Le Voleur (revue)

Le Voleur est une ancienne revue hebdomadaire de la presse écrite française qui a paru du 5 avril 1828 au 5 décembre 1909.

Le Voleur
Le Voleur illustré : cabinet de lecture universel
Image illustrative de l’article Le Voleur (revue)
Couverture du numéro 95, paru le 27 août 1858

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Hebdomadaire, tous les cinq jours de 1828 à 1856, puis de nouveau hebdomadaire
Genre texte, publication en série imprimée
Prix au numéro 10 centimes
Fondateur Charles Lautour-Mézeray
Ville d’édition Paris

ISSN 2022-4966

HistoriqueModifier

Le Voleur est une revue littéraire française, sous-titrée Journal littéraire de Paris ou encore Le Voleur : gazette des journaux français et étrangers fondée en 1828 par Charles Lautour-Mézeray avec Émile de Girardin. La publication paraît tous les cinq jours[1] et emprunte à des écrivains comme Frédéric Soulié, Samuel-Henri Berthoud, Honoré de Balzac, etc. Le journal est aussi composé d'articles repris d'autres journaux. Charles Lautour-Mézeray participe également à la rédaction de la revue et il apporte son soutien financier à Émile de Girardin pour une autre entreprise de presse : La Silhouette (1829) à laquelle il collabore aussi comme rédacteur.

Illustrateurs et graveursModifier

  • L. Dumont, graveur sur bois.
  • Henry Monnier : crée le dessin de l'abbé Birotteau pour Le Curé de Tours prépublié dans Le Voleur. Il crée surtout le dessin pour la vignette de titre du Voleur lors du lancement de la revue en 1828.

Écrivains-rédacteursModifier

Notes et référencesModifier

  1. Chaque numéro, imprimé sur papier vélin, contient la valeur d’un volume in-8° ordinaire. [1].

Liens externesModifier