Le Ruum

nouvelle d'Arthur Porges

Le Ruum
Publication
Auteur Arthur Porges
Titre d'origine
The Ruum
Langue Anglais américain
Parution Drapeau : États-Unis 1953,
The Magazine of Fantasy & Science Fiction
Traduction française
Parution
française
1954,
Fiction
Intrigue
Genre Science-fiction

Le Ruum (titre original : The Ruum) est une nouvelle de science-fiction d’Arthur Porges, parue en .

PublicationsModifier

Publications aux États-UnisModifier

La nouvelle a initialement été publiée dans la revue The Magazine of Fantasy & Science Fiction no 29 en .

Publications en FranceModifier

La nouvelle est parue en France pour la première fois dans la revue Fiction no 5 en .

Elle a ensuite été reprise dans les anthologies Univers de la science-fiction (1957), Les Chefs-d’œuvre de la science-fiction (1970) et Histoires de machines (1974).

RésuméModifier

Des extraterrestres visitent la Terre et y laissent un étrange robot scientifique, un « Ruum ». Cette machine a pour objet de capturer tout animal pesant 160 livres, plus ou moins 15 livres. Ainsi tout animal pesant entre 70 et 90 kg est capturé avant d'être embaumé aux fins d'analyses futures. Les extraterrestres ne sont jamais revenus sur notre planète, et le Ruum est présent depuis 100 millions d'années.

Un jour où il fait une randonnée, Jim Irwin tombe nez-à-nez avec le Ruum, qui le poursuit. En effet, Jil pèse 160 livres… Bien que n'allant pas très vite (environ 8 km/h), le Ruum poursuit Jim avec un vitesse constante et ne laisse pas de répit à Jim. Ce dernier tente de détruire la machine en lui tirant dessus avec son fusil et en l'écrasant sous un bloc de rocher, sans succès. Après plusieurs heures de traque, Jim est épuisé. Il est assis, contre un arbre, et regarde la machine arriver. Elle s'approche de lui, le prend dans ses pinces et le soulève : Jim est prêt à mourir. Puis la machine le redépose et s'en va. Jim est interloqué : que s'est-il passé ?

Il ignorera toute sa vie que la machine était réglée pour prendre les proies de 160 livres, à plus ou moins 15 livres. Jim, qui pesait 160 livres, a perdu 16 livres durant la traque…

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier