Ouvrir le menu principal

Le Petit Bleu d'Agen

quotidien français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Petit Bleu.

Le Petit Bleu d'Agen
Image illustrative de l’article Le Petit Bleu d'Agen

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Quotidien
Genre Presse locale
Prix au numéro 0,85 €
Diffusion 7 536 ex. (2014)
Date de fondation 1914
Ville d’édition Agen

Propriétaire Groupe La Dépêche
ISSN 2257-9796
Site web http://www.petitbleu.fr

Le Petit Bleu d'Agen (anciennement Le Petit Bleu de Lot-et-Garonne) est un quotidien local français diffusé dans le département de Lot-et-Garonne et principalement Agen, en Nouvelle-Aquitaine. Il est diffusé à environ 9 000 exemplaires (7 536 en juin 2014 sur l'édition semaine selon l'OJD)[1]. Il est détenu par le Groupe La Dépêche. Le quotidien lancé en 1914 a fêté son centenaire en 2014 à travers l'Agenais avec des nombreuses animations et activités. Le Petit Bleu est édité dans l'Agence Lot-et-Garonnaise du Groupe La Dépêche à Agen.

HistoireModifier

 
Ancien logo

Le Petit Bleu naît en 1914 durant les hostilités de la Première Guerre mondiale. À cette époque, les préfectures recevaient deux fois par jour un télégramme du ministère de la guerre afin de communiquer des nouvelles du front. Ces télégrammes étaient placardés à la porte des administrations afin que les habitants sachent comment se comportaient les troupes au combat. Un télégramme se nommait « Petit bleu » en raison de la couleur du papier sur lequel il était imprimé. Toutes les préfectures de France recevaient ce télégramme. En Lot-et-Garonne on comptait beaucoup de familles concernées et mobilisés par cette guerre. Les Agenais voulaient donc se tenir au courant de l'état des combats pour savoir ce que devenait l'enfant, le père, le mari, le cousin, parti sur le front pour défendre sa patrie. L'affichage de ce télégramme créait de nombreux attroupements. Il fallait donc selon le préfet de l'époque Jacques Dupré « mettre bon ordre à cette foule qui créaient un trouble à l'ordre public ». C'est ainsi qu'il fut décidé avec Paul Arjo, directeur de l'Imprimerie moderne, la plus ancienne de l'Agenais créée en 1661, d'éditer deux fois par jour (matin et après-midi) une copie de ce télégramme. Le biquotidien Le Petit Bleu de Lot-et-Garonne venait de naître. Le premier numéro est tiré et distribué gratuitement le 11 septembre 1914. La volonté éditoriale était clairement exprimée : renseigner rapidement le public sur les évènements qui passionnaient l'opinion et exaltait le patriotisme français. Durant quatre années, les Agenais s'arracheront ce télégramme. Outre les nouvelles du front, le biquotidien renseignait également sur la vie locale, associative et commerciale d'Agen.

 
Première une du journal Le Petit Bleu de Lot-et-Garonne paru le 11 septembre 1914

Le télégramme « Petit bleu » avait donné la naissance à de nombreux quotidiens en France durant la Première Guerre mondiale portant le nom de « Petit bleu ». Et à la fin de la guerre, ce télégramme devenu journal poursuit sa mission d'information en racontant l'armistice, le retour des soldats et les cérémonies commémoratives. Au fil du temps, des informations plus prosaïques prendront le dessus et Le Petit Bleu deviendra un vrai journal. Il sera le premier journal de France à être imprimé en offset et le premier à être équipé d'un matériel de photocomposition. Il aura existé plusieurs biquitodiens nommés « Petit bleu » durant la Première Guerre mondiale mais seul le quotidien Agenais persistera. En 1946, un journal hebdomadaire dans les Côtes-d'Armor naîtra sous le nom du Petit Bleu des Côtes d'Armor. Le Petit Bleu de Lot-et-Garonne est racheté à la fin du XXe siècle par le Groupe La Dépêche, alors que le journal est en plein essor face à ses concurrents Le journal de Gironde (de Bordeaux, aujourd'hui devenu Sud Ouest) et La Dépêche (de Toulouse, aujourd'hui La Dépêche du midi), pourtant tous deux fondés bien avant le quotidien Agenais qui était devenu leader en Lot-et-Garonne.

Identité visuelleModifier

 
Logo du Petit Bleu d'Agen en 1918
 
Panorama des différents logos du Petit Bleu d'Agen.

Ce premier logo fut affiché en haut de la page de garde, en gros caractère. Il était en noir avec les premières lettres de chaque mot en lettres capitales[2],[3].

 
Logo du Petit Bleu d'Agen en 1944.

Durant la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les résistants s'emparent du Petit Bleu et le renomment Quarante-Quatre.

Le nom est placé en haut de page. Il reste en noir mais le caractère change. Les lettres sont plus fines et moins grandes.

 
Logo du Petit Bleu d'Agen en 1953

C'est en 1953 que le journal reprend son nom initial Le Petit Bleu.

Contrairement au premier logo , il est plus petit (changement de police) cependant il conserve sa place en haut de la page et sa couleur noire.

 
Logo du Petit Bleu d'Agen en 1967

Dès 1967, le logo apparaît en couleur, le bleu. Ce sera la seule modification.

 
Logo Petit Bleu d'Agen en 2014


Depuis 2014 le titre est toujours bleu. En revanche, il est souligné d'un trait avec en inscription, le nom de la ville ou il a été édité. De plus, il devient plus conséquent.

Les unes emblématiquesModifier

 
Annone de l'Armistice de 1918

Notes et référencesModifier


  1. [1] Statistiques "Le Petit Bleu du Lot-et-Garonne" OJD
  2. Hors série: Le Petit Bleu d'Agen, Agen, Le Petit Bleu d'Agen, , 112 p., p. 112 pages
  3. « petitbleu »