Lea (rivière)

rivière du Royaume-Uni

Rivière Lea
(Lee, anglais : River Lea)
Illustration
La rivière Lea à Hertford Basin.
Carte.
la Lea au nord de la Tamise
River Lea sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 85 km [1]
Bassin 1 420 km2 [1]
Bassin collecteur la Tamise
Régime pluvial océanique
Cours
Source Leagrave Park
· Localisation Leamouth
· Altitude 115 m
· Coordonnées 51° 54′ 37″ N, 0° 27′ 40″ O
Confluence la Tamise
· Altitude m
· Coordonnées 51° 30′ 26″ N, 0° 00′ 33″ O
Géographie
Pays traversés Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation Angleterre
Principales localités Hertford ; Cheshunt

Sources : OpenStreetMap

La rivière Lea (ou Lee) est une rivière parcourant Londres et un affluent gauche du fleuve la Tamise.

GéographieModifier

De 85 km de longueur[1], la Lea prend sa source près de Luton (Bedfordshire) et coule vers le sud-est puis vers le sud. Elle marque la limite entre les comtés de l'Essex d'une part, et de l'Hertfordshire et du Middlesex d'autre part[2]. Elle rejoint la Tamise à Londres, dans l'East End au nord-est de l'île aux Chiens.

Bassin versantModifier

Son bassin versant est de 1 420 km2[1].

AffluentsModifier

HydrologieModifier

Son régime hydrologique est dit pluvial océanique.

Climat de l'AngleterreModifier

Aménagements et écologieModifier

HistoireModifier

De 1608 à 1613, des travaux furent menés par Hugh Myddelton (en) pour creuser une dérivation de la Lea qui amène l'eau potable en plein centre de Londres. Cette dérivation fut appelée New River et continue d'approvisionner la capitale[3],[4].

En 2012, dans le cadre du réaménagement de l'East End londonien en vue d'accueillir les Jeux olympiques, la rivière Lea et ses alentours sont fortement réaménagés, car Stratford accueille la plus grande partie des installations olympiques[5]. La rivière est dépolluée grâce à l'utilisation de peroxyde d'hydrogène[6].

MusiqueModifier

Le , Adele sort son troisième album 25, comprenant une chanson intitulée "River Lea" dont les paroles font référence à la rivière comme un symbole d'histoire et le changement.

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • William Guthrie, Nouvelle géographie universelle : descriptive, historique, industrielle et commerciale des quatre parties du monde, H. Langlois, , 725 p., p. 400  
  • (en) Deborah L. Snook et Paul G. Whitehead, « Water quality and ecology of the River Lee : mass balance and a review of temporal and spatial data », Hydrology and Earth System Science, vol. 8,‎ , p. 636-650 (lire en ligne)  

Voir aussiModifier

 

Les coordonnées de cet article :

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Snook et Whitehead 2004.
  2. Guthrie 1807, p. 400.
  3. (en) Nicholas Blatchley, « The New River : Hertfordshire water for London », sur http://www.hertsmemories.org.uk, Herts Memories, (consulté le 5 septembre 2013).
  4. (en) Paul Talling, « London's Lesser Known Rivers - The New River », sur http://www.londonslostrivers.com, London's Lost Rivers (consulté le 5 septembre 2013).
  5. Manuel Appert, « Les JO 2012 à Londres : un grand événement alibi du renouvellement urbain à l'est de la capitale », Géoconfluences,‎ (lire en ligne).
  6. « La chimie participe au développement durable du parc olympique de Londres », L'Usine nouvelle,‎ (ISSN 0042-126X, lire en ligne).