Leandro de Borbón

écrivain espagnol
Leandro de Borbón
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité
Père
Mère
Carmen Ruiz Moragas (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Leandro Julio de Borbón y de Mora (d)
Eduard Leandro de Borbón y Vidal (d)
Luisa de Borbón y Vidal (d)
Blanca de Borbón y Vidal (d)
Cristina de Borbón y Vidal (d)
Alfonso Javier de Borbón y Vidal (d)
Maria de las Mercedes de Borbón y Vidal (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Leandro Alfonso Luis de Borbón y Ruíz Moragas[1], né le et mort le à Madrid[2], est un fils naturel du roi Alphonse XIII d'Espagne. Il a réclamé le titre d'Infant d'Espagne et le traitement des altesses royales, sans jamais recevoir la reconnaissance officielle qu'il espérait.

BiographieModifier

Leandro Alfonso est un fils illégitime du roi Alphonse XIII et de l'actrice Maria del Carmen Ruíz y Moragas.

Sa mère Maria del Carmen Ruíz y Moragas[3] décède à Madrid en juin 1936, un mois avant le déclenchement de la guerre civile. Leandro et sa sœur connaissent les difficultés et les malheurs de l'ensemble de la population de Madrid. Après le conflit, l'administrateur de la Maison d'Albe révèle à Leandro sa véritable ascendance. Il a alors dix ans. Dès lors, la vie de Leandro et de sa sœur Maria Teresa change pour le mieux, avec un tuteur en la personne du comte de Los Andes.

Leandro fait ses études au Royal College Alfonso XII des Augustines du monastère de L'Escurial et dans l'école des Piaristes de Séville. Il obtient le baccalauréat, avant d'étudier le droit à l'Université Maria Cristina de L'Escurial. Il effectue son service militaire dans l'Armée de l'Air, en concluant sa formation de pilote. En 1955, il accepte sa part de l'héritage d'Alphonse XIII. Compte tenu de la modestie de ses ressources, Leandro travaille dans diverses activités, y compris la vente de voitures et de ferraille.

Ses relations avec la Maison Royale, correctes pendant quelques années, se détériorent au cours des années 1990. En conséquence, Leandro décide de faire paraître, avec l'aide du journaliste José María Solé, ses mémoires, Le bâtard royal. Mémoires du fils non reconnu d'Alphonse XIII.

Leandro meurt à Madrid le après une rapide détérioration de sa santé, à la suite d'une pneumonie contractée quelques mois auparavant.

Il repose au cimetière d'Almudena.

Notes et référencesModifier

  1. (es) « El bastardo real de Alfonso XIII » (consulté le 22 juin 2016)
  2. « Leandro Alfonso Luis de Borbón y Ruíz Moragas », sur GENI, (consulté le 22 juin 2016)
  3. (es) « carmen-ruiz-moragas-la-amante-de-alfonso-XIII », sur blog de historia, (consulté le 22 juin 2016)