Les Secrets de Monsieur Synthèse

Les Secrets de Monsieur Synthèse
Auteur Louis Boussenard
Pays Drapeau de la France France
Genre Science-fiction
Merveilleux scientifique
Éditeur Marpon et Flammarion
Lieu de parution Paris
Date de parution v. 1890 (prépublication en 1888-1889)
Type de média Livre papier
Illustrateur Charles Clérice
Chronologie

Les Secrets de Monsieur Synthèse est un roman affilié au merveilleux scientifique de l'écrivain français Louis Boussenard publié en feuilleton de à dans la revue hebdomadaire de vulgarisation scientifique La Science illustrée. Il est publié en format relié sans doute en 1890 par les éditeurs Charles Marpon et Ernest Flammarion. Il narre les aventures d'un inventeur de génie, Monsieur Synthèse, qui cherche à recréer une vie intelligente.

IntrigueModifier

Le savant Monsieur Synthèse a utilisé ses inventions pour devenir immensément riche. Il multiplie les projets mégalomanes, à savoir modifier la forme de la Terre pour lui permettre de sortir de son axe terrestre et voyager à travers l'espace, ou encore ce qu'il nomme son « Grand-Œuvre » : s'installer sur une terre vierge pour y développer l'évolution d'une nouvelle humanité à partir d'une simple cellule[1].

Analyse de l'œuvreModifier

Louis Boussenard met en scène un savant hors norme assez typique des productions de l'époque : le savant de génie totalement amoral. Monsieur Synthèse est un savant d'origine suédoise de nationalités helvète et américaine, possédant une immense fortune[2]. Il est à l'origine de nombreuses inventions : des pilules apportant toutes les substances nutritives nécessaires, appareil plongeant dans un état de sommeil artificiel tout en gardant une activité consciente[3]. Parmi ses projets en cours, il vise à modifier la forme de la Terre afin de modifier son axe et in fine la faire dévier de sa route habituelle pour la diriger à travers l'espace au gré de ses envies[4]. Cependant, son projet le plus immédiat concerne son « Grand-Œuvre », une tentative pour « forcer l'évolution »[5]. En effet, il entreprend de recréer une nouvelle humanité à partir d'une cellule[3] qu'il installerait sur une nouvelle terre, créée également de toutes pièces à partir de terres récupérées depuis le fond de la mer[6].

Louis Boussenard fait reposer quelques-unes des inventions de Monsieur Synthèse sur les sciences de son temps. Il fait ainsi explicitement référence à un certain nombre de savants : les travaux du professeur Charcot inspirent son appareil pour plonger dans le sommeil artificiel[7], ceux de Charles Darwin, Louis Pasteur, Jean-Baptiste de Lamarck ou Xavier Bichat l'inspirent dans ses projets démiurges de création de la vie[8].

ÉditionsModifier

RéférencesModifier

  1. Costes et Altairac 2018, p. 334.
  2. Fondanèche 2012, p. 99-100.
  3. a et b Costes et Altairac 2018, p. 333-334.
  4. Versins 1984, p. 72.
  5. Versins 1984, p. 126.
  6. Fondanèche 2012, p. 248.
  7. Costes et Altairac 2018, p. 333.
  8. Fondanèche 2012, p. 101.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier