Ouvrir le menu principal

Le ciel est à vous

film sorti en 1944
Le ciel est à vous
Réalisation Jean Grémillon
Scénario Albert Valentin
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 105 minutes
Sortie 1944

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le ciel est à vous est un film français réalisé par Jean Grémillon, sorti en 1944.

SynopsisModifier

Inspiré par le record établi en 1938 par Andrée Dupeyron, femme d'un garagiste de Mont-de-Marsan.

Le film s'ouvre sur un déménagement, celui de la famille Gauthier expropriée pour l'implantation d'un aérodrome. Le garagiste Pierre et son épouse Thérèse s'installent donc en ville avec leurs deux enfants et la belle-mère acariâtre. D'une nature optimiste et généreuse, le garagiste ne sait refuser aucun service. Aussi dépanne-t-il l'avion de Lucienne Ivry (en se présentant comme l'ancien mécanicien de Guynemer) au cours de l'inauguration de l'aérodrome ou la voiture d'un homme d'affaires en pleine nuit qui bientôt offre à sa femme de venir travailler pour lui à Limoges. Celle-ci accepte, quittant la maison pour quelques mois durant lesquels Pierre reprend goût à sa passion pour l'aviation. À son retour, elle est prise de colère devant les risques d'une telle activité mais acceptant par défi de monter à bord, elle est à son tour gagnée par la passion. Aviatrice émérite en quelques mois, elle cumule les coupes et désire bientôt battre le record de distance en ligne droite avec l'appareil préparé par Pierre. Après son départ, elle est portée disparue et tout le monde accuse le mari de l'avoir entraînée dans cette aventure périlleuse. Mais elle bat finalement le record et revient portée en triomphe dans son village en liesse.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

CitationModifier

« Quand les choses tournent à la passion, elles font plus de tort que de bien. »

Autour du filmModifier

Le film, a été tourné de juin à octobre 1943. L'aérodrome du Bourget servit pour quelques plans du film avant les bombardements du 16 août 1943. Les autres scènes "aéronautiques" furent prises ensuite sur l'aérodrome de Bron (Lyon) .

Bande sonore: Grémillon (lui-même musicien et compositeur) était connu pour son attention à l'ambiance sonore de ses films. Dans ce film qui vante à sa façon l'émancipation des femmes, il utilise un chœur de petites filles chantant la vieille complainte populaire "Sur le pont du Nord" (qui met en scène le triste destin d'Adèle, une jeune fille qui désobéit à ses parents) [1] dans une cour de récréation voisine, alors que Pierre est vilipendé par tout le village, son acariâtre belle-mêre en tête, pour avoir laissé Thérèse se lancer, sans radio, dans un dangereux record de longue distance.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier