Lessivage

Le lessivage est le transport d'éléments par l'eau de pluie en direction de la nappe phréatique. On parle de lessivage des substances phytosanitaires, de lessivage des constituants du sol (argiles, ions), etc.

Dans le cas des sols, le lessivage entraîne les particules argileuses, limoneuses du sol, ou les ions, des couches supérieures de celui-ci vers les couches plus profondes. Cela peut avoir un impact sur la qualité des eaux souterraines, et des cours d'eau.

Lessivage et lixiviationModifier

En agronomie et pédologie, on emploie souvent les termes de lixiviation et lessivage dans le même sens. Les deux termes désignent cependant deux variantes de ce phénomène de transport de matériaux dans le sol. Le lessivage concerne les particules solides non solubles ou dissoutes alors que la lixiviation concerne uniquement les éléments solubles puisqu'ils sont entraînés par l'infiltration des eaux après avoir été dissous. Ainsi, on parle de lessivage des argiles mais de pertes en nitrates par lixiviation[1].

Conséquences du lessivageModifier

Les effets du lessivage du sol sont l'appauvrissement de certains éléments nutritifs pour la végétation et les cultures (nitrates, calcium2+, potassium+...). Dans les cultures, cette perte peut être compensée par l'apport d'engrais. Ça peut aussi se produire dans les marais.

Notes et référencesModifier

  1. Denis Baize, Petit lexique de pédologie, éditions Quæ, , p. 127-131

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier