Ouvrir le menu principal

Les Plains-et-Grands-Essarts

commune française du département du Doubs
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Essarts.

Les Plains-et-Grands-Essarts
Les Plains-et-Grands-Essarts
L'église aux Plains-et-Grands-Essarts.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Montbéliard
Canton Maîche
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Maîche
Maire
Mandat
Magalie Lambert-Prétot
2014-2020
Code postal 25470
Code commune 25458
Démographie
Population
municipale
222 hab. (2016 en augmentation de 5,71 % par rapport à 2011)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 18′ 16″ nord, 6° 53′ 44″ est
Altitude Min. 626 m
Max. 933 m
Superficie 10,35 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Les Plains-et-Grands-Essarts

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Les Plains-et-Grands-Essarts

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Les Plains-et-Grands-Essarts

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Les Plains-et-Grands-Essarts

Les Plains-et-Grands-Essarts est une commune française située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté.

Sommaire

GéographieModifier

Situation, topographie et hydrographieModifier

Le village des Plains-et-Grands-Essarts (748 mètres d'altitude au centre du village) est situé dans le massif du Jura, au N.-E. du plateau de Maîche, à neuf kilomètres à vol d'oiseau au N.-E. de Maîche et à environ 24 km au S.-S.-E. de Montbéliard. Le territoire de la commune est essentiellement constitué par un large bassin relativement plat, d'une altitude moyenne de 750 m, occupé par des pâturages, limité au S.-E. par la colline boisée du Verbois (939 m) et au N.-O. par les buttes de la Côtotte et des Vérailles (815 m), et s'enfonce vers l'O. dans la vallée sèche de Tremeu pour rejoindre, à une altitude d'environ 625 m, le ruisseau du Charbonney, affluent gauche du Doubs. Il ne comporte pas de cours d'eau de surface, l'eau des précipitations s'infiltrant dans le sous-sol karstique. Au N., le mamelon de la Queue de Veau sépare le plateau de la vallée du Doubs. C'est sur les hauteurs de Montsassier, à l'extrême S.-E., derrière la colline du Verbois, que la commune atteint son altitude maximale, à 945 m.

Outre l'agglomération des Plains, autour de l'église paroissiale, et l'alignement de maisons des Grands-Essarts, tout proche, longeant la D 449 vers le N.-O. en direction de Courtefontaine et de la vallée du Doubs, la commune compte de nombreux hameaux et écarts, dont ceux de Tremeux, de Montsassier-Dessus et de la Tuilerie.

ToponymieModifier

Planei en 1139 ; Grand-Essart en 1312 ; Tremeu en 1432 ; Cernier d'Ambray en 1432 ; Le Plain-et-Grand-Esserts en 1671[1].

Le nom de la commune fait allusion au plateau (Les Plains) qui occupe une grande partie de son territoire et aux zones qui furent défrichées (Essarts) tout alentour.

Communes limitrophesModifier

  Soulce-Cernay Courtefontaine  
Montandon N Indevillers
O    Les Plains-et-Grands-Essarts    E
S
Trévillers Fessevillers

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 ? Gabriel Moureaux[2]    
mars 2008 En cours
(au 9 décembre 2014)
Magalie Lambert-Prétot UMP-LR Ouvrière
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2016, la commune comptait 222 habitants[Note 1], en augmentation de 5,71 % par rapport à 2011 (Doubs : +1,79 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
360356337350395378391377406
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
371366396309340297305296240
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
231256228235219238253251241
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
217200178156171179179208225
2016 - - - - - - - -
222--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Jean COURTIEU, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 5, BESANÇON, CÊTRE,
  2. [PDF] Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier