Les Chroniques de Riddick

film sorti en 2004
Les Chroniques de Riddick
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original du film
Titre original The Chronicles of Riddick
Réalisation David Twohy
Scénario David Twohy
Musique Graeme Revell
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Pictures
Radar Pictures
One Race Productions
Primal Foe Productions
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre science-fiction
Durée 119 minutes
Sortie 2004

Série Les Chroniques de Riddick

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Chroniques de Riddick (The Chronicles of Riddick) est un film américain réalisé par David Twohy et sorti en 2004. C'est le deuxième volet de la saga des Chroniques de Riddick.

Il s'agit de la suite chronologique de Pitch Black (2000), centrée sur le personnage de Richard B. Riddick. Le film d'animation Les Chroniques de Riddick : Dark Fury (sorti peu de temps après en 2004) est chronologiquement situé entre Pitch Black et Les Chroniques de Riddick, et fait office de transition entre le départ de la « planète sombre » M6-117 et l'arrivée de Riddick sur UV-6. Une suite est sortie en 2013, simplement nommée Riddick et toujours réalisée par David Twohy.

Échec commercial et critique à sa sortie, Les Chroniques de Riddick deviennent au fil des années un film culte.

SynopsisModifier

À la suite des événements précédents, Riddick a dû s'exiler pendant cinq ans sur la planète gelée UV-6, pour protéger ses amis Imam et Jack (les survivants de la planète M6-117). Mais un chasseur de primes, nommé Toombs, retrouve sa trace sur UV-6, et essaye de le capturer contre une importante récompense promise par Imam. Cette tentative échoue et Riddick parvient à s'emparer du vaisseau de Toombs qu'il utilise pour s'enfuir vers Helion Prime, là où habite Imam. Ces derniers temps, Riddick est hanté par les visions d'un personnage nommé Shira, lui expliquant qu'il est le dernier représentant d'une race de guerriers connus sous le nom de Furiens.

Lorsque Riddick atteint Helion Prime et atterrit dans le district islamique de la Nouvelle Mecque, il demande à Imam de s'expliquer : pourquoi des chasseurs de primes ont été envoyés à ses trousses, et pourquoi Jack est absente ? Imam avoue que Jack était partie à sa recherche, il y a quelques années, et qu'elle a été envoyée dans la prison de Crématoria. Imam poursuit en présentant Aereon à Riddick, une élémentaire de l'air, qui a fait en sorte que Riddick revienne sur Helion Prime. Aereon lui explique qu'il est la clé d'une prophétie, selon laquelle un Furien solitaire viendrait un jour défier une invincible force malfaisante et apporter l'équilibre à l'univers. Aereon lui révèle qu'une race, connue sous le nom de Necromonger, correspond à la description de la prophétie. À la suite de cette révélation, l'armée des Necromongers lance une attaque contre Helion Prime et anéantit les défenses de la planète en une nuit. Imam est tué dans l'attaque. Riddick retrouve ensuite son meurtrier – un des meilleurs combattants des Necromongers – et le tue en récupérant un couteau déjà logé dans le dos du soldat, et en le lui plantant dans la poitrine. Le Haut-Commandeur (le chef suprême de l'armée Necromonger, la seule personne à être revenue vivante d'Anteverse) est impressionné par Riddick, et lui propose de venir à bord de son vaisseau. Celui-ci accepte, et apprend la philosophie des Necromongers : « ce que tu prends t'appartient », et se souvient des milliards de Furiens massacrés il y a trente ans par ces mêmes Necromongers, sous le commandement du Haut-Commandeur. Riddick est alors analysé, et le Haut-Commandeur s'aperçoit qu'il s'agit d'un Furien, probablement celui annoncé par la prophétie. Il ordonne à ses soldats de l'éliminer, mais Riddick parvient à s'enfuir, avant de se faire re-capturer par le chasseur de primes Toombs.

Envoyé sur Crématoria par Toombs, Riddick y rencontre Jack, qui se fait désormais appeler Kyra. Celle-ci lui reproche de l'avoir abandonnée avec Imam à la Nouvelle Mecque, mais ils finissent par se réconcilier. Riddick et Kyra mettent au point un plan pour s'évader. Après leur évasion, ils sont contraints, avec d'autres prisonniers, d'engager une course vers le hangar à vaisseaux. En effet, la surface de Crématoria est exposée le jour aux intenses rayons lumineux de l'étoile voisine, et la surface brûle littéralement sous la chaleur (atteignant 700 degrés). Obligés d'opter pour un pas de course très rapide afin de pouvoir distancer les premiers rayons du jour qui se lève, ils parviennent à atteindre le hangar en même temps que les gardes de la prison, qui se déplacent dans l'ancien réseau de tunnels souterrains. Dans le hangar, le Necromonger Vaako attaque Riddick et prend Kyra en otage. Malgré un combat acharné, Riddick est mis à terre, s'évanouit et commence à brûler sous la chaleur des premiers rayons. Il est sauvé par un Necromonger, le Purificateur, qui le met à l'abri et lui révèle avant de se suicider qu'il est un ancien Furien.

Riddick prend le contrôle du vaisseau de Toombs et met le cap vers Helion Prime, pour sauver Kyra. Il arrive malheureusement trop tard : Kyra vient de subir une conversion/lavage de cerveau et embrasse désormais la religion Necromonger. Riddick combat le Haut-Commandeur mais il ne parvient toutefois pas à résister à ses pouvoirs. Celui-ci est capable de retirer l'âme du corps de ses adversaires et d'envoyer sa propre âme la heurter, avant de transporter son corps ailleurs, pour éviter les ripostes. Riddick ne parvient pas à se défendre et est rapidement vaincu. Alors qu'il est sur le point d'être exécuté, Kyra blesse gravement le Haut-Commandeur – soit parce qu'elle simulait sa conversion, soit parce que la présence de Riddick a ravivé sa raison. De rage, le Haut-Commandeur projette Kyra sur une pique du trône, la blessant mortellement. C'est alors que Vaako se saisit d'une grande hallebarde, dans le but d'achever le Haut-Commandeur et de prendre sa place. Alors qu'il abat l'arme sur le Haut-Commandeur, celui-ci se transporte vers l'arme la plus proche, mais Riddick est plus rapide et parvient à le tuer dès qu'il réapparaît devant lui, d'un coup de couteau dans le crâne (le même couteau qu'il avait gagné du champion Necromonger). Riddick retourne auprès de Kyra, qui lui révèle avoir toujours été avec lui (lorsque Riddick lui avait posé la question après sa conversion, elle n'avait pas donné de réponse). Elle meurt alors dans ses bras. Une fois le combat terminé, les Necromongers s'agenouillent devant Riddick, qui s'est assis sur le trône du Haut-Commandeur, le cœur brisé par la mort de la seule personne qui comptait pour lui. Il devient le nouveau Haut-Commandeur de l'empire Necromonger. Les vaisseaux Necromonger partent de la Nouvelle Mecque...

Fiche techniqueModifier

  • Titre original : The Chronicles of Riddick
  • Titre français : Les Chroniques de Riddick
  • Réalisation : David Twohy
  • Scénario : David Twohy, d'après les personnages créés par Jim et Ken Wheat
  • Musique : Graeme Revell (musique additionnelle : Dominik Hauser et Tim Simonec)
  • Direction artistique : Kevin Ishioka, Mark W. Mansbridge et Sandi Tanaka
  • Décors : Holger Gross
  • Costumes : Ellen Mirojnick et Michael Dennison
  • Photographie : Hugh Johnson
  • Son : Chris Jenkins, Rick Kline, Frank A. Montaño
  • Montage : Martin Hunter et Dennis Virkler, Tracy Adams (director's cut)
  • Production : Vin Diesel et Scott Kroopf, Camille Brown (director's cut)
Production déléguée : Ted Field, David Womark et George Zakk
Production associée : Wendy Williams
Coproduction déléguée : Tom Engelman

DistributionModifier

Personnages issus de Pitch Black
Personnages présents sur Helion Prime et armée des Necromongers
Personnages présents sur Crematoria et les mercenaires
Source et légende : Version française (VF) sur Voxofilm[9] et Version québécoise (VQ) sur Doublage QC[10].

ProductionModifier

AccueilModifier

Accueil critiqueModifier

Les Chroniques de Riddick
Score cumulé
SiteNote
Metacritic38/100
Rotten Tomatoes29 %
Allociné 
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Il a reçu un accueil critique défavorable, recueillant 29 % de critiques positives, avec une note moyenne de 4,610 et sur la base de 160 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[11]. Sur Metacritic, il obtient un score de 38100 sur la base de 34 critiques collectées[12]. L'accueil en France est plus favorable, le site Allociné lui attribue une moyenne de 3.15.

Les Chroniques de Riddick deviennent au fil des années un film culte, parfois réévalué par la critique[13],[14],[15],[16].

Box-officeModifier

Le film a été un échec commercial, rapportant environ 115 772 733 dollars au box-office mondial, dont 57 761 012 dollars en Amérique du Nord, pour un budget de 105 000 000 dollars[2]. En France, il a réalisé 712 642 entrées[17].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis
  Canada
57 761 012 $ 11
  France 712 642 entrées - -

  Total mondial 115 772 733 $ - -

DistinctionsModifier

Entre 2004 et 2005, Les chroniques de Riddick a été sélectionné 5 fois dans diverses catégories et n'a remporté aucune récompense[18],[19].

NominationsModifier

NovélisationModifier

Alan Dean Foster a novélisé le film en 2004.

Éditions DVDModifier

  • Édition simple - version cinéma : 1 h 59 min
  • Édition collector - version director's cut : 2 h 15 min

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (en) « Les Chroniques de Riddick - Société de Production / Sociétés de distribution » sur l’Internet Movie Database (consulté le 8 mars 2021).
  2. a et b (en) « Budget du film Les Chroniques de Riddick », sur Box Office Mojo.com (consulté le ).
  3. (en) « Budget du film The Chronicles of Riddick », sur the-numbers.com (consulté le ).
  4. (en) « Les Chroniques de Riddick - Spécifications techniques » sur l’Internet Movie Database (consulté le 8 mars 2021).
  5. (en) « Les Chroniques de Riddick - Dates de sortie » sur l’Internet Movie Database (consulté le 7 mars 2021).
  6. « Les Chroniques de Riddick », sur cinoche.com (consulté le ).
  7. (en) « Les Chroniques de Riddick - Guide Parental » sur l’Internet Movie Database (consulté le 7 mars 2021).
  8. « Visa et Classification - Fiche œuvre Les Chroniques de Riddick », sur CNC (consulté le ).
  9. « Fiche de doublage français du film » sur Voxofilm, consulté le 15 novembre 2014
  10. « Fiche de doublage québécois du film » sur Doublage QC, consulté le 15 novembre 2014
  11. Les Chroniques de Riddick sur Rotten Tomatoes.
  12. Les Chroniques de Riddick sur Metacritic.
  13. 10 Ways The Chronicles Of Riddick Is The Better Pitch Black Sequel, Screen Rant, 30/7/2021
  14. The Chronicles of Riddick, Pluggedin
  15. Le mal-aimé : Les Chroniques de Riddick, le Fast & Furiens dingue avec Vin Diesel, ÉcranLarge, 17/8/2021
  16. Box Office Bombs That Somehow Became Cult Classics, Looper, 21/3/2018
  17. Les Chroniques de Riddick sur JP‘s Box-Office.
  18. a et b (en) « Les chroniques de Riddick - Distinctions » sur l’Internet Movie Database (consulté le 9 mars 2021)
  19. a et b « Palmares du film Les chroniques de Riddick », sur Allociné (consulté le ).

Liens externesModifier