Ouvrir le menu principal

Les Chants magnétiques

album de Jean Michel Jarre
(Redirigé depuis Les Chants Magnétiques)
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Les Champs magnétiques.
Les Chants magnétiques

Album de Jean Michel Jarre
Sortie Mai 1981
Enregistré Janvier – Avril 1981
Durée 35:51
Genre Musique électronique
Producteur Jean Michel Jarre
Label Disques Dreyfus
Classement Drapeau de la France France no 1[1]

Albums de Jean Michel Jarre

Les Chants magnétiques est le cinquième album studio de Jean Michel Jarre sorti en 1981. La pochette a été réalisée par Rémy Magnon, illustrateur.

Liste des pistesModifier

No Titre Durée
1. Les Chants magnétiques Part 1 17:49
2. Les Chants magnétiques Part 2 3:59
3. Les Chants magnétiques Part 3 4:15
4. Les Chants magnétiques Part 4 6:18
5. Les Chants magnétiques Part 5 3:30
35:51

InstrumentsModifier

Sur cet album, Jean-Michel Jarre utilise les instruments suivants :

CréditsModifier

Composé et produit par Jean-Michel JARRE.

Enregistré et mixé au Croissy Studio par Jean-Pierre JANNIAUD et Jean-Michel JARRE assisté de P. FOULON et P. MOUREY.

Pochette Rémy MAGRON

Gravure DYAN MUSIC

Remerciements à M. GEISS, DYAN MUSIC LAND, RSF FAIRLIGHT, OBERHEIM et RDB

Edité et publié par Francis DREYFUS MUSIC.

CommentairesModifier

Il s'agit du cinquième album de Jean-Michel Jarre, du troisième depuis qu'Oxygène l'a fait connaître du grand public. Cet album est l'un des premiers à utiliser massivement la technique de l'échantillonnage. Jean-Michel Jarre a été particulièrement inspiré par Andy Warhol et par une fascination pour la reproductibilité des sons digitaux.

La première partie, très longue, est composée de trois mouvements distincts. Le premier a été utilisé comme thème musical pour la série télévisée américaine « Bare Essence » de 1982 à 1983. La deuxième, plus lente, utilise beaucoup l'échantillonnage, laissant entrevoir le son du prochain album Zoolook sorti en 1984.

Le jeu de mots sur le titre de l'album, Les Chants magnétiques, faisant référence au phénomène physique de champs magnétiques, est intraduisible en anglais. De ce fait, la version internationale de cet album s'appelle Magnetic Fields.

Le nom de cet album est aussi une référence au livre poétique Les Champs magnétiques d'André Breton et Philippe Soupault.[réf. nécessaire]

Notes et référencesModifier