Lepenski Vir

Lepenski Vir
Лепенски Вир
Image illustrative de l’article Lepenski Vir
Le site
Localisation
Pays Drapeau de la Serbie Serbie
District Bor
Municipalité Majdanpek
Coordonnées 44° 33′ 24″ nord, 22° 01′ 35″ est
Géolocalisation sur la carte : Europe
(Voir situation sur carte : Europe)
Lepenski Vir
Lepenski Vir
Géolocalisation sur la carte : Yougoslavie
(Voir situation sur carte : Yougoslavie)
Lepenski Vir
Lepenski Vir
Géolocalisation sur la carte : Serbie
(Voir situation sur carte : Serbie)
Lepenski Vir
Lepenski Vir
Histoire
Époque 7 000 à 6 000 av. J.-C
Internet
Site web Site

Lepenski Vir (en serbe cyrillique : Лепенски Вир, signifiant « Tourbillon des tilleuls ») est un site archéologique du Mésolithique situé sur la rive sud du Danube, dans les gorges des Portes de Fer, en Serbie orientale. En raison de son importance, il figure sur la liste des sites archéologiques d'importance exceptionnelle de la République de Serbie[1].

DiffusionModifier

 
Aire de diffusion de la culture de Lepenski Vir

La culture de Lepenski Vir site s'est développée sur un grand site principal, Lepenski Vir, et une dizaine de villages secondaires, appartenant à la même culture et à la même époque, situés dans un espace géographique voisin, désormais à cheval sur la Serbie, la Roumanie et la Bulgarie : Hadjucka Vodenica, Padina, Vlašac, Icoana, ou encore Kladovska Skela.

On suppose que l'origine de la culture de Lepenski Vir, parfois appelée Vârtejul Teiului en Roumanie, remonte aux premières populations européennes de chasseurs-cueilleurs de la culture de Brno-Předmostí, de la fin de la dernière ère glaciaire. Des traces archéologiques d'une occupation humaine des grottes avoisinantes ont en effet été datées d'environ 20 000 ans avant notre ère. L'occupation du site s'étend largement sur un millénaire, du Mésolithique jusqu'au Néolithique. La première installation humaine du plateau, à une altitude moins élevée, est datée d'environ 7 000 av. J.-C, à une époque où le climat se réchauffait sensiblement. Le site connaît son apogée entre 5 300 et 4 800 av. J.-C. Plusieurs périodes archéologiques ont ainsi été distinguées : le Proto-Lepenski Vir, le Lepenski Vir Ia-e, Lepenski Vir II puis Lepenski Vir III.

Découvertes archéologiquesModifier

 
"Dieu-poisson" de Lepenski vir

Les premières fouilles archéologiques ont eu lieu en 1965 mais ce n'est qu'en 1967 que l'importance du site fut pleinement reconnue, après la découverte des premières sculptures mésolithiques. Les fouilles furent achevées en 1971, quand l'ensemble du site fut déménagé près de trente mètres plus haut pour éviter son engloutissement par un lac de retenue résultant de la construction du barrage roumano-yougoslave de Kladovo-Turnu Severin. 136 bâtiments et autels ont été découverts durant les fouilles initiales, de 1965 à 1970.

Parmi les objets retrouvés figurent des outils de pierre et d'os et de nombreux objets sacrés, y compris des sculptures de pierre, uniques dans leur genre. Toutes ces sculptures sont taillées à partir de galets de grès trouvés près du fleuve. Elles peuvent être classées en deux catégories : d'un côté des sculptures simples composées de dessins géométriques, et l'autre, des sculptures plus complexes au style anthropomorphique. La statue dite du Dieu-poisson de Lepenski Vir en constitue l'un des exemplaires le plus abouti. Elle mesure 0,70 m de haut environ et a été datée de 7 000 av. J.-C. Elle est actuellement conservée au Musée national de Belgrade[2]

GénétiqueModifier

Les habitants de la culture de Lepenski Vir sont de haplogroupe Y-ADN Haplogroupe I et Haplogroupe R1b[3].

Les descendants actuels avec un patrimoine génétique Haplogroupe I dans les Balkans sont les Serbes avec un taux de 45-50 %, les Croates avec un taux de 40-45 % et les Bosniaques (les trois ethnies) avec un taux de 60-70 %.

RéférencesModifier

  1. (sr) « Lepenski Vir », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le )
  2. Collectif (trad. de l'anglais), 30 000 ans d'art : l'histoire de la créativité humaine à travers le monde et le temps, Londres/Paris, Éditions Phaidon, , 1063 p. (ISBN 978-0-7148-5855-5)
  3. « Lepenski Vir », sur www.danel.com.hr (consulté le )

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) Dragoslav Srejović, Europe's First Monumental Sculpture: New Discoveries at Lepenski Vir, 1972. (ISBN 0-500-390-096)
  • (en) Pierre Carnac, L' Architecture sacrée, Le message du Triangle, Éditions Jean Bouilly, 1978 et 1989 (ISBN 2-87818-003-8)
  • (en) Boric D. 2005. Body Metamorphosis and Animality: Volatile Bodies and Boulder Artworks from Lepenski Vir. Cambridge Archaeological Journal 15(1):35-69.
  • (en) Chapman J. 2000. Lepenski Vir, in Fragmentation in Archaeology, pp. 194-203. Routledge, London.
  • (en)Handsman RG. 1991. Whose art was found at Lepenski Vir? Gender relations and power in archaeology. In: Gero JM, and Conkey MW, editors. Engendering Archaeology: Women and Prehistory. Oxford: Basil Blackwell. p 329-365.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier