Le Village des damnés (film, 1995)

film sorti en 1995
Le Village des damnés
Titre original Village of the Damned
Réalisation John Carpenter
Scénario David Himmelstein
Musique John Carpenter
Dave Davies
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Pictures
Alphaville Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre horreur
Durée 99 minutes
Sortie 1995


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Village des damnés (Village of the Damned) est un film américain réalisé par John Carpenter et sorti en 1995.

Il s'agit d'un remake du film britannique homonyme de 1960 réalisé par Wolf Rilla, lui-même tiré du roman The Midwich Cuckoos de John Wyndham. Alors que l'action se situe au Royaume-Uni dans le film original et dans le roman, elle se déroule aux États-Unis dans le film de John Carpenter. Après la sortie des films, le roman originel Les Coucous de Midwich fut renommé sous le même titre que ces derniers.

Le film reçoit des critiques mitigées et est un échec au box-office.

SynopsisModifier

Une ombre mystérieuse survole le village de Midwich dans le comté de Marin. Cet évènement cause l'évanouissement de tous les êtres vivants dans un territoire aux contours nettement définis. Pendant six heures, Midwich est sans vie. N'arrivant pas à entrer en contact avec les habitants du village, les populations voisines s'inquiètent. Des spécialistes du surnaturel se regroupent et tentent d'élucider ce phénomène.

Quelque temps plus tard, dix habitantes de la bourgade dont une jeune femme vierge se retrouvent simultanément enceintes. Certaines sont dévastées, d'autres, enchantées. Pourtant, grâce aux discours du docteur Suzanne Verner et à l'aide financière accordée aux familles se retrouvant dans cette situation, toutes décident de garder leur progéniture. Les enfants naissent en même temps, à la même heure, et au même endroit. À première vue, ils ont l'air normaux. L'un d'eux est toutefois déclaré mort-né par le Dr. Verner qui le soustrait pour l'étudier.

Les nouveaux arrivants font l'objet d'observations durant leur développement. Leurs cheveux sont blancs, anormalement soyeux et leurs ongles sont plus étroits que la normale. Ils ont des traits communs, un peu comme s'ils étaient frères et sœurs. Ils sont dépourvus de compassion, à l'exception de l'un des petits garçons. Le plus inquiétant reste leur regard hypnotisant et leurs pouvoirs télépathiques. Les morts suspectes se multiplient dans le village et les enfants sont soupçonnés même s'ils n'ont jamais de contact physique direct avec les défunts.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

DistributionModifier

ProductionModifier

Genèse et développementModifier

En 1981, Lawrence Bachmann — alors à la tête de MGM British — déclare qu'un remake du film Le Village des damnés (1960) de Wolf Rilla est en développement et déclare notamment : « Je ne pouvais pas vraiment faire le livre correctement alors. Il y a vingt ans, on ne pouvait pas parler d'avortement ; la censure ne vous a même pas permis de mentionner la fécondation. Cette fois, nous le ferons correctement[3]. » Universal Pictures reprend le projet et contacte John Carpenter pour le réaliser. Ce dernier y voit alors « un choix évident [et] un film assez facile à faire »[4]. Selon le cinéaste, l'idée de faire un remake du Village des damnés vient du succès de L'Invasion des profanateurs (1978), remake de L'Invasion des profanateurs de sépultures (1956)[4].

John Carpenter a vu le film original de Wolf Rilla quand il avait 12 ans et en avait été profondément marqué[4].

TournageModifier

Le tournage a lieu de septembre à novembre 1994. Il se déroule au Nouveau-Mexique (Santa Fe, Las Vegas) Californie, notamment à Nicasio et Sierra Madre et dans le comté de Marin (Tomales, Point Reyes Station, Inverness)[5]. John Carpenter connait bien le comté de Marin car il avait une maison secondaire à Inverness et avait tourné Fog (1980) non loin de là[4]. Les prises de vues ne sont cependant pas de tout repos car de nombreux habitants se sont opposés au tournage. Certains habitants décidaient par exemple de mettre en marche des appareils bruyants comme une tondeuse ou une tronçonneuse, ce qui gênaient les prises de son, et demandaient de l'argent pour s'arrêter. Par ailleurs, John Carpenter a invité sur le plateau Wolf Rilla, réalisateur du film original[6].

MusiqueModifier

John Carpenter's
Village of the Damned
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de John Carpenter et Dave Davies
Sortie
Compositeur John Carpenter
Dave Davies
Label Varèse Sarabande
Critique

Albums de John Carpenter

La musique du film est composée par John Carpenter et Dave Davies.

Liste des titres
  1. March of the Children - 8:08
  2. Children's Carol - 1:43
  3. Angel of Death - 1:38
  4. Daybreak - 1:16
  5. The Fair - 1:34
  6. The Children's Theme - 1:17
  7. Ben's Death - 3:20
  8. The Funeral - 1:55
  9. Midwich Shuffle - 2:04
  10. Baptism - 1:06
  11. Burning Desire - 5:01
  12. Welcome Home, Ben - 1:05
  13. The Brick Wall - 3:21

AccueilModifier

Le film reçoit des critiques assez négatives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il ne récolte que 31% d'opinions favorables pour 36 critiques et une note moyenne de 4,1010[8]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 41100 pour 14 critiques[9].

Le film n'est mieux accueilli par le public. Il ne récolte que 9 418 365 $ au box-office américain[10]. En France, le film n'enregistre que 144 975 entrées[11].

Autour du filmModifier

Il s'agit du dernier film de Christopher Reeve en tant que valide, avant qu'il ait un accident de cheval le laissant paralysé le [2],[6].

ParodieModifier

Dans le onzième épisode de la saison 10 des Simpson, les enfants de Springfield, violant un couvre-feu injustifié, se rendent à un cinéma de plein air où est diffusée une parodie du Village des damnés intitulée Le Sanguinaire.

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Dates de sortie - Internet Movie Database
  2. a et b Secrets de tournage - Allociné
  3. Are These Hollywood's Finest? - Aljean Harmetz, Special to The New York Times. 20 janvier 1981, page C.7.
  4. a b c et d A Director's Dream | Movies: John Carpenter feels typecast as a sci-fi guy but admits there are worse fates.: Orange County Register. 29 April 1995: F.04.
  5. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  6. a et b (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  7. (en) « John Carpenter - Village of the Damned (Original Motion Picture Soundtrack) », sur AllMusic (consulté le 6 septembre 2015)
  8. (en) « Village of the Damned (1995) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 8 février 2021)
  9. (en) « Village of the Damned Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 8 février 2021)
  10. (en) « Village of the Damned », sur Box Office Mojo (consulté le 8 février 2021)
  11. « Le Village des damnés », sur JP's Box-office (consulté le 8 février 2021)
  12. (en) Awards - Internet Movie Database

Liens externesModifier