Ouvrir le menu principal

Le Troupeau aveugle

livre de John Brunner

Le Troupeau aveugle
Auteur John Brunner
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Roman
Science-fiction
Version originale
Langue Anglais britannique
Titre The Sheep Look Up
Éditeur Harper & Row
Lieu de parution New York
Date de parution 1972
ISBN 0-06-010558-5
Version française
Traducteur Didier Pemerle
Éditeur Robert Laffont
Collection Ailleurs et Demain
Lieu de parution Paris
Date de parution 1972
Type de média Livre papier
Nombre de pages 560

Le Troupeau aveugle (titre original : The Sheep Look Up) est un roman de science-fiction de l'écrivain britannique John Brunner paru en 1972.

RésuméModifier

À la fin du XXe siècle, la pollution chimique est telle que la Méditerranée est un cloaque pestilentiel, que, certains jours, à New York, il pleut de l'acide et que l'eau du robinet n'est pas potable, que tout le monde ou presque souffre d'allergies, d'intolérances, que les microbes résistent aux antibiotiques et la vermine aux insecticides, que la nourriture est rare et altérée par des pesticides, que l'espérance de vie décroît régulièrement. Or l'ultime démarche que tente le philosophe écologiste contestataire Austin Train est vouée à l'échec.

Certains ont reproché à John Brunner d'avoir « oublié ou négligé » les dangers du nucléaire civil[1].


RESUME LONG

Le livre suit les événements d'un futur monde dystopique sur une année indéterminée, vers la fin du XXème siècle.

Poursuivant le style utilisé dans "Stand on Zanzibar", le récit est composé de plusieurs volets, et de nombreux personnages du livre ne se rencontrent jamais ; certains personnages apparaissent seulement dans une ou deux vignettes. De même, au lieu de chapitres, le livre est divisé en sections allant de trente mots à plusieurs pages.

L'intrigue principale tourne autour de cas suspects d'empoisonnement délibéré, par la société américaine Bamberley Trust, de ses approvisionnements alimentaires de secours Nutripon destinés à l'Afrique et à l'Amérique centrale. La nourriture empoisonnée a eu pour effet d'inciter à la folie meurtrière chez les personnes aidées, et beaucoup soupçonnent que cela avait été conçu par la société dans le but final d'affaiblir les gouvernements locaux pour exploiter plus facilement les ressources naturelles des pays touchés. Aucune preuve concluante d'empoisonnement délibéré n'a été trouvée lorsque, soudainement, une grave épidémie d'Escherichia Coli muté affecte les États-Unis - des millions de personnes sont incapables de travailler et de produire de la nourriture et les systèmes de filtration de l'eau sont incapables d'éliminer complètement les bactéries de l'eau douce - et les autorités doivent prendre la décision de fournir la nourriture Nutripon discrédité dans leur propre pays comme aide alimentaire indispensable.

À la fin du livre, des émeutes et des troubles civils balayent les États-Unis, en raison d'une combinaison de problèmes de santé, de mauvaises conditions sanitaires, de manque de nourriture, de manque de services, d'inefficacité des services (médicaux, policiers), de désillusion envers le gouvernement/les entreprises, de gouvernement oppressif, de forte incidence des anomalies congénitales (pollution induite), et autres facteurs ; tous les services (militaires, gouvernementaux, privés et infrastructures) se dégradent.

Le décor de l'histoire dépeint un monde sombre et qui se détériore rapidement. Dans les pays développés et dans une grande partie des régions en développement, la pollution industrielle a entraîné la contamination des sols et des sources d'eau douce, provoquant des maladies et des mutations chez les bovins et les nouveau-nés. Les océans du monde sont en particulier en mauvais état à cause de la pollution et les eaux côtières sont le plus souvent recouvertes d'un film huileux puant. La mer Méditerranée est empoisonnée au point d'être irrécupérable, ce qui entraîne des guerres, des famines et des troubles civils dans les pays voisins. De nombreuses espèces animales et les poissons de mer de surface sont au bord de l'extinction, tandis que les oiseaux ne sont plus aussi communs qu'auparavant. Dans les grandes villes comme New York, l'air doit être filtré et purifié à grands frais, et l'utilisation de masques à gaz est recommandée dans la plupart des cas. La santé de la plupart des gens (sinon de tous) a été affectée d'une manière ou d'une autre.

Aux États-Unis, un gouvernement parrainé par des entreprises s'est levé et les troubles raciaux et civils se multiplient. Les voyages à l'étranger sont découragés en raison des attentats terroristes perpétrés contre des avions, tandis que de moins en moins de gens obtiennent leur diplôme. Le nombre de pauvres augmente tandis que le nombre décroissant de riches s'enferment dans des communautés fortifiées gardées par des mercenaires armés. Un groupe croissant d'activistes conscients de l'environnement se nommant eux-mêmes les "Trainites" - de leur chef caché Austin Train - se tournent lentement vers des actes terroristes pour tenter d'empêcher les entreprises de détruire la Terre.

Le personnage d'Austin Train dans "The Sheep Look Up" (le titre original) joue un rôle similaire à celui de Xavier Conroy dans "The Jagged Orbit" ou de Chad Mulligan dans "Stand on Zanzibar" : c'est un universitaire qui, malgré ses prévisions et son interprétation des changements sociaux, est devenu désillusionné par le manque d'écoute de la société. Ce personnage sert à la fois à conduire l'intrigue et à expliquer l'histoire au lecteur.

Le livre se termine par un incendie gigantesque qui embrase tout l'est des Etats-Unis et dont la lueur est perceptible depuis l'Europe.

ÉditionsModifier

RéférencesModifier

  1. comme Jean-Pierre Andrevon dans « sa critique » sur le site NooSFere parue dans Fiction, no 257, mai 1975, ou Gérard Klein dans sa préface de l'édition de poche, 1998 (reproduite sur quarante-deux.org).

Liens externesModifier