Ouvrir le menu principal

Les Miroirs de l'esprit

livre de Norman Spinrad

Les Miroirs de l'esprit
Auteur Norman Spinrad
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Roman
Science-fiction
Version originale
Langue Anglais américain
Titre The Mind Game
Éditeur Jove Books
Lieu de parution New York
Date de parution 1980
ISBN 0-515-04847-X
Version française
Traducteur Charles Canet
Éditeur Robert Laffont
Collection Ailleurs et Demain
Lieu de parution Paris
Date de parution 1981
Type de média Livre papier
Nombre de pages 365
ISBN 978-2221007204

Les Miroirs de l'esprit (titre original : The Mind Game) est un roman de science-fiction de l’écrivain américain Norman Spinrad. Il est paru en 1980 puis a été traduit en français et publié en 1981.

RésuméModifier

Jack Weller, réalisateur d’une série télévisée et sa femme Annie, actrice de publicités, attendent tous les deux la chance de leur vie à Hollywood. Leurs amis, les Shumway les emmènent dans un nouveau club qui vient de s'ouvrir.

Annie adhère tout de suite aux idées transformationalistes et y suit une formation pour « chevaucher le changement ». Jack est réticent à ce qu’il considère comme un embrigadement sectaire.

Comme il n'y a pas d'autre issue que de simuler son plein accord avec l’idéologie de l’entreprise pour revoir sa femme qui l’a quitté, Jack y prend aussi des cours. Il découvre alors l'étendue des ramifications de cette organisation similaire à secte et qui a des appuis partout.

Jack Weller rencontre Steinhardt, l'écrivain de science-fiction à la tête de mouvement, personnage haut en couleur, dans son centre de recherche sécurisé sur la créativité.

Rejetant les promesses de Steinhardt, Jack Weller arrive à sortir du centre. Il a toujours un doute sur les projets qu’on lui propose car Steinhardt a tacitement acheté son silence par le fait de favoriser sa carrière.

Analyse et commentaireModifier

L’écrivain de science-fiction français Ayerdhal a indiqué que Les miroirs de l’esprit était le livre qui l’avait le plus marqué : « C’est un travail qui est à la fois science-fictif, thriller, prospectif, et une réflexion politique telle que j’aimerai être capable d’en conduire[1]

Les miroirs de l’esprit est cité dans Les 100 principaux titres de la science-fiction (publié en 1981).

Notes et référencesModifier

  1. interview du 25/10/2015 au site Daily Mars citée dans Scintillements, recueil de l’intégral des nouvelles d’Ayerdhal, Edition Au diable Vauvert, 2016, p. 695

Liens externesModifier