Les Pirates (groupe)

Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Pirate (homonymie).

Les Pirates est un groupe de rock français, qui a connu brièvement le succès au début des années 1960.

CarrièreModifier

Le groupe apparaît en juillet 1961, avec un premier EP 45T comprenant 4 titres, dont une adaptation du tube américain Hats Off To Larry de Del Shannon, intitulée en français : Oublie Larry. Sans atteindre la popularité des deux grands groupes de l'époque qui les précèdent, Les Chaussettes Noires et Les Chats Sauvages, il connaît un assez bon succès national avec des disques enregistrés sous le label Bel-Air, lié à Barclay. Leurs premiers disques en 1961 ont un son très rock et puissant (le Jet, tu mets le feu, Mon petit ange ...). Avec l'arrivée du twist en 1962, leurs interprétations s'assagissent (certainement contre leur gré), à grand renfort de saxophone, piano et chœurs féminins annonçant l'époque Yéyé. Ils produisent toutefois quelques titres brillants (Dany) et enlevés (Caroline, Entre toi et moi ...).

Le groupe est composé de Dany Logan † (chant), Jean-Pierre Malléjac † (guitare solo), Jean-Pierre « Hector » Orfino (guitare rythmique), Jean Veidly (basse) et Michel Oks (batterie ; un premier batteur prénommé Jean-Pierre fera partie de la première mouture du groupe à l'été 61 mais sera vite remplacé par Michel Oks).

Ils se produisent pour la première fois sur scène à la Garenne-Colombes[1]. Très vite reconnu comme le troisième groupe de rock français par les jeunes, le quatrième étant le sérieux concurrent groupe de rock, Les Vautours, avec Vic Laurens à leur tête, ils passent fin 61 au Tabarin. On peut les voir au printemps au Golf Drouot. En ils sont à l'ABC. Ils passent en vedettes à l'Olympia le même mois (avec la chanteuse Gelou en première partie). Toujours en 1962, du au , ils sont encore à l'affiche de l'Olympia de Paris pour le « Milk Shake Show » patronné par le Comité Français des producteurs de lait. En décembre ils participent avec d'autres groupes de l'époque à un spectacle « sous chapiteau » qui se transforme vite en « galère » du fait de l'organisation et surtout de températures sibériennes (l'hiver 1962-63 fut terriblement froid).

Début 1963, l'Armée commence à se rappeler au bon souvenir du groupe, et Jean-Pierre Malléjac est le premier à partir, remplacé à la guitare par Robert Grospeigne (dit Gretsh). Claude Ciari des Champions assure également quelques remplacements sur scène. Le , à l'issue d'un concert à la Mutualité de Paris, Dany Logan quitte le groupe pour entamer une carrière solo de très courte durée (1963-1964). Il est remplacé, brièvement, pour quelques galas par un jeune chanteur anglais, Tony Victor, puis par Tony Morgan (un chanteur tunisien introduit dans le groupe par Michel Oks) avec lequel la formation (alors recomposée de Michel Oks, Jean Veidly, Jean-Pierre Orfino et Jean-Louis Licard) enregistre en mai un unique EP 45 tours qui sort en . Le style de ce dernier 45 tours, assez décontracté et déconcertant, plus proche d'un rock déjà affadi par le twist et le yéyé naissant, ne rencontre pas un grand succès[2],[3]. Les Pirates savent d'ores et déjà que le service militaire va séparer le groupe dans quelques mois (Jean-Pierre Malléjac est déjà sous les drapeaux depuis le début de l'année), mais ils repartent et se produisent sous cette formation, avec un Hector barbu, pendant l'été et l'automne 1963. Le [4] ils passent au Golf Drouot avec Moustique pour la dernière soirée de la saison 1962-63 ; le le groupe se produit en vedette à Mantes la Jolie[5] avec Hector et ses Médiators, Long Chris et Moustique. Le , ils doivent participer à un festival de rock à Liège au château de Fraiture avec Moustique, Alice Dona, Gillian Hills, mais le concert est annulé pour cause d'incendie du château quelques jours plus tôt[6]. Durant l'été ils tournent sur le car podium de Radio Luxembourg, enfin le on peut les voir à Poissy (Yvelines) en vedette pour la finale d'un concours de rock de groupes amateurs, avec Danny Boy et les Pénitents[7]. Début 1964, rattrapé par l'Armée et le début de la vague du Rock Britannique, le groupe se sépare. Il donne son dernier concert à Lille, au gala de la police, le [8]. Piliers du Golf Drouot, on peut les voir encore lors d'une soirée festive, le 1er mars[9]. L'épopée des Pirates s'achève là.

En 1979 les Pirates (Dany Logan, Jean-Pierre Malléjac et Jean Veidly avec la complicité de Willy Lewis studio LBS à Paris) se retrouvent le temps d'un dernier 33 tours « Quelques années plus tard ».

Après diverses activités, Jean Veidly reprend le répertoire des Pirates. Il les fait revivre une première fois à l'Olympia le (où il interprète « Oublie Larry» et « Je bois du lait ») ; il chante depuis accompagné par le groupe Les Corsaires. Il se produit au Petit Journal Montparnasse et fait partie du concert Rock' n 'Roll Legend aux côtés de Danny Boy, Vic Laurens, Mike Shannon à La Cigale en 2011. Le Michel Oks (à la batterie) retrouve Jean Veidly (au chant) sur la scène du Petit Journal Montparnasse.

DiscographieModifier

EP 45TModifier

1961 (avec Dany Logan) - Bel Air records

1962 (avec Dany Logan) - Bel Air records

  • Dany / Je te dis merci / Twist twist Baby / Caroline
  • Twist de Paris / Spring twist / La route du twist / Oh ! Donne-moi ton cœur
  • Laissez-nous twister / Cri de ma vie / Le Slow twist / Danse un twist
  • Madison Time / P'tit wap / Sur ma plage / De tout mon cœur
  • Le Loco-motion / Sheila / Dancin' Party / Milk shake
  • Entre toi et moi (seulement sur deux pistes avec comme autre côté : « Twist de Paris »)

1963 (avec Tony Morgan) - Bel Air records

  • C'est elle / Je pleure aussi / Joli cœur / Chérie ce s'ra moi

Dany Logan (en solo) - Bel Air records

  • Donne tes seize ans / Chouette, Choc, Cherie / Dis-lui / Vous les filles (1963)
  • Le soleil de l'été / Mon Cœur à Juan-Les-Pins / Pas de chance / Spécial blue-Jeans (1963)
  • Qu’en fais-tu / Nous n’avons que seize ans / Elles viennent / Y’a que toi (1964)

Inédits (avec Dany Logan)

  • Le Chocolat "Mon Chéri" (publicité) - sur CD (MUSIDISC REC.)

LP 33TModifier

1962 : Salut les Amis (album 25 cm)

  • Oublie Larry / Cutie Pie / Tu mets le feu / Je bois du lait / Twist twist Baby / Dany / Je te dis merci / Comme un fou / Caroline / Le Jet

1962 : Milk Shake (album 25 cm)

  • Milk shake / Le Condamné / Spring twist / Sur ma plage / P'tit wap / L'ABC du madison / De tout mon cœur / Un jour sans toi / Le Slow twist / Twist de Paris

1974 : Le Rock Des Années 60 Vol. 1 (album 33t) Disques Musidisc 30 CV 1319) (Collection Variété)

1974 : Le Rock des Années 60 (double album 33t) Disques Festival Album 177 (100.166 et 100.167)

CDModifier

  • 1990 : Les Pirates : Je bois du lait (Vol.1) (Musidisc 107.042) 18 titres
  • 1991 : Les Pirates Vol. 2 (Musidisc 107.762) 20 titres
  • 1998 : Les Pirates : L'intégrale (Magic Records) (Double CD)
  • 2000 : Les Pirates EP Volume 1 & 2 (Twist #200-1/2)
  • 2012 : Les Pirates avec Dany Logan (Rdm) (Double CD)
  • 2015 : Dany Logan et Les Pirates Golf Drouot Special (Mercury Music Group) 32 titres

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Juke Box Magazine N°348 (12/2015).
  2. Christian Victor & Julien Regoli, Vingt ans de Rock Français, Rock & Folk / Albin Michel, (ISBN 2-226-00715-6), p. Les Pirates, page 41
  3. Alain Duval, « Les Pirates avec Tony Morgan, page 17 », Club des Années 60, n°60,‎
  4. Marc Liozon, « Moustique "Je suis comme ça", page 8 », Club des Années 60, numéro 54,‎ , p. 42 (ISSN 0983-432X)
  5. Richard Louapre, 1958-1968 Les années Rock en Haute-Normandie, PTC Normandie, , "Première vague" 1961-1964, page 32
  6. « Si tu veux tout savoir ..., page 39 », Ciné Monde, n°1516,‎
  7. Richard Louapre, DANNY BOY - L'influent de la scène, Camion Blanc, (ISBN 978-2-35779-005-6), p. 206, chapitre 12
  8. Jean-Jacques Jelot-Blanc, Le Tour du Rock en 80 mots - Rock around the world, Camion Blanc, , 996 p.
  9. Henri Leproux, Golf Drouot, le Temple du Rock, Robert Laffont, , 255 p. (ISBN 2-221-00725-5), Page 133