Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Lettre sur le commerce des livres

La Lettre sur le commerce des livres est un essai de Denis Diderot rédigé en 1763. Rédigé initialement à la demande des libraires parisiens sous le titre Mémoire sur la liberté de la presse, le texte est remanié et adressé à Antoine de Sartine en 1764. Le texte ne sera publié, dans sa version originale, qu'en 1861.

Lettre sur le commerce des livres
Auteur Denis Diderot
Pays Drapeau de la France France
Genre essai
Date de parution réd. 1763

ContenuModifier

Le sous-titre de la lettre précise largement le contenu : « Lettre historique et politique adressée à un magistrat sur le commerce de la librairie, son état ancien et actuel, ses règlements, ses privilèges, les permissions tacites, les censeurs, les colporteurs, le passage des ponts et autres objets relatifs à la police littéraire ».

Diderot suit le raisonnement déjà tenu par Louis d'Héricourt[1] en 1725 selon lequel l'auteur est propriétaire de son œuvre, au même titre que n'importe quel bien matériel. En dépit du caractère particulier qu'il attribue néanmoins à cette propriété, qui fait penser au droit moral de l'auteur, inaliénable de nos jours, Diderot la considère comme entièrement aliénable : l'éditeur est donc en droit de l'acquérir, entièrement et une fois pour toutes.

RéférencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

NotesModifier

  1. Avocat (1687-1752), auteur d'un mémorandum sur la question en 1725, adressé au gardien des sceaux.