Leonid Melnikov

homme politique soviétique

Leonid Gueorguievitch Melnikov (russe : Леонид Георгиевич Мельников) né à Degtiariovka (ouïezd de Mgline, gouvernement de Tchernigov) le et mort à Moscou le ) était un homme politique soviétique, membre du Parti communiste de l'Union soviétique (PCUS) dans la RSS d'Ukraine et du Kazakhstan, et du Politburo du Parti communiste de l'Union soviétique en tant que titulaire ou suppléant.

BiographieModifier

Promotion due à StalineModifier

Leonnid Melnikov, est né dans une famille de petits paysans. Il a commencé à travailler dans une sucrerie à l'âge de quatorze ans.

À sa majorité, il a commencé sa carrière politique et a été de 1924 à 1928 secrétaire d'un comité communautaire, puis d'un comité régional du Komsomol, association de jeunesse communiste. Après avoir rejoint le Parti communiste (bolcheviks), il a fait de 1928 à 1930 son service militaire dans l'Armée rouge, puis a été diplômé de l'Institut industriel de Donetsk. Après avoir travaillé comme ingénieur dans une mine de charbon, sa promotion au sein du PCUS a commencé en 1937 grâce au soutien de Staline.

Il a été premier secrétaire puis deuxième secrétaire du PCUS de l'Oblast de Donetsk avant de devenir organisateur du département de sélection du personnel du Comité central du PCUS. Entre 1938 et 1954, il fut également membre (député) du Soviet suprême de l'Union soviétique. En , il fut nommé premier secrétaire du PCUS dans la région de l'Oblys de Karaganda en RSS du Kazakhstan, mais en , il devint premier secrétaire du PCUS dans la région de Donetsk.

En , il devint secrétaire, puis deuxième secrétaire, enfin en , premier secrétaire du Parti communiste ukrainien. Il était le chef du parti de la plus grande organisation régionale de l'Union soviétique. Entre 1950 et 1954, il était également membre du Præsidium du Soviet suprême.

Le XIXe Congrès du PCUS a eu lieu en  ; il a été élu membre du Politburo du Comité central, devenu par la suite Présidium. Une très belle carrière d'apparatchik au service du communisme.

Mise à l'écart à la suite de la déstalinisationModifier

La mort de Staline, survenue le a été une mauvaise nouvelle pour lui, et le commencement d'une rapide mise à l'écart. Dès le , il est rétrogradé de membre titulaire du Présidium du Soviet suprême à membre suppléant, position qu'il devait même perdre trois mois plus tard avant de perdre encore, le , sa place de Premier secrétaire du Parti communiste ukrainien où il est remplacé par Alexei Illarionovitch Kiritchenko.

Le 12 Finalement, en juin 1953, son remplacement par au poste de fut accusé de "déformation flagrante de la politique léniniste - stalinienne de l'Union soviétique dans le cadre de l'indigénisation ".[pas clair]

Par la suite, il fut d'abord ambassadeur en Roumanie entre 1953 et 1955, puis d' à , ministre des mines de charbon de l'URSS. Sur le XX Le Congrès du PCUS, en , qui a initié la déstalinisation, n’était que le candidat élu du Comité central du PCUS.

Melnikov fut ensuite transféré à la RSS du Kazakhstan en et y était le premier. Vice-président du Conseil des ministres. De 1958 à 1962, il est de nouveau député au Soviet suprême de l'URSS. Il a ensuite été vice-président du Conseil des ministres de la RSS du Kazakhstan et président de la Commission de planification de l'État ( Gosgortekhnadzor ). Il a ensuite été président de la Commission de planification de l'État de 1961 à .

Récemment, de à sa mort, Leonid Melnikov a présidé le Comité d’État pour la surveillance de la sécurité dans l’industrie et les mines du Conseil des ministres de l’URSS. Pendant ce temps, il était à nouveau député du Soviet suprême de l'URSS.

Leonid Gueorguievitch Melnikov est enterré au cimetière de Novodevitchi à Moscou.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :