Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Alcorn.
Leelah Alcorn
Remembering trans young people 2015.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 17 ans)
LebanonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Leelah Alcorn (Kings Mills, Ohio-Lebanon, Ohio) est une personnalité américaine transgenre dont le suicide, à l'âge de 17 ans, a suscité l’attention de la presse américaine et internationale. Alcorn a publié une lettre d’adieu sur son blogue Tumblr[1], dans laquelle elle décrit son parcours personnel et la transphobie familiale et sociétale l’ayant conduit à se donner la mort, donne ses derniers mots à ses proches et exprime son espoir que sa mort entraîne des changements sociétaux dans le rapport au genre et à la transidentité.

Sommaire

VieModifier

Assignée au genre masculin d'après l'apparence de ses organes génitaux, Alcorn s’identifie comme une femme transgenre et se déclare comme telle à ses parents à l’âge de 14 ans. N’acceptant pas cette identité, ils refusent de lui financer un traitement hormonal et une chirurgie et l’envoient dans une thérapie chrétienne de réorientation sexuelle, mais aucune psychothérapie ne lui est administrée pour soigner sa dépression.

En acte de défiance vis-à-vis de ses parents, elle fait un coming out dans son lycée, mais en se présentant comme un homme homosexuel, plutôt que comme femme transgenre. Ils réagissent en la transférant dans une école privée et en la privant de réseaux sociaux, aggravant ainsi sa solitude et sa dépression[2].

SuicideModifier

Se sentant aliénée, désespérément seule, n’ayant plus espoir de recevoir un traitement hormonal avant la fin de son adolescence, elle décide de se donner la mort en se jetant sous les roues d’un camion, sur une autoroute à quelques kilomètres de son domicile.

Deux mois avant son suicide, elle fit un poste sur le réseau social Redditdemandant aux utilisateurs si le traitement qui lui était infligé par ses parents pouvait être considéré comme de l'abus sur mineur[3].

RéactionsModifier

Le suicide attire l’attention de la presse locale, des réseaux sociaux, des chroniqueurs de la presse en ligne et enfin des médias dominants aux États-Unis et à l’international. Les groupes de pression LGBT attirent l’attention sur la mort d'Alcorn, la présentant comme une preuve des problèmes auxquels font face les adolescents transgenre et en profitent pour appeler à l’interdiction des thérapies de réorientation sexuelle, citant ses effets dévastateurs sur la santé psychologique des jeunes gens.

À la suite de sa mort, les parents d'Alcorn continuent de la considérer comme un « fils » et non comme une « fille » et annoncent qu'elle était morte dans un accident de la circulation, s’attirant les foudres d’une partie des réseaux sociaux et de la presse.

RéférencesModifier