Lecelles

commune française du département du Nord

Lecelles
Lecelles
L'église Saint-Denis à Lecelles.
Blason de Lecelles
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Valenciennes
Intercommunalité Communauté d'agglomération de la Porte du Hainaut
Maire
Mandat
Jean-Claude Messager
2020-2026
Code postal 59226
Code commune 59335
Démographie
Gentilé Lecellois
Population
municipale
2 828 hab. (2018 en augmentation de 4,05 % par rapport à 2013)
Densité 174 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 28′ 17″ nord, 3° 23′ 43″ est
Altitude Min. 15 m
Max. 26 m
Superficie 16,24 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Saint-Amand-les-Eaux
(banlieue)
Aire d'attraction Lille (partie française)
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Saint-Amand-les-Eaux
Législatives Vingtième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Lecelles
Géolocalisation sur la carte : Nord
Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Lecelles
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lecelles
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lecelles

Lecelles est une commune française située dans le département du Nord (59), en région Hauts-de-France.

C'est une commune du Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut

GéographieModifier

Village situé au nord-ouest de Saint-Amand-les-Eaux, sur la frontière avec la Belgique. Traversé par l'Elnon, affluent du Décours lui-même affluent de la Scarpe qui se jette dans l'Escaut à Mortagne du Nord (frontière belge) à 220 km de la Mer du Nord.

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Lecelles est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Saint-Amand-les-Eaux, une agglomération intra-départementale regroupant 15 communes[4] et 35 632 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Lille (partie française) dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 201 communes, est catégorisée dans les aires de 700 000 habitants ou plus (hors Paris)[7],[8].

Occupation des solsModifier

 
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (88,2 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (92,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (55 %), zones agricoles hétérogènes (19,2 %), prairies (14 %), zones urbanisées (11,8 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

ToponymieModifier

Son nom viendrait[évasif] du latin cella signifiant « cellule ». En effet, les moines de l'abbaye de Saint-Amand-les-Eaux logeaient dans des cellules situées sur l'actuel territoire lecellois. Année après année, de génération en génération, le nom du village a dérivé jusqu'à son nom actuel : Lecelles.

La carte (1725) du diocèse de Tournay - conservée à la bibliothèque Municipale de Lille (carton 48-5) - mentionne Celles et la carte de Cassini (1750) mentionne Le Celles, ce qui renforce cette hypothèse.

Communes limitrophesModifier

EnvironnementModifier

La commune est drainée par une rivière principale, l'Elnon alimentée par plusieurs ruisseaux ou "courants". Sans relief, le territoire communal abrite des "plats" où subsistent encore des mares ou petites zones humides. On peut leur attribuer un intérêt patrimonial zoologique, avec notamment des crapauds, grenouilles, tritons et salamandres (espèces menacées et protégées).

HistoireModifier

Terroir de basse vallée, drainé et mis en valeur sous l'impulsion des moines de l'abbaye de Saint-Amand les eaux. Lecelles est un village frontalier à la position géographique déterminante. Tout proche de la frontière, il a connu de nombreux assauts, des conquêtes et reconquêtes et ce, jusqu'en 1713, date de la signature du traité d'Utrecht. Ce traité est celui qui fixa, dans leurs contours quasiment définitifs, les limites du territoire français. La frontière est là, tout est fait pour nous le rappeler, du paysage particulier aux constructions anciennes.

Entre 1896 et 1932, la ligne de chemin de fer de Saint-Amand à Hellemmes de 32 km dessert la commune.

HéraldiqueModifier

Présentation du blason

Les armes de Lecelles se blasonnent ainsi : "D'azur semé de fleurs de lys d'or."

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1849 Casimir Bouchart   Propriétaire et cultivateur
1890 Pierre Timothée Bouchart   Cultivateur
    Georges Legrand   Maire dans les années 1910
    Paul Davaine   Agriculteur
Maire dans les années 1920-1930
         
Édith Hourdeau DVD Maraîchère
En cours
(au 23 mai 2020)
Jean-Claude Messager DVD Commerçant
15e vice-président de la CA de la Porte du Hainaut
Les données manquantes sont à compléter.

Instances judiciaires et administrativesModifier

La commune relève du tribunal d'instance de Valenciennes, du tribunal de grande instance de Valenciennes, de la cour d'appel de Douai, du tribunal pour enfants de Valenciennes, du conseil de prud'hommes de Valenciennes, du tribunal de commerce de Valenciennes, du tribunal administratif de Lille et de la cour administrative d'appel de Douai.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[12].

En 2018, la commune comptait 2 828 habitants[Note 3], en augmentation de 4,05 % par rapport à 2013 (Nord : +0,41 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
1 6701 8772 0132 1322 2302 1912 2332 1852 114
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
2 1492 1852 1362 1882 1702 1652 2022 1442 134
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
2 1392 1602 0902 2062 1592 1082 0542 0932 209
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2018
2 1522 3562 4022 5632 6622 7642 6542 7512 828
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âgesModifier

Pyramide des âges à Lecelles en 2007 en pourcentage[15].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,3 
6,1 
75 à 89 ans
9,1 
13,8 
60 à 74 ans
14,5 
24,7 
45 à 59 ans
23,4 
19,9 
30 à 44 ans
20,4 
16,3 
15 à 29 ans
14,3 
19,2 
0 à 14 ans
18,1 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[16].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

ÉconomieModifier

Commune d'accueil : nombreux résidents travaillant dans les centres urbains voisins : Lille, Valenciennes. La vocation agricole reste présente malgré le développement de l'urbanisation liée à la densification de l'espace rural autour de la métropole lilloise. Spécialités : polyculture, élevage laitier, culture de la fraise, Pépinières.

Lieux et monumentsModifier

ÉvènementsModifier

Depuis 1999 se tient tous les ans la Fête de la fraise[17] imaginée et créée par "Lecelles Inter Associations".

Tous les ans a lieu à Lecelles un Run and bike (épreuve de course à pied et de VTT en équipe de 2) le dernier dimanche de juin.

Personnalités liées à la communeModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 2 avril 2021).
  2. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 2 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 2 avril 2021).
  4. « Unité urbaine 2020 de Saint-Amand-les-Eaux », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 2 avril 2021).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le 2 avril 2021).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 2 avril 2021).
  7. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Lille (partie française) », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le 2 avril 2021).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 2 avril 2021).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 21 mai 2021)
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 21 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  15. « Évolution et structure de la population à Lecelles en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 juillet 2010).
  16. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 29 juillet 2010).
  17. Site de la Fête de la Fraise