Ouvrir le menu principal

Le Sang des Templiers (film, 2011)

film sorti en 2011
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Le Sang des Templiers.
Le Sang des Templiers
Titre québécois Assiégés
Titre original Ironclad
Réalisation Jonathan English
Scénario Jonathan English
Erick Kastel
Stephen McDool
Acteurs principaux
Sociétés de production Mythic International Entertainment
ContentFilm International
VIP Medienfonds 4
Premiere Picture
Rising Star
Silver Reel
The Wales Creative IP Fund
Molinare
Perpetual Media Capital
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre aventure
action
historique
Durée 121
Sortie 2011

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Sang des Templiers ou Assiégés (Ironclad) est un film américano-anglo-germanique réalisé par Jonathan English, sorti en 2011.

Sommaire

SynopsisModifier

Le , le roi Jean sans Terre se voit imposer la signature de la Magna Carta. Cette charte, limite en effet ses pouvoirs royaux en garantissant le droit à la liberté individuelle. Bien décidé à remettre tout le pays sous sa coupe et à reprendre le pouvoir, il refuse d'appliquer cette charte, ce qui fait éclater la Guerre des barons aidés de chevaliers Templiers revenus de la Croisade. Trouvant refuge pour une nuit au château du baron Darnay, ces chevaliers sont massacrés par la bande de mercenaires danois dirigés par le capitaine Tiberius et engagés par le roi. Thomas Marshall, le seul Templier survivant, se tourne alors vers le baron d'Aubigny qui recrute quelques hommes de confiance pour tenir une place stratégique, le château de Rochester, forteresse de Reginald de Cornhill qui doit devenir la tête de pont de sa reconquête. Cette poignée de combattants résiste au siège que le roi Jean leur impose en octobre 1215. Après le premier assaut repoussé, Marshall, rompant ses vœux, cède aux avances de la jeune et accorte Lady Isabel, femme du vieux baron de Cornhill. Lors de l'ultime assaut, les défenseurs se retranchent dans le donjon. Le roi Jean fait apporter 40 cochons dans un tunnel creusé sous le château. Leur graisse étant extrêmement inflammable, sous l'effet du confinement, les flammes et la chaleur font s'effondrer une partie du donjon[1]. Les assiégés meurent un à un, à l'exception de Marshall, Isabel et du jeune Guy (chevalier du baron d'Aubigny) qui sont sauvés par l'arrivée du prince Louis et l'archevêque de Cantorbéry Étienne Langton.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

DistributionModifier

Source : Version française sur AlloDoublage[2].

Box-officeModifier

Résultats au box-office par région/pays
Pays Box-office
(2011)
  Monde 5 000 000 US$
  France 110 000 entrées

Sources : JPBox-Office.com[3].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Debbie Hoffman Levy, The Signing of the Magna Carta, Twenty-First Century Books, , p. 80.
  2. « Le Sang des Templiers », sur AlloDoublage.com (consulté le 19 septembre 2015)
  3. « Box-Office », sur JPBox-Office.com (consulté le 19 septembre 2015)

Voir aussiModifier