Ouvrir le menu principal

Les Malheurs d'Alfred

film de Pierre Richard, sorti en 1972
Les Malheurs d'Alfred
Réalisation Pierre Richard
Scénario Pierre Richard, Yves Robert, André Ruellan et Roland Topor
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 98 minutes
Sortie 1972

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Malheurs d'Alfred est un film comique français réalisé par Pierre Richard, sorti le .

SynopsisModifier

Alfred Dhumonttye, jeune architecte, est depuis son enfance un malchanceux chronique : tout ce qu’il entreprend rate lamentablement. Ses constructions ont une fâcheuse tendance à être détruites prématurément. Après un énième fiasco, un soir Alfred décide de se suicider en se jetant à l'eau dans un canal à Paris. Par une extraordinaire coïncidence, le même jour à la même heure et au même endroit, Agathe Bodard, une ravissante présentatrice de télévision dépressive, a eu la même idée. Ils se sauvent mutuellement (et involontairement) de la noyade avant d'être repêchés par la police et se retrouvent en garde à vue avec un exhibitionniste qui passait par là.

D'abord furieuse qu'il lui ait fait rater son suicide, la jeune femme héberge le malchanceux chez elle. Elle est l'assistante du présentateur vedette d'un jeu télévisé genre Intervilles, opposant une équipe parisienne à des équipes de province. Alfred, venu accompagner son voisin, passe les tests pour participer au jeu, et échoue. Mais l'ORTF a reçu des consignes du gouvernement pour truquer le jeu, afin de remonter le moral de la province exaspérée par l'arrogance des Parisiens. On retient donc les plus mauvais candidats, et on renvoie les bons. Alfred se retrouve, un peu par hasard, à la tête de l'équipe.

Au fur et à mesure de la tournée en province de l'équipe, un tendre sentiment naît entre Agathe et Alfred, que la malchance rassemble. L'amour donne des ailes, et Alfred fait accidentellement gagner tous les jeux à son équipe alors qu'elle était censée perdre contre la province.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Acteurs non crédités 

ProductionModifier

Texte du titreModifier

  • Le tournage s'est déroulé à Senlis et à Barbery dans l'Oise et à Honfleur, dans le Calvados.
  • La scène où l'on voit Pauline (Danielle Minazzoli) en religieuse et pendant laquelle Alfred (Pierre Richard) tente de la faire revenir à la raison a été tournée dans le cloître de l'abbaye Saint-Vincent de Senlis (Oise).

Autour du filmModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier