Les Cowboys (film, 1972)

film de Mark Rydell sorti en 1972
(Redirigé depuis Les Cowboys)
Les Cowboys
Titre original The Cowboys
Scénario Irving Ravetch
Harriet Frank, Jr.
Dale Jennings
(d'après un roman de ce dernier)
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros.
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre western
Durée 123 minutes
Sortie 1972


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Cowboys (titre original : The Cowboys) est un film américain réalisé par Mark Rydell en 1972, pour la Warner Bros..

SynopsisModifier

Will Andersen, éleveur de bétail têtu, est lâché par ses hommes, partis chercher de l'or. Pour convoyer un troupeau, il se trouve contraint d'embaucher des adolescents inexpérimentés. Le groupe est accompagné par un cuisinier noir, Jebediah Nightlinger. En route, ils sont attaqués par la bande de « Long Hair » et Andersen est assassiné. Nighlinger et les jeunes cowboys, livrés à eux-mêmes, décident de récupérer le troupeau volé, de venger leur patron et de poursuivre le convoyage.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Et les cowboys :

  • Alfred Barker Jr. : Fats
  • Nicolas Beauvy : Dan
  • Steve Benedict : Steve
  • Robert Carradine (VF : Thierry Bourdon) : Slim Honeycutt
  • Norman Howell : Weedy
  • Stephen R. Hudis : Charlie Schwartz
  • Sean Kelly : Stuttering Bob
  • A Martinez : Cimarron
  • Clay O'Brien : Hardy Fimps
  • Sam O'Brien : Jimmy Philips
  • Mike Pyeatt : Homer Weems

CommentaireModifier

Pour l'une de ses premières réalisations, Mark Rydell (The Rose, La Maison du lac...) dirige John Wayne qui a alors une longue carrière derrière lui, celle du « légendaire héros indestructible qui ne meurt jamais. » Or, précisément, Les Cowboys casse cette légende : en effet, une vingtaine de minutes avant la fin du film, le « Duke » est tué ! De plus, il s'en remet à un jeune réalisateur et accepte de tourner avec des acteurs débutants.

En outre, le film permet au futur compositeur attitré de Steven Spielberg et auteur de la musique de la saga Star Wars, John Williams, de signer l'une de ses premières partitions d'envergure pour le cinéma (après, notamment, celle pour Reivers - 1969 - du même Mark Rydell).

AnecdoteModifier

Ce film a été le dernier à être projeté sur l'écran géant du Gaumont-Palace de la place Clichy. Cette salle ferma ses portes le , et fut démolie dans les premiers mois de 1973, après avoir été le plus grand cinéma d'Europe.

Faux-raccords et incohérencesModifier

Lorsque Dan, l'un des enfants qui convoient le troupeau, est capturé et malmené par le chef des bandits, Asa « Long Hair » Watts, celui-ci perd ses lunettes qui tombent dans la rivière, le chef des bandits lui permettant de s'échapper, mais sans les récupérer. Hors à la scène suivante, de retour au campement, il les porte de nouveau. Cette incohérence n'est jamais expliquée. Elles seront cassées peu après en tombant dans un ravin. Le chef des bandits, joué par Bruce Dern, lui demandant étrangement ce qu'il est arrivé à ses lunettes quand il retrouve le garçon plus tard. Cela peut aussi s'expliquer par le fait que l'ordre de tournage des scènes ne correspond pas à l'ordre chronologique et que la scène de la rivière fut tournée après la destruction des lunettes. En fait, il n'y a aucune incohérence. Lorsque Dan est plongé dans la rivière, il attrape ses lunettes de sa main gauche, les empêchant ainsi de tomber à l'eau.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier