Le Président (film, 1919)

film sorti en 1919
(Redirigé depuis Le Président (film, 1918))
Le Président
Titre original Præsidenten
Réalisation Carl Theodor Dreyer
Scénario Carl Theodor Dreyer
Acteurs principaux
Sociétés de production Nordisk Film
Pays d’origine Drapeau du Danemark Danemark
Genre Drame
Durée 75 minutes
Sortie 1919


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Président (en danois : Præsidenten) est un film de Carl Theodor Dreyer réalisé en 1918 et sorti en 1919.

LiminaireModifier

Le premier film de Dreyer, tourné durant l'été 1918, ne fut distribué à Copenhague qu'en . Le réalisateur danois le considérait comme « un film d'apprentissage », adaptation d'un roman de l'auteur autrichien Karl Emil Franzos, roman qu'il jugeait « médiocre ». Néanmoins, l'histoire offre bien des parallélismes avec le propre destin de Carl Theodor Dreyer, pour qu'on puisse comprendre qu'il ait suscité son intérêt et son attention.

L'intrigue, complexe, mêle quatre générations et débute par un prologue-confession.

SynopsisModifier

Le président d'un tribunal, Karl Victor Von Sendlingen, apprend qu'une jeune femme, Victorine, est accusée d'avoir tué son fils. Or, il comprend rapidement que celle-ci est sa propre fille. C'est par fidélité au serment consenti à son père, un aristocrate ruiné et malheureux en amour, qu'il n'épousa pas la mère de Victorine, gouvernante de son état et, donc, de condition sociale inférieure. Désormais, Karl Victor est confronté à un dilemme : il devra choisir entre ses sentiments paternels et ses obligations de juge. N'obtenant pas la grâce de Victorine, il transgresse la loi, en la libérant de sa cellule, et démissionne, par la suite, de son poste. Quelques années plus tard, ayant assuré le bonheur de sa fille, Karl Victor avoue la vérité au président Werner, mais celui-ci refuse de le condamner pour ne pas entacher le prestige de la justice. Karl Victor décide alors de se suicider.

Autour du filmModifier

Dreyer commente :

« J'ai fait ce film un peu à titre d'étude et d'expérience. Ce qui m'a plu, c'était le flash-back, qui était alors quelque chose de neuf. »

Le cinéaste danois n'emploiera, toutefois, quasiment plus ce procédé dans ses réalisations ultérieures.

Données techniquesModifier

DistributionModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier