Ouvrir le menu principal

Les Écritures : Les Aventures de Dieu - Les Aventures du petit Jésus

livre de François Cavanna

Les Écritures : Les Aventures de Dieu - Les Aventures du petit Jésus
Auteur François Cavanna
Pays Drapeau de la France France
Genre Parodie
Date de parution 1982
Éditeur Albin Michel
Lieu de parution Paris
Date de parution 2002
Nombre de pages 350
ISBN 978-2-226-13355-7

Les Écritures : Les Aventures de Dieu - Les Aventures du petit Jésus est un livre parodique écrit par François Cavanna et paru en 1982.

C'est une version à sa manière de la Bible qui, selon ses sympathisants, « est un peu vieille, avec plus de 2000 ans de fonctionnement, il est temps de la réécrire, de façon plus moderne d'où les Écritures ».

Le livre se divise en 2 parties :

  • la première partie, intitulée Les Aventures de Dieu, parodie l'Ancien Testament en revisitant la Genèse (de la Création à l'arrivée des Hébreux en Égypte)
  • la seconde partie, intitulée Les Aventures du petit Jésus, parodie le Nouveau Testament.

Le livre a été réédité en 2002 par les éditions Albin Michel.

Quatrième de couvertureModifier

« Passant qui passes, si tu as acquis ce livre dans un dessein de futile gaudriole, laisse-le là et va, passe ton chemin. Car ce livre est le plus beau livre qui ait jamais existé. Le plus émouvant, le plus instructif, le plus moral, le plus élevant pour l'âme, le plus consolant pour le cancer des voies biliaires. Car ce livre est le Livre. Tout est dedans. Tout. D'où venons-nous ? Où allons-nous ? Dois-je faire fusiller les curés de gauche ? Quel vin servir avec le turbot béarnaise ? Comment sodomiser un archange ? En quels termes convient-il de s'adresser à Dieu pour solliciter un petit secours ? Épouserai-je mon chef de rayon ? Dix jours de retard, est-ce que je devrais m'inquiéter ?... Tout est dans le Livre. Tout. Ici ou là. Cherche, mon gars, cherche. Et si tu songes qu'au nom de ce Livre des vierges furent livrées aux bêtes, des philosophes brûlés vifs, des villes rasées, des provinces passées au fil de l'épée, des massacres sanctifiés, des injustices magnifiées, des bombardiers bénis, et qu'on n'a pas encore vu le plus beau, alors tu comprendras qu'un livre comme ça, ça ne peut pas être des conneries. C'est pas possible. » Cavanna.

Article connexeModifier