Ouvrir le menu principal

Lhuître

commune française du département de l'Aube

Lhuître
Lhuître
L'église Sainte-Tanche.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Troyes
Canton Arcis-sur-Aube
Intercommunalité Communauté de communes de la Région d'Arcis-sur-Aube
Maire
Mandat
Denis Turpin
2014-2020
Code postal 10700
Code commune 10195
Démographie
Population
municipale
297 hab. (2016 en augmentation de 4,21 % par rapport à 2011)
Densité 8,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 34′ 17″ nord, 4° 15′ 02″ est
Altitude Min. 93 m
Max. 196 m
Superficie 35,82 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Lhuître

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Lhuître

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lhuître

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lhuître

Lhuître est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

GéographieModifier

Lhuître fait partie de la Champagne crayeuse. Elle est située sur l'Huitrelle, un affluent de l'Aube.

Le nord-est de son territoire est occupé par le camp militaire de Mailly.

HistoireModifier

La seigneurie était partagée en deux, à gauche de la rivière elle relevait de Rosnay en arrière fief de Dampierre et l'autre de celle de Ramerupt. Les premiers seigneurs connu pourraient être Garnier de Luistre entre 1145 et 1147. Ou Helvise de Lhuitre, dame cité en 1200.

En 1789, le village dépendait de l'intendance et de la généralité de Châlons, de l'élection de Bar-sur-Aube. L'Huitrelle partageant le finage, une partie relevait du bailliage de Chaumont et l'autre partie de celui de Sézanne.

Château cité en 1663 comme appartenant à François Picot et ayant huit chambres avec feu sur deux étages, colombier, laiterie, écurie, granges, jardin potager et fruitier.

Clément Mullet cite une synagogue et école au XIe siècle.

La ville ne fut pas épargnée par les incendies, parmi les plus destructeurs, celui du 18 avril 1578 qui détruisait dix neuf maisons et en 1560, partant du même lieu détruisait toutes les maisons de la rue de la Forge. Le 9 décembre 1856, une victime, neuf maison, dix écuries et huit granges, en 1874 l'église frappée par la foudre. Et le 31 mars 1886, dans la rue Sainte-Tanche, dix-neuf maisons, quinze granges.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Gérard Beaurieux DVD Conseiller général
mars 2008 En cours Denis Turpin[1] DVD Retraité Fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2016, la commune comptait 297 habitants[Note 1], en augmentation de 4,21 % par rapport à 2011 (Aube : +1,62 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
700717720629648658635640587
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
613585538506486474476438410
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
418394375318338320339310353
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
298300275269261234254285297
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

La commune compte un monument historique :

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

Lien externeModifier