Les Nuits sans Kim Wilde

chanson de Laurent Voulzy, sortie en 1985
Les Nuits sans Kim Wilde

Single de Laurent Voulzy
Face B Belle-Île-en-Mer, Marie-Galante
Sortie
Durée 5:13
Genre Variété française, synthpop
Format 45t; maxi 45t
Auteur Alain Souchon
Compositeur Laurent Voulzy
Producteur Laurent Voulzy, Michel Cœuriot
Label RCA

Singles de Laurent Voulzy

Les Nuits sans Kim Wilde est une chanson de Laurent Voulzy, écrite par Alain Souchon et composée par Voulzy, parue en single en 1985. La chanteuse britannique Kim Wilde y contribue également en interprétant quelques passages parlés[1]. Initialement publié en single en tant que face A, le titre sera republié en single cette fois-ci en face B, la face A étant attribuée à Belle-Île-en-Mer, Marie-Galante.

ContexteModifier

L'idée des Nuits sans Kim Wilde vient de Laurent Voulzy lui-même : fasciné par la jeune chanteuse, l'auteur-compositeur-interprète enregistrait sur cassette tous les passages télévisés de Wilde[2]. Alors qu'il travaillait sur une chanson avec Alain Souchon, Voulzy lui passa la « fameuse cassette » et ce dernier, comprenant l'admiration de son complice pour cette dernière, lui dit : « Depuis le temps que tu m’en parles, on devrait faire une chanson Les nuits sans Kim Wilde »[2].

Par la suite, l'équipe de Voulzy contacte celle de Wilde en 1985 afin de proposer de chanter avec lui[2]. Au départ, la chanteuse était très sceptique à ce sujet, car, selon elle, « les Français ne sont pas connus pour leurs grandes chansons pop »[1]. Toutefois, Wilde était fascinée qu'on écrive une chanson sur elle, ce qu'elle considère comme un « beau compliment » ; après avoir écouté la maquette avec son frère et son père, ce dernier lui dit qu'il fallait contacter Voulzy[2]. Puis, quand Voulzy est venu dans leur studio, Kim Wilde est devenue de plus en plus enthousiaste, accepta d'enregistrer le titre et de participer au clip[1], réalisé à Paris par Bernard Malige et qui sera diffusé le [3],[4]. À l'époque, l'artiste britannique ne se rendait pas compte de l'image qu'elle renvoyait aux gens, se disant « jeune et naïve », mais selon elle, Voulzy fut « le premier à mettre des mots sur ce genre de choses »[2].

Parution et réceptionModifier

Les Nuits sans Kim Wilde sort en en single avec le titre Belle-Île-en-Mer, Marie-Galante en face B, mais n'entre pas au Top 50[5].

Le titre reparaît quelques mois plus tard, mais cette fois-ci en face B du single Belle-Île-en-Mer, Marie-Galante, qui entre au Top 50 fin durant vingt semaines et parvient à atteindre la 20e place du classement durant deux semaines[6].

TitresModifier

Single 45 tours RCA PB 40259 (1er pressage)
No Titre Durée
1. Les Nuits sans Kim Wilde
2. Belle-Île-en-Mer, Marie Galante
Single 45 tours RCA PB 40259 (2d pressage)
No Titre Durée
1. Belle-Île-en-Mer, Marie Galante
2. Les Nuits sans Kim Wilde

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) « Les nuits sans Kim Wilde », sur wilde-life.com (consulté le 16 janvier 2015)
  2. a b c d et e Benjamin Locoge, « LAURENT VOULZY ET KIM WILDE: UNE HISTOIRE SANS FIN », sur Paris Match, (consulté le 16 janvier 2015)
  3. (en) J.-L. Bocquet (Salut), « Laurent Voulzy: "My days with Kim Wilde" », sur wilde-life.com, (consulté le 16 janvier 2015)
  4. (en) « Les nuits sans Kim Wilde (clip vidéo) », sur wilde-life.com (consulté le 16 janvier 2015)
  5. « Laurent Voulzy - Les Nuits sans Kim Wilde », sur Lescharts.com (consulté le 16 janvier 2015)
  6. « LAURENT VOULZY - BELLE-ÎLE-EN MER, MARIE GALANTE (CHANSON) », sur Lescharts.com (consulté le 16 janvier 2015)

]