adresses électroniques « @libertysurf.fr » ou « @libertysurf.net » peuvent toujours recevoir leurs courriers à ces adresses en utilisant les serveurs POP : pop.libertysurf.fr et SMTP : mail.libertysurf.fr ou IMAP sur imap.libertysurf.net. Le service de courrier via le web, webmail.libertysurf.fr renvoie le plus souvent vers son gérant Free (webmail.free.fr) mais sans possibilité d'accéder à un compte libertysurf et à ses paramètres, ou parfois sur une URL de l'ancien gérant Alice (webmail.aliceadsl.fr). Cette dernière, néanmoins gérée par Free d'après whois, est difficilement accessible mais offre la possibilité d'accéder aux comptes et courriers de libertysurf.fr. Il suffit d'utiliser un client de messagerie pour récupérer ses courriers afin ne pas encombrer les disques de ces serveurs restés gratuits.

Il n'est pas encore proposé aux détenteurs d'adresses @libertysurf gratuites, une alternative payante pour la conservation de leurs toutes premières adresses électroniques françaises.

Notes et référencesModifier

  1. « Liberty Surf racheté par Tiscali », sur ZDNet France, (consulté le 19 juin 2019)
  2. « ADSL : Liberty Surf n'est pas en reste », sur ZDNet France (consulté le 19 juin 2019)

Articles connexesModifier