Ouvrir le menu principal

Les Anarchistes (chanson)

chanson de Léo Ferré, sortie en 1969
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Anarchistes.
Les Anarchistes

Chanson de Léo Ferré
extrait de l'album L'Été 68
Sortie 1969
Enregistré 1968
Durée 3:13
Genre chanson française
Label Barclay

Pistes de L'Été 68

Les Anarchistes est une chanson emblématique de Léo Ferré publiée en 1969 sur l'album studio L'Été 68. Elle figure aussi sur le super 45 tours éponyme enregistré au théâtre de Bobino en janvier 1969 et dans la captation quasi-intégrale de ce même récital réalisée en février 1969, publiée sur un double LP la même année.

Cette chanson est considérée comme un de ses classiques.

HistoriqueModifier

Cette chanson est interprétée pour la première fois par Léo Ferré sur la scène de la Mutualité le 10 mai 1968, le soir de la première nuit des barricades au Quartier latin de Paris. Il la chante devant un public composé essentiellement d'anarchistes, puisqu'il s'agit du gala annuel de la Fédération anarchiste, pour qui Ferré vient chanter gratuitement chaque année depuis 1948 (une captation amateur de ce concert a été publiée en 2018 dans l'anthologie Léo Ferré : Mai 68).

Il enregistre la chanson en studio, sur un arrangement de Jean-Michel Defaye, en décembre 1968.

Cet hymne fraternel à ses compagnons de cœur sera très vite retiré par Léo Ferré de son tour de chant. Il le chantera néanmoins à nouveau et ponctuellement dans les années 1980.

Lors de sa dernière apparition sur scène, à la Fête de l'Humanité 1992 où l'a invité Bernard Lavilliers, Léo Ferré chante devant plusieurs milliers de personnes - dont de nombreux communistes et sympathisants communistes - « Est-ce ainsi que les hommes vivent ? » de Louis Aragon et « Les Anarchistes », comme une revendication de sa différence et un adieu, puisque c'est la dernière chanson qu'il aura chantée en public avant de décéder un an plus tard.

FormeModifier

EnregistrementModifier

Interprétations sur scèneModifier

Il existe à ce jour quatre versions disponibles :

Dans les trois premières, Léo Ferré est accompagné au piano par Paul Castanier. La première version est plus lente et plus triste. La quatrième version est chantée sur la bande-orchestre de l'enregistrement studio.

MusiciensModifier

ProductionModifier

ReprisesModifier

Dans la cultureModifier