Ouvrir le menu principal
Portrait de Leon Chwistek par Witkacy, 1913

Leon Chwistek (Cracovie, Autriche-Hongrie, Barvikha près de Moscou, Russie) était un peintre avant-gardiste polonais, théoricien de l'art moderne, critique littéraire, logicien, philosophe et mathématicien.

Sommaire

Logique et philosophieModifier

À partir de 1929, Chwistek était professeur de logique à l'Université de Lviv, poste auquel Alfred Tarski avait également postulé. Ses intérêts dans les années 1930 étaient principalement la philosophie des sciences, qui a été publié dans un livre traduit en anglais en 1948 sous le titre The Limits of Science[1].

Dans les années 1920-1930, de nombreux philosophes européens ont tenté de réformer la philosophie traditionnelle au moyen de la logique mathématique. Léon Chwistek ne croyait pas qu'une telle réforme puisse réussir. Il pensait que la réalité ne pouvait pas être décrite par un système homogène, basé sur les principes logique formelle, parce qu'il n'y avait pas une réalité, mais plusieurs.

Chwistek démolit la méthode axiomatique en démontrant que les systèmes axiomatiques existants sont inconsistants[2].

ArtisteModifier

Chwistek a développé sa théorie de la multiplicité des réalités d'abord en ce qui concerne les arts. Il distingue quatre types de réalités, puis les associe à quatre types de peinture.

Les quatre types de réalités sont :

  1. réalité populaire (réalisme de bon sens)
  2. réalité physique (construit par la physique)
  3. réalité phénoménale (impressions sensorielles)
  4. réalité visionnaire/intuitive (rêves, hallucinations, états subconscients).

Les types de peinture correspondant à ce qui précède sont :

  1. Primitivisme
  2. Réalisme
  3. Impressionnisme
  4. Futurisme

Chwistek n'a jamais voulu que ses points de vues constituent une nouvelle théorie métaphysique. Il était un défenseur du « bon sens » contre la métaphysique et le sentiment irrationnel. Sa théorie de la réalité plurielle était simplement une tentative de spécifier les différentes façons dont le terme « réel » est utilisé.

Stanisław Ignacy Witkiewicz, camarade de Chwistek et ami le plus proche, a sévèrement critiqué ses opinions philosophiques. La philosophie de Witkiewicz était basée sur un caractère monadique à l'existence de l'individu, embrassant une multiplicité d'existences. 

TravauxModifier

  • The limits of science. Outline of logic and of the methodology of the exact sciences. New York: Harcourt, Brace, 1948

Article connexeModifier

RéférencesModifier

  1. Bernard Linsky, « Leon Chwistek’s Theory of Constructive Types », The Golden Age of Polish Philosophy,‎ , p. 203–219 (DOI 10.1007/978-90-481-2401-5_15, lire en ligne)
  2. First chapter of Chwistek, The Limits of Science

Liens externesModifier