Les Ballets écarlates

film de Jean-Pierre Mocky
Les Ballets écarlates
Réalisation Jean-Pierre Mocky
Scénario Jean-Pierre Mocky
Alain Moury
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Film dramatique
Durée 80 minutes
Sortie 2007


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Ballets écarlates est un film français réalisé par Jean-Pierre Mocky en 2004. Le film s'inspire du scandale de l'Affaire des ballets roses (1959). Il est d'abord interdit par le ministre de la culture de l’époque (Renaud Donnedieu de Vabres) en raison de son caractère choquant, avant d'être finalement autorisé mais sans jamais sortir en salle. Il est sorti en DVD en 2007.

En 2006, Mocky déclare avoir tourné ce « mélo » pour « détruire les réseaux de pédophilie », et il dénonce le silence fait autour de son film[1].

SynopsisModifier

Un réseau de pédophilie, auquel appartiennent des notables d'une ville de province, organise des parties fines avec des enfants. L'un d'eux, Éric, réussit à s'échapper de cette fête de l'horreur et il se réfugie chez Violaine, une garde forestière dont le fils a disparu mystérieusement. Avec l'aide de son ami, un armurier anarchiste, elle va détruire ce réseau.

Fiche techniqueModifier

Lieux de tournageModifier

Le film a été tourné à Vienne (Isère), en [2]. L'une des scènes a été tournée sur l'île de Grangent (Loire)[3].

DistributionModifier

AnecdotesModifier

Dernière apparition de l'acteur Dominique Zardi.

Notes et référencesModifier

  1. {{Lien web |langue=fr |titre=Jean-Pierre Mocky dénonce les réseaux de pédophilie et le silence de la justice et des médias |url=https://www.youtube.com/watch?v=9zXOgqKzz8g |consulté le=2019-08-19 }}
  2. « Vienne/Beaurepaire. Le souvenir de Jean-Pierre Mocky plane sur les deux villes », sur www.ledauphine.com, (consulté le 15 août 2019)
  3. « Saint-Just-Saint-Rambert. Jean-Pierre Mocky avait tourné à l’île de Grangent », sur www.leprogres.fr, (consulté le 15 août 2019)

Voir aussiModifier

Liens externesModifier