Ouvrir le menu principal

Le Spirou de…

série de bandes dessinées dérivée de Spirou et Fantasio

Le Spirou de…
Série
Auteur Yoann et Vehlmann
Frank Le Gall
Tarrin et Yann
Émile Bravo
Schwartz et Yann
Parme et Trondheim
Téhem, Makyo et Toldac
Benoît Feroumont
Frank Pé et Zidrou
Laurent Verron et Yves Sente
Denis-Pierre Filippi et Fabrice Lebeault
Genre(s) franco-belge
aventure
humour

Personnages principaux Spirou
Fantasio
Spip

Éditeur Dupuis
Première publication 2006
Nb. d’albums 13

Prépublication Le Journal de Spirou

La série Le Spirou de… (dans un premier temps appelée Une aventure de Spirou et Fantasio par…) a été lancée en janvier 2006. Il s’agit d’une collection d'albums spéciaux de la série de BD Spirou et Fantasio, avec laquelle ils n’interféreront pas. Chaque tome est un one shot confié à des auteurs différents. Pour l'instant, quinze albums ont vu le jour dans la collection.

HistoriqueModifier

Années 2000Modifier

En janvier 2006, Dupuis annonce la création d'une nouvelle collection, Une aventure de Spirou et Fantasio par…, dont le principe sera de permettre à un auteur ou une équipe d'auteur d'exprimer son point de vue sur la série. Les trois premières équipes annoncées sont : le dessinateur Yoann Chivard et le scénariste Fabien Vehlmann pour le premier tome, le dessinateur Fabrice Tarrin et le scénariste Yann le Pennetier pour le deuxième, enfin, Frank Le Gall pour le troisième.

L'album de Yoann et Vehlmann, Les Géants pétrifiés, sort en février de la même année. L'album se signale par un style graphique inspiré de celui du dessinateur de Gorillaz, Jamie Hewlett. La différence est poussée jusqu'à présenter un Fantasio à la calvitie prononcée. Par ailleurs, Spip n'y parle pas.

L'album de Tarrin et Yann, initialement prévu pour juin 2006, prend du retard, et c'est finalement celui de Le Gall, prévu lui pour janvier 2007, qui paraîtra en premier le , chamboulant la numérotation initiale annoncée au dos des Géants pétrifiés. Dans Les Marais du temps, Frank Le Gall propose un style influencé par la ligne claire. Les personnages, bien que plus proches de la série classique que dans le précédent album, sont recoiffés et rhabillés. On note la réapparition de Zorglub, à nouveau dans un rôle ambigu.

L'album de Tarrin et Yann, Le Tombeau des Champignac, sort finalement le . C'est un retour au style graphique des années 1960, avec une influence de Franquin évidente, et le retour de la Turbotraction (premier modèle) et du costume de groom. Spip n'y parle cependant pas. Le détail le plus surprenant de l'album est peut-être la relation sous-entendue entre Spirou et Seccotine. Cependant, la possibilité d'un intérêt sentimental entre les deux personnages avait déjà été imaginée par Tome et Janry dans Machine qui rêve.

Pendant un temps, alors que le scénariste Jean-David Morvan et le dessinateur José Luis Munuera se voient retirer la direction de la série mère, leur dernier album, Aux sources du Z, co-scénarisé par Yann, est prévu pour être le quatrième tome des one-shots, avant d'être finalement réintégré en tant que cinquantième album dans la série mère.

C'est finalement Émile Bravo qui réalise le quatrième tome, intitulé Le Journal d'un ingénu. L'album a été pré-publié à partir de janvier 2008 dans Spirou et est sorti le . L'histoire se déroule en 1939, alors que l'Europe va basculer dans la guerre et que Spirou est encore groom au Moustic Hôtel. Il y fait la rencontre de Fantasio et y décide que Spip l'accompagnera partout. Toutefois, plusieurs personnages de Franquin apparus dans Spirou sur le ring y font leur retour. L'album est acclamé par la critique et multi-récompensé, recevant notamment le Prix des Libraires 2008 [1]. Cette réception très positive conduit à changer les règles de la collection. Les albums peuvent à présent avoir une suite.

Années 2010Modifier

Le cinquième tome, Le Groom vert-de-gris, scénarisé par Yann et dessiné par Olivier Schwartz, est sorti en mai 2009. Il peut être considéré comme une suite alternative de l'album Le Journal d'un ingénu. L'histoire se déroule toujours à Bruxelles, durant la Seconde Guerre mondiale.

Mais fin 2013, Émile Bravo annonce la mise en chantier d'une véritable suite à son Journal d'un Ingénu.

Panique en Atlantique, scénarisé par Lewis Trondheim et dessiné par Fabrice Parme, est paru en avril 2010[2]. Pour l'occasion, le titre de la collection change de Une Aventure de Spirou et Fantasio par... à Le Spirou de....

La Femme léopard, à nouveau scénarisé par Yann et dessiné par Olivier Schwartz, parait en mai 2014. À la fin de ce tome, la suite de l'histoire, laissée en suspens, est annoncée : elle se nommera Le maître des hosties noires.

En mars 2015, est publié La Grosse Tête, scénarisé par le prolifique Pierre Makyo, notamment scénariste de quatre tomes de la série Jérôme K. Jérôme Bloche, et dessiné par Téhem, créateur de la série jeunesse Malika Secouss. Le titre de ce huitième tome, ainsi que l'histoire, au ton ouvertement parodique, font référence à La Mauvaise Tête, album de la série classique scénarisé et dessiné par André Franquin, et publié 60 ans plus tôt.

En 2016 sont publiés deux nouveaux albums dans la série. Le premier, Fantasio se marie, est réalisé par Benoît Feroumont. Le second, La Lumière de Bornéo, est scénarisé par Zidrou et dessiné par Frank Pé.

En janvier 2017 sort une nouvelle suite, Le Maître des hosties noires, suite de La Femme léopard, par le tandem Yann au scénario, Olivier Schwartz au dessin. L'histoire est partiellement inspirée de Cœurs d'acier par Yves Chaland, et le pays des Urugondolos est présenté dans les deux[3].

À la fin de l'année 2017 sort le douzième tome de la série, Il s'appelait Ptirou, scénarisé par Yves Sente (déjà auteur de reprises de classiques de la bande dessinée franco-belge - Blake et Mortimer, Thorgal et XIII) et dessiné par Laurent Verron (le premier repreneur de Boule et Bill de 2006 à 2015). Curieusement, la maquette choisie par l'éditeur ne reprend pas la numérotation de la série, bien qu'il figure au catalogue de l'éditeur comme faisant partie de la série Le Spirou de…[4].

Au printemps 2018 sort le treizième tome de la série, Fondation Z, écrit par Denis-Pierre Filippi et dessiné par Fabrice Lebeault, qui présente une version audacieuse du personnage en le transposant dans un univers futuriste totalement inhabituel, mêlant steampunk et Art nouveau[5].

Le 18 avril 2018, débute dans le no 4175 de Spirou la publication de Spirou ou l'espoir malgré tout, écrit et dessiné par Émile Bravo, la suite de l'album Le Journal d'un ingénu qui retrouve Spirou et Fantasio en 1940 alors que l'Allemagne envahit la Belgique, une fresque annoncée de plus de 300 pages à paraître en quatre volumes[6],[7].

AlbumsModifier

À paraître

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Yves Sente (interviewé) et Sophie Bogrow, « La fausse histoire du vrai Spirou », Casemate, no 109,‎ , p. 26-31.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier