Le Pâquier (Neuchâtel)

localité et ancienne commune neuchâteloise

Le Pâquier
Blason de Le Pâquier
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Neuchâtel Neuchâtel
Région Val-de-Ruz
Commune Val-de-Ruz
NPA 2058
N° OFS 6483
Démographie
Population
permanente
212 hab. (avant la fusion)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 06′ 00″ nord, 6° 59′ 15″ est
Altitude 1 074 m
Min. 850 m
Max. 1 430 m
Superficie 9,58 km2
Divers
Nom officiel Le Pâquier (NE)
Langue Français
Localisation
Géolocalisation sur la carte : canton de Neuchâtel
Voir sur la carte administrative du Canton de Neuchâtel
City locator 14.svg
Le Pâquier
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Le Pâquier
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Le Pâquier
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Le Pâquier est une localité et une ancienne commune suisse du canton de Neuchâtel, située dans la région Val-de-Ruz.

Origine du nomModifier

Le mot pâquier, qui vient du francoprovençal, signifie pâturage[réf. nécessaire].

GéographieModifier

Selon l'Office fédéral de la statistique, Le Pâquier mesurait 9,58 km2[2]. 2,7 % de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 45,9 % à des surfaces agricoles, 51,0 % à des surfaces boisées et 0,3 % à des surfaces improductives.

HistoireModifier

Le , la commune a fusionné avec celles de Boudevilliers, Cernier, Chézard-Saint-Martin, Coffrane, Dombresson, Engollon, Fenin-Vilars-Saules, Fontainemelon, Fontaines, Les Geneveys-sur-Coffrane, Les Hauts-Geneveys, Montmollin, Savagnier et Villiers pour former la nouvelle commune de Val-de-Ruz.

DémographieModifier

Selon l'Office fédéral de la statistique, Le Pâquier comptait 212 habitants fin 2018[1]. Sa densité de population atteint 22 hab./km2.

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Le Pâquier entre 1850 et 2008[3] :

Voir aussiModifier

La petite station de ski de Crêt-du-Puy, aux abords immédiats du village.

RéférencesModifier

  1. a et b « Population résidente permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance, en 2018 », sur Office fédéral de la Statistique.
  2. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. [zip] « Evolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13 janvier 2009)