Le Petit-Journal

Le Petit-Journal
Image illustrative de l’article Le Petit-Journal

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Une édition départementale bi-hebdomadaire et onze éditions départementales hebdomadaires
Genre Généraliste
Prix au numéro 1,50
Fondateur Alain Paga
Ville d’édition Montauban

Propriétaire Alain Paga
Site web https://www.lepetitjournal.net/

Basé dans le département de Tarn-et-Garonne, le groupe Le Petit-Journal est un groupe de presse écrite implanté dans 11 départements du Sud-Ouest de la France et comptant 12 éditions (Ariège, Aude, Aveyron, Comminges, Gers, Hautes-Pyrénées, Hérault, Lot, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Orientales, Toulouse - Lauragais et Tarn-et-Garonne).

Le Petit Journal compte 2 240 points de vente et plus de 650 correspondants.

Il est habilité à publier des annonces légales dans 10 départements.

HistoireModifier

Né le en Tarn-et-Garonne, il fut d’abord un hebdomadaire gratuit d’informations, devenant payant en 1999 avant de passer bi-hebdo, tri-hebdo et finalement quotidien en 2002 ; il revient cependant à une formule tri-hebdomadaire en 2015. Il s’est implanté dans les départements limitrophes du Tarn-et-Garonne pour couvrir 11 départements du Sud-Ouest.

Journal de l'information multipleModifier

L’information délivrée par le Petit Journal est principalement locale mais aussi régionale, nationale et - dans une moindre mesure - internationale, et traite de nouvelles couvrant différents secteurs : économique, politique, culturel, judiciaire, etc.

De nombreuses interviews de personnalités nationalesModifier

Le groupe Le Petit Journal diffuse à l'occasion des interviews de personnalités. En 2010 et 2011, Le Petit-Journal a notamment diffusé les interviews d'une dizaine de membres du gouvernement français, dont Christine Lagarde, Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Nathalie Kosciusko-Morizet, ou encore du Commissaire européenne à l'agriculture. Le , Le Petit-Journal publie la dernière interview de François Hollande avant le 1er tour des primaires socialistes.

Le Petit-Journal est partenaire de EDD, qui alimente tous les fournisseurs de panoramas et revues de presse du marché professionnel français, dont Kantar Medias, L'Argus de la Presse, Press Index, Up2News, Explore, … Les interviews et les articles publiés dans Le Petit-Journal sont donc mis à la disposition des journalistes, institutions, entreprises et leaders d’opinion français que EDD compte parmi ses utilisateurs.

Concurrent de La Dépêche du MidiModifier

Dans la région Midi-Pyrénées, Le groupe Le Petit-Journal est le principal concurrent du groupe La Dépêche du Midi, propriété du Président national du Parti Radical de Gauche, Jean-Michel Baylet.

Le Directeur délégué du groupe Le Petit-Journal, Nicolas Pompigne-Mognard (en), est le principal adversaire politique de Jean-Michel Baylet dans le département de Tarn-et-Garonne[1],[2],[3]. Il notamment été candidat[4] du Mouvement Populaire (UMP - Majorité Présidentielle) en position éligible[5] sur la liste présentée aux élections régionales de mars 2010 dans le département de Tarn-et-Garonne, région Midi-Pyrénées. En , Nicolas Pompigne-Mognard a été candidat de l'UMP aux élections cantonales[6],[7],[8]contre le Président du Conseil général de Tarn-et-Garonne, et PDG de La Dépêche du Midi, Jean-Michel Baylet.

En , le Directeur délégué du groupe Le Petit-Journal, Nicolas Pompigne-Mognard, a sollicité l'investiture de l'UMP[9] pour les élections législatives de 2012 dans la deuxième circonscription de Tarn-et-Garonne, détenue depuis 2007 par Sylvia Pinel, ancienne Chef de cabinet de Jean-Michel Baylet. Quelques jours plus tard, il a annoncé la création du Comité de Soutien de la deuxième circonscription de Tarn-et-Garonne à la Candidature de Nicolas Sarkozy pour l’élection présidentielle de 2012[10].

Nicolas Pompigne-Mognard occupe par ailleurs la fonction de Secrétaire-Général de l'Organisation de la presse africaine, une Organisation internationale non-gouvernementale basée à Dakar, au Sénégal[11].

Le , le magazine L'Express révèle que c'est Nicolas Pompigne-Mognard qui a contraint Jean-Michel Baylet, alors candidat aux primaires socialistes, à reconnaître qu'il était sous le coup d'une mise en examen depuis 2009[12],[13],[14].

RéférencesModifier

  1. Nicolas Pompigne-Mognard (UMP), adversaire juré de M. Baylet dans le département - Agence France Presse (repris par Leparisien.fr)
  2. Nicolas Pompigne-Mognard, l'opposant local de Jean-Michel Baylet... L'Express (02/09/2011)
  3. Nicolas Pompigne-Mognard, principal opposant local de Jean-Michel Baylet L'Express (02/09/2011)
  4. Elections régionales : L'UMP investit le Secrétaire-général de l'Organisation de la Presse Africaine en position éligible
  5. Liste des candidats aux élections régionales de mars 2010 en Tarn-et-Garonne
  6. Liste des candidats aux élections cantonales de mars 2011 dans le département de Tarn-et-Garonne La Dépêche du Midi, 22/02/2011
  7. Nicolas Pompigne-Mognard sera candidat de l’UMP aux élections cantonales des 20 et 27 mars La Lettre du Continent N°606 - 24/02/2011
  8. Le candidat UMP Nicolas Pompigne-Mognard, qui se présente sur le canton de Valence d’Agen Radio Totem 08/03/2011
  9. Nicolas Pompigne-Mognard vise les législatives - Radio Totem (13/05/2011)
  10. Comité de Soutien de la deuxième circonscription de Tarn-et-Garonne à la Candidature de Nicolas Sarkozy pour l’élection présidentielle de 2012 www.sarkozy82.fr
  11. Allocution de M. Nicolas Pompigne-Mognard, Secrétaire-Général de l'Organisation de la Presse Africaine à l'occasion de la cérémonie de signature de l'Accord de Siège entre le Gouvernement de la République du Sénégal et l'Organisation de la Presse Africaine (Dakar, le 19 juillet 2010)
  12. Un revirement imposé par son opposant UMP, Nicolas Pompigne-Mognard - L'Express (09/09/2011)
  13. Il a suffi que son principal opposant local, le jeune UMP Nicolas Pompigne-Mognard, diffuse un certain nombre de documents pour que le patron du département de Tarn-et-Garonne change radicalement de version - L'Express (02/09/2011)
  14. Affaire Baylet : son principal opposant s'explique Vidéo - Toulouse Info