Ouvrir le menu principal

Les Nouvelles Mille et Une Nuits

livre de Robert Louis Stevenson

Les Nouvelles Mille et Une Nuits
Image illustrative de l’article Les Nouvelles Mille et Une Nuits
Couverture de l'édition Hetzel (1890)

Auteur Robert Louis Stevenson
Pays Drapeau de l'Écosse Écosse
Genre Recueil de nouvelles
Version originale
Langue anglais
Titre New Arabian Nights
Éditeur Chatto & Windus
Lieu de parution Londres
Date de parution
Version française
Traducteur Thérèse Bentzon
Éditeur J. Hetzel
Lieu de parution Paris
Date de parution 1890

Les Nouvelles Mille et Une Nuits (titre original : New Arabian Nights) est un recueil de nouvelles écrites par Robert Louis Stevenson publié en 1882. Il s'agit d'une première livraison, la seconde étant Le Dynamiteur (titre original : More New Arabian Nights: The Dynamiter) qui intervint en 1885.

Sommaire

ContenuModifier

Le recueil contient les titres suivants :

RésuméModifier

Le Club du SuicideModifier

Histoire du jeune homme aux tartelettes à la crèmeModifier

Le Prince Florizel de Bohême et son Grand Écuyer, le colonel Geraldine, se trouvent incognito dans un bar lorsqu'ils rencontrent un jeune homme au comportement intrigant. Après avoir fait plus ample connaissance, ce dernier les introduit au sein du Club du Suicide, dont les membres ont en commun la volonté de mettre fin à leurs jours mais s'avèrent incapables de mettre leur geste à exécution. L'adhésion au club permet au hasard, à chaque réunion de ses membres, de désigner parmi eux, un « suicidé » et son « suicideur ». Scandalisé par l'existence d'un tel club criminel, le Prince Florizel le fait démanteler et charge le frère du colonel Geraldine de l'exécution du président du Club du Suicide.

Histoire du médecin et du coffre de SaratogaModifier

Silas Q. Scuddamore se retrouve victime d'une machination : il découvre dans son lit le cadavre d'un jeune homme. Heureusement, son voisin de palier, le docteur Noël, qui se révèle être un homme ayant des connaissances dans le milieu criminel, lui offre son aide. Il enferme le corps dans un coffre de Saratoga et fournit à Silas une adresse où il pourra s'en débarrasser. Silas obéit mais à l'adresse indiquée, il trouve le Prince Florizel. Ce dernier explique à Silas qu'il se trouve dans un des repaires d'un grand criminel (qui n'est autre que le président du Club du Suicide). Silas convainc le Prince Florizel de son innocence et à l'ouverture du coffre, le Prince Florizel découvre que le cadavre n'est autre que celui du frère du colonel Geraldine.

L'Aventure des fiacresModifier

Le Diamant du RajahModifier

Article détaillé : Le Diamant du Rajah.

Histoire du carton à chapeauModifier

Histoire du jeune ecclésiastiqueModifier

Histoire de la maison aux stores vertsModifier

L'Aventure du Prince Florizel et d'un détectiveModifier

Le Pavillon sur la landeModifier

Article détaillé : Le Pavillon sur la lande.

Un logis pour la nuitModifier

Article détaillé : Un logis pour la nuit.

La Porte du Sire de MalétroitModifier

Article détaillé : La Porte du Sire de Malétroit.

La Providence et la guitareModifier

Article détaillé : La Providence et la guitare.

SourcesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :