Le Petit Baigneur

film français de Robert Dhéry, sorti en 1968

Le Petit Baigneur est un film franco-italien réalisé par Robert Dhéry, sorti en 1968; son cinquième long-métrage en tant que scénariste et acteur. Parmi la distribution, on retrouve une partie de la troupe Les Branquignols.

Le Petit Baigneur
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de l'affiche du film (1968).
Réalisation Robert Dhéry
Scénario Robert Dhéry
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films Corona (France)
Les Films Copernic (France)
Fono Roma (Rome)
Selenia Cinematografica (Rome)
Pays de production Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Comédie
Durée 89 minutes
Sortie 1968

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution.

Synopsis

modifier

Lors de l'inauguration et de la bénédiction de la vedette rapide L'Increvable, fierté des chantiers Fourchaume, la coque de celle-ci est transpercée par la traditionnelle bouteille de champagne. Hors de lui, le directeur Louis-Philippe Fourchaume (Louis de Funès), fils du fondateur des chantiers, renvoie sur le champ le concepteur du bateau, André Castagnier (Robert Dhéry), avant même que celui-ci ait eu le temps d'apprendre à son patron qu'une autre de ses créations, un petit voilier à la coque révolutionnaire baptisé Petit Baigneur, vient de remporter en Italie les « Régates de Sanremo » et l'« Oscar de la Voile ». Une fois informé et alléché par les perspectives commerciales d'un tel succès, Fourchaume dispose, avec son épouse (Andréa Parisy), d'un dimanche pour tenter de rattraper son erreur et de convaincre Castagnier de travailler de nouveau pour lui. Mais l'inventeur est déjà courtisé par Marcello Cacciapuoti (Franco Fabrizi), un industriel italien qui lui fait un pont d'or et qui est venu également lui rendre visite dans la ferme où André Castagnier habite avec ses frères, Henri, le curé du village (Jacques Legras) et Jean-Baptiste, le gardien du phare (Pierre Tornade) et sa sœur Charlotte (Colette Brosset), mariée au joueur de clairon de la fanfare locale (Michel Galabru)…

Fiche technique

modifier

Distribution

modifier
  • Louis de Funès : Louis-Philippe Fourchaume, PDG et héritier des Chantiers navals Fourchaume
  • Andréa Parisy : Marie-Béatrice Fourchaume, l'épouse de Louis-Philippe
  • Franco Fabrizi : Marcello Cacciapuoti, homme d'affaires Italien concurrent
  • Robert Dhéry : André Castagnier, concepteur de L'Increvable et du Petit Baigneur
  • Colette Brosset : Charlotte Castagnier, sœur d'André
  • Michel Galabru : Scipion, agriculteur et clairon de la fanfare, mari de Charlotte
  • Jacques Legras : Henri Castagnier, curé de la paroisse, un frère d'André
  • Pierre Tornade : Jean-Baptiste Castagnier, gardien de phare, un frère d'André

Production et réalisation

modifier

Pour des motifs fiscaux, le producteur Robert Dorfmann est contraint de boucler impérativement les dépenses du long-métrage avant l'année 1968. Cela implique une production exécutive et des tournages dans une courte période[1]. Le Petit baigneur est ainsi réalisé en urgence entre l'automne et l'hiver 1967 à la fois en France à Collioure (Pyrénées orientales) et dans la ville Anzio, près de Rome en Italie[2].

Tournage

modifier

Le tournage des séquences sur le parvis et à l'intérieur de l'église, sont réalisées à Magalas, durant l'automne 1967[3].

Pierre Dac, dans son rôle de ministre, prononce un discours de son style lors de l'inauguration de L'Increvable. Il ajoute une réplique improvisée à la fin de la scène, une fois la coque du bateau endommagée par la bouteille de champagne lancée par sa robuste épouse, lui annonçant avant de la pousser dans leur voiture : « Vous, je vous confisque vos haltères ! »[4]. La voix pour la bande annonce est de Georges de Caunes, supprimée dans la version remastérisée.

 
Les scènes de la ferme des Castagnier sont filmées au bord de l'Aude, à Vendres, en face des Cabanes-de-Fleury (ici en 2021).

En réalité, aucune scène n'est tournée aux Cabanes-de-Fleury[5] dans l'Aude mais juste en face au lieu-dit Chichoule, à Vendres dans l'Hérault. Ces deux communes sont séparées par le fleuve Aude, visible dans le film. De nombreux figurants de la région interviennent dans des scènes comme Roger Vidal et Louis Vié, véritable pêcheurs interprétant deux pêcheurs à la ligne dans une barque au bord de l'Aude ; dans la scène du kayak dans l'Aude, Louis de Funès est suppléé par un Valrassien[6],[7].

Lieux de tournages

modifier

Box-office

modifier

  France : quatrième film de l'année 1968, avec 5 542 755 de spectateurs, et plus gros succès de Dhéry[9].

Autour du film

modifier
 
Le Brestois aux côtés du cuirassé Jean Bart en rade de Toulon, en 1963.

Les scènes concernant le baptême de L'Increvable, ainsi que celle où Michel Galabru joue du clairon à côté d'un bateau militaire (il s'agit de l'Escorteur rapide Le Brestois, F762, qui se trouve alors à couple avec le cuirassé Jean Bart), ont été tournées dans la rade de Toulon (Var) au niveau du fort de Balaguier (La Seyne-sur-Mer). La vedette L’Increvable est une authentique vedette de la Marine nationale française.

Le percepteur de Narbonne sollicita les producteurs afin qu'il puisse apparaître dans le film. Robert Dhery décida alors de le « soigner » à sa façon, il le fit installer au bord de la rivière avec sa petite famille et le fit asperger par un hors-bord longeant la rive[10].

Éditions en vidéo

modifier

En 2016, Le Petit Baigneur sort en Blu-ray, par Studio Canal, dans une version restaurée[11]. L'édition ne contient aucun bonus[11]. Cependant, la présence d'un menu en allemand comprend une bande-annonce en version française et allemande[11].

Notes et références

modifier
  1. a et b Clément Machetto, « Le petit baigneur : pourquoi Louis de Funès n'était pas content du travail du réalisateur au départ ? », Télé Star,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. Joffrey Marcellin, « Aude : à Fleury, de Funès a marqué les esprits avec le tournage du film “Le Petit baigneur" », Midi libre,‎ (lire en ligne  , consulté le ).
  3. https://www.midilibre.fr/2023/08/22/le-petit-baigneur-a-ete-tourne-dans-leglise-11407985.php « Le Petit Baigneur a été tourné dans l’église », le Midi Libre, publié le 22 août 2023, consulté le 15 avril 2024.
  4. Jacques Pessis, Pierre Dac, mon maître soixante-trois, Paris, François Bourin, , 479 p. (ISBN 2-87686-138-0), p. 451.
  5. le journal des plages, « Découvrez l'histoire des Cabanes de Fleury », Midi libre,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. Jean-Paul Chaluleau, « Centenaire de Louis de Funès : éternel "petit baigneur" de Collioure à Fleury d'Aude/VIDEOS », sur lindependant.fr, (consulté le ).
  7. a et b ANNICK KOSCIELNIAK, « Vendres : À la table du Chichoulet », Midi libre,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. Phare de Faraman sur E-patrimoine en Pays d’Arles.
  9. [1], sur boxofficestory.com
  10. interview de Colette Brosset dans les bonus du DVD qui nous montre la scène
  11. a b et c Franck Brissard, « Le Petit Baigneur : le test complet du Blu-ray », sur DVDFr, (consulté le ).

Annexes

modifier

Bibliographie

modifier
  • Jean-Elie Fovez, « le petit baigneur », Téléciné no 142, Paris, Fédération des Loisirs et Culture Cinématographique (FLECC), , p. 31, (ISSN 0049-3287)
  • Jean-Noël Grando, 100 ans de cinéma en Pyrénées-Orientales : Histoires et secrets de tournages, Perpignan, Mare nostrum, , 197 p. (ISBN 978-2-908476-96-5, BNF 42318117), p. 74-79

Véhicules vus dans le film

modifier
 
Une Jaguar Type E utilisée dans le film Casino Royale en 1967.

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier

Liens externes

modifier