Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Le Père Lebonnard

film de Jean de Limur, sorti en 1939
Le Père Lebonnard
Description de l'image Papà Lebonnard loc.jpg.
Réalisation Jean de Limur
Scénario Jacques de Féraudy
Akos Tolnay
d'après la pièce de Jean Aicard
Acteurs principaux
Sociétés de production Scalera Film
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Durée 90 minutes
Sortie 1939

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Père Lebonnard est un film franco-italien réalisé par Jean de Limur, sorti en 1939.

Sommaire

SynopsisModifier

Antonio Lebonnard est un honnête horloger italien, qui mène une vie tranquille entre sa femme, son fils et sa fille. Cette dernière aime un modeste médecin débutant et trouve en son père un allié pour le mariage. Le fils lui s'y oppose, espérant s'éleve socialement par un mariage dansla noblesse. Pour le discréditer aux yeux de sa sœur, il lui révèle que son amoureux est né de façon illégitime. Mais, coup de théâtre, le vieux père, révèle alors à son fils que précisément lui aussi, est né dans les mêmes conditions, ce qu'il a toujours fait mine d'ignorer, en aimant son fils comme s'il était vraiment le sien.

La révélation tardive remet tout dans l'ordre.

Fiche techniqueModifier

Dirigé par Jean de Limur avec «l'assistance linguistique» de Marcello Albani, qui en a assuré la version italienne, le film est une coproduction franco-italienne tourné dans les établissements Scalera Film de Rome et sur la Côte amalfitaine.

La mise en scène reprend celle de la pièce de théâtre Le Père Lebonnard (1889) de Jean Aicard.

Une précédente version de Mario Bonnard date de la période du muet

La Scalera Films était spécialisée dans ce type de coproductions avec des metteurs en scène étrangers et un casting mixte. De nombreux films ont ainsi été tournés tels que : Ultima giovinezza, Rosa di sangue, Ecco la felicità, Tosca

DistributionModifier

L'acteur italien Ruggero Ruggeri fait partie d'un casting essentiellement français:

Doublage

CritiqueModifier

Adolfo Franci dans L'Illustrazione Italiana du 9 avril 1939: «[...] il faut se demander quand finira cette manie de porter à l'écran lespièces de théatre. [...] Dans Papà Lebonnard une fois que des ciseaux sans pitié se sont posés sur le personage du vieil horloger, il reste bien peu de chose pour Di Ruggeri. Mais le peu qu'il reste de ce texte exquis suffit à faire passer deux ou trois bons moments [...] Jean de Limur, metteur en scène modeste mais non dénué de style. [...] Il en ressort un travail correct avec de très belles photos de paysage et des "intérieurs" intelligemment agencés».

Attilio Frescura dans Film du 15 avril 1939: «Jean de Limur, a réalisé au nom de Scalera un film classique, [...] non ha fallito il segno. [...] La comédie est réussie et traversera indubitablement les frontières. [...]. L'aspect émotion est aussi réussi: on s'amuse, on s'émeut».

Gino Visentini dans Cinema du 25 avril 1939: «Comment peut-on remettre au goût du jour une aussi vieille comédie, désagréable même par le titre, ça nous dépasse...cependant, le film lui-même est fait avec professionalisme et n'est pas dénué de qualités notables.».


Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Serge Veber, Pour vous, no 554, 28 juin 1939, p. 5
  • Julien Berley, Cinémonde, no 558, 28 juin 1939, p. 3

Liens externesModifier