Ouvrir le menu principal

Les Économistes atterrés

association d'économiste hétérodoxe français
Les Économistes Atterrés

Cadre
Zone d’influence Drapeau de la France France
Fondation
Fondation 2011
Identité
Siège 14e arrondissement de Paris
Site web http://www.atterres.org/

Les Économistes atterrés est une association française créée le et regroupant des chercheurs, des universitaires et des experts en économie.

PrésentationModifier

L'objet de l'association consiste à animer la réflexion collective et l'expression publique des économistes opposés à « l'orthodoxie néo-libérale »[1],[2].

Leur action se traduit par des publications (notes, articles, communiqués, livres) et des interventions lors de réunions publiques[3],[4] dans les médias qui les sollicitent[5]. Ils proposent des alternatives aux « politiques d'austérité ».

Pendant la campagne électorale de l'élection présidentielle française de 2017, les économistes atterrés critiquent le programme d'Emmanuel Macron et soutiennent ceux de Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon[6]. Plusieurs figurent parmi les signataires d'une tribune d'économistes en faveur du programme de Jean-Luc Mélenchon, rédigée en réponse à la lettre signée par 25 prix Nobel d'économie qui mettaient en lumière les risques que feraient courir une sortie de l'Union européenne ou un retour du protectionnisme[7]. Bien que certains membres de l'association se revendiquent antilibéraux et anticapitalistes ou altermondialistes, le mouvement trouve un écho au-delà de l'extrême gauche[3].

HistoriqueModifier

Philippe Askenazy, Thomas Coutrot et Henri Sterdyniak publient en 2010 une tribune dans Le Monde[8], et initient le Manifeste d'économistes atterrés, dans lequel ils font une présentation critique de dix postulats inspirant, selon eux, les décisions des pouvoirs publics partout en Europe, et dans lequel ils soumettent vingt-deux contre-propositions. L'association est créée début 2011 après le grand succès public de ce manifeste[9], signé par 630 économistes[10].

MembresModifier

Les membres de l'association sont[11] :

CritiquesModifier

Leurs thèses sont sévèrement critiquées dans le livre de Pierre Cahuc et André Zylberberg Le négationnisme économique : et comment s'en débarrasser (2016)[12].

PublicationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Nous, les Atterrés - L'association », sur http://www.atterres.org, (consulté le 19 décembre 2014).
  2. Sylvia Zappi, « Les économistes de gauche poussent François Hollande à se démarquer de la politique d'austérité », Le Monde, 8 novembre 2011.
  3. a et b « Les « économistes atterrés » font leur show », L'Expansion,‎ (lire en ligne).
  4. Colloque des économistes atterrés, Vidéo Synthèses et perspectives, 9 octobre 2010.
  5. « Les Économistes atterrés s'invitent dans la campagne présidentielle », Christine Monin et Laurent Grzybowski, La Vie, 10 janvier 2012.
  6. (en) « Les Économistes atterrés égratignent Macron et adoubent Hamon et Mélenchon », Politis,‎ (lire en ligne).
  7. « Un rappel aux économistes qui soutiennent Mélenchon », La Tribune,‎ (lire en ligne).
  8. Philippe Askenazy, Thomas Coutrot et Henri Sterdyniak, « Pourquoi nous sommes des économistes atterrés », sur lemonde.fr, .
  9. Agathe Cagé, Faire tomber les murs entre intellectuels et politiques, Fayard, , p. 121.
  10. Liste des 630 signataires du Manifeste d'économistes atterrés au 24/09/2010 à la fin de l'ouvrage, Les Liens qui libèrent, 2010, p. 61-68. Il s'est vendu 400.000 exemplaires de l'ouvrage - cf. « Les économistes atterrés : histoire d'un best-seller »
  11. « Qui sommes-nous? », sur Les Economistes Atterrés (consulté le 20 mars 2019)
  12. Marc Vignaud, « Ces « négationnistes » qui ruinent la science économique », Le Point, .

Voir aussiModifier