Ouvrir le menu principal

Le Subdray

commune française du département du Cher

Le Subdray
Le Subdray
L'église Notre-Dame.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Cher
Arrondissement Bourges
Canton Chârost
Intercommunalité Bourges Plus
Maire
Mandat
Corinne Suplie
2014-2020
Code postal 18570
Code commune 18255
Démographie
Population
municipale
942 hab. (2016 en diminution de 4,27 % par rapport à 2011)
Densité 46 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 00′ 41″ nord, 2° 17′ 43″ est
Altitude Min. 137 m
Max. 169 m
Superficie 20,28 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Subdray

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Subdray

Le Subdray est une commune française située dans le département du Cher en région Centre-Val de Loire.

GéographieModifier

La commune est située à 15 km de Bourges et 3 km de Saint-Florent-sur-Cher.

Le territoire communal est traversé par le sentier de grande randonnée de pays de la Champagne berrichonne

Le Subdray est desservie par la ligne V du Réseau de mobilité interurbaine[1].

LocalisationModifier

HistoireModifier

 
Blason famille Pellorde

La première mention du village du Subdray remonte à 1138. Le village est alors également appelé Ceudray et Cuodray[2].

Jean Pellorde, seigneur de Coulogne, fils de Guillaume Pellorde, écuyer, seigneur de Coulogne et échanson du roi et de Perrette de Poncher est inhumé dans l'église du Subdray après 1495[3].

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 mars 2014 Daniel Marchon DVD Retraité
mars 2014 En cours Corinne Suplie EELV Employée
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementaleModifier

Dans son palmarès 2016, le Conseil National des Villes et Villages Fleuris de France a attribué une fleur à la commune au Concours des villes et villages fleuris[4].

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6].

En 2016, la commune comptait 942 habitants[Note 1], en diminution de 4,27 % par rapport à 2011 (Cher : -1,47 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
342134149346334345316404427
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
460522579569507458428365352
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
316367366342332335306316299
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
342355425431478712832984942
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

ÉconomieModifier

Plusieurs entreprises sont installées sur le territoire de la commune telles que La Bovida ou encore des établissements de Défense comme MBDA (Groupe EADS) classée Seveso, ou GSM - Italcementi Group.

EnseignementModifier

La commune est située dans l'académie d'Orléans-Tours.

Cadre de vieModifier

 
Panneau indicateur, Le Subdray.

La commune possède le label « Ville fleurie ». Une fleur lui a été attribuée par le conseil national des villes et villages fleuris de France dans le cadre du concours des villes et villages fleuris.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Indre (36) - Fiches horaires », sur le site du Réseau de mobilité interurbaine, consulté le 2 septembre 2018.
  2. a et b Le patrimoine des communes du Cher, collaboration rédactionnelle et photographie par canton, Floric éditions T1 et T2.
  3. Histoire du Berry, par Gaspard Thaumas de la Thaumassière, Livre XI, p. 946
  4. Site des villes et villages fleuris, consulté le 23 décembre 2016.
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Église Notre-Dame », notice no PA00096909, base Mérimée, ministère français de la Culture consultée le 19 juillet 2012

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :