Leon Festinger

psychosociologue américain
Leon Festinger
Biographie
Naissance
New York
Décès (à 69 ans)
Manhattan, New York
Nationalité Américaine
Thématique
Formation City College of New York
université d'État de l'Iowa
Profession Psychologue et professeur d'université (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université du Michigan et université du MinnesotaVoir et modifier les données sur Wikidata
Travaux psychologie sociale
Œuvres principales A Theory of Cognitive Dissonance
A Theory of Social Comparison
Distinctions Prix APA pour une contribution scientifique remarquable à la psychologie (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de Académie américaine des sciences, Association américaine pour l'avancement des sciences et Académie américaine des arts et des sciencesVoir et modifier les données sur Wikidata
Auteurs associés
Influencé par Kurt Lewin

Leon Festinger, né le à New York et mort le dans la même ville, est un psychosociologue américain.

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Né à Brooklyn (New York) dans une famille juive d'origine russe, Leon Festinger obtient un bachelor's degree du City College of New York en 1939. Il intègre l'université d'État de l'Iowa, où enseigne Kurt Lewin. Festinger y obtient un master's degree, puis un doctorat en 1942[1],[2].

CarrièreModifier

Après la Seconde Guerre mondiale, Festinger entre au Massachusetts Institute of Technology (MIT), où Lewin a fondé le Research Center for Group Dynamics. En 1948, après la mort de son mentor, le centre de recherches est transféré à l'université du Michigan. Festinger travaille à l'université du Minnesota à partir de 1951[1]. Il enseigne à l'université Stanford de 1955 à 1968, puis à la New School for Social Research de 1968 à sa mort[2].

TravauxModifier

Leon Festinger est notamment l'auteur de la théorie de la dissonance cognitive (A Theory of Cognitive Dissonance, 1957) par laquelle il tente d'expliquer comment l'être humain gère les tensions engendrées par des éléments incompatibles[2].

Leon Festinger est également l'auteur de la théorie des processus de comparaison sociale. Dans cet article, Festinger présente un certain nombre d'hypothèses qui orienteront les recherches dans ce domaine pendant des décennies.

RécompensesModifier

Festinger est membre de l'Académie nationale des sciences (NAS), de l'Association américaine pour l'avancement des sciences (AAAS), de la Society of Experimental Psychologists (en) (SEP) et de la Society of Experimental Social Psychology (en) (SESP). En 1959, la Société américaine de psychologie lui décerne l'APA Award for Distinguished Scientific Contributions to Psychology (en)[3].

PublicationsModifier

BibliographieModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (en) C. James Goodwin, A History of Modern Psychology, Hoboken (N.J.), John Wiley & Sons, , 5e éd., 576 p. (ISBN 978-1-118-83375-9, lire en ligne), p. 419-421
  2. a b et c (en) « Leon Festinger, 69, New School Professor », The New York Times,
  3. (en) Noel Sheehy, Antony J Chapman et Wendy A. Conroy, Biographical Dictionary of Psychology, Taylor & Francis, , 675 p. (ISBN 978-0-415-09997-4, lire en ligne), p. 192-193

Liens externesModifier