Ouvrir le menu principal

Les Fantômes d'Ismaël

film de Arnaud Desplechin, sorti en 2017
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ismaël (homonymie).
Les Fantômes d'Ismaël
Réalisation Arnaud Desplechin
Scénario Arnaud Desplechin
Acteurs principaux
Sociétés de production Why Not Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 114 minutes, version longue 134 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Fantômes d’Ismaël est un film français réalisé par Arnaud Desplechin, sorti en 2017. Il a été présenté en ouverture, hors compétition, au festival de Cannes 2017.

Sommaire

SynopsisModifier

Ismaël Vuillard sur le point de tourner un film sur le portrait d’Ivan, un diplomate atypique inspiré de son frère, est perturbé par le retour de Carlotta, sa femme disparue vingt ans plus tôt et dont il n'a pas réussi à faire le deuil[1],[2]. Sa nouvelle compagne, Sylvia, s'enfuit et Ismaël rejette Carlotta. Alors que sa raison semble vaciller, il quitte le tournage pour retrouver sa maison familiale à Roubaix, assailli par ses fantômes.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

   
Les actrices principales Marion Cotillard et Charlotte Gainsbourg à la première du film au festival de Cannes 2017.

ProductionModifier

SélectionModifier

Références du filmModifier

Peinture au cinémaModifier

  • Le tableau Carlotta, portrait de Marion Cotillard jeune, a été réalisé par Sylvie Vanlerberghe, peintre[4].

MusiqueModifier

AccueilModifier

Accueil critiqueModifier

L'accueil critique est partagé : le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 4/5, et des critiques spectateurs à 2,2/5[5], soit une moyenne de 12,4/20, si l'on prend en compte les deux notes.

Selon Serge Kaganski, le magazine Les Inrockuptibles, le film est « [réalisé par] le très grand Arnaud Desplechin, celui de La Sentinelle, de Rois et reine ou d’Un conte de Noël, autant d’œuvres que Les Fantômes d’Ismaël remet sur le métier, retravaillant obstinément une même glaise autobiographique, romanesque, burlesque, analytique, brassant en un même feuilleté vertigineux l’intime, le politique, l’artistique, le corps, la pensée et le processus créatif. »[6]

Selon Thomas Baurez, du magazine Studio Ciné Live, « l'art morcelé et virtuose du montage, le formidable travail sur la lumière, les variations de rythme et d'humeur donnent à ce film l'allure d'un train fantôme qui avance dans la nuit. »[7]

Louis Guichard, de Télérama, dit que « ces échanges paroxystiques, magnifiques, où s'énonce la vérité des existences, rappellent Ingmar Bergman, bien sûr, comme certains monologues face caméra. Bergman, Truffaut, Hitchcock (...) : les maîtres d'Arnaud Desplechin réapparaissent, une fois encore, en filigrane, fantômes d'un autre genre et éternels revenants. »[8]

Selon Eric Neuhoff, du journal Le Figaro, « le film est bavard, littéraire, bancal, généreux, avec quelque chose de cruel et de vital. Sa beauté frappe comme la foudre. Desplechin introduit un film dans le film, convoque Jackson Pollock, cite Flannery O'Connor, s'attarde sur la sagesse d'un vieillard dans son lit d'hôpital. »[9]

Selon Luc Chessel, du journal Libération, le film est « un tourbillonnant fracas d’histoires en miettes. »[10]

Nicolas Shaller, du magazine Le Nouvel Observateur, pense « [qu'] il manque des scènes, une respiration à ce film cyclothymique, trop décousu et ramassé pour posséder l'ampleur à laquelle il aspire. Est-ce un hasard ? Cette version, présentée en ouverture du Festival de Cannes, n'est pas la seule. »[11]

Box-officeModifier

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  France 382 335 entrées[12] 9

Notes et référencesModifier

  1. Marilou Duponchel, « Les Inrocks - Casting 5 étoiles pour le prochain film d'Arnaud Desplechin », sur Les Inrocks, (consulté le 3 avril 2017)
  2. « Arnaud Desplechin réunira Marion Cotillard et Charlotte Gainsbourg dans "Les Fantômes d'Ismaël" », Tout le ciné,‎ (lire en ligne, consulté le 3 avril 2017)
  3. « Noirmoutier, décor du dernier film de Desplechin avec Marion Cotillard », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 3 avril 2017)
  4. Site de Sylvie Vanlerberghe
  5. « Les Fantômes d'Ismaël », sur Allociné (consulté le 24 mai 2017).
  6. « Les Fantômes d'Ismaël », Hebdomadaire,‎ (lire en ligne)
  7. « Les Fantômes d'Ismaël », Mensuel,‎
  8. « Les Fantômes d'Ismaël », Hebdomadaire,‎ (lire en ligne)
  9. « Les Fantômes d'Ismaël : la révision des sentiments », Quotidien,‎ (lire en ligne)
  10. « "Les Fantômes d'Ismaël", trames passionnelles », Quotidien,‎ (lire en ligne)
  11. « Les Fantômes d'Ismaël », Hebdomadaire,‎ (lire en ligne)
  12. JP-Boxoffice.com ; page du film Les Fantômes d'Ismaël consulté le 22 juillet 2017

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier