Le Miracle des loups (film, 1924)

film sorti en 1924
Le Miracle des loups
Description de cette image, également commentée ci-après
Affiche de Georges Scott.

Réalisation Raymond Bernard
Scénario Raymond Bernard, Jean-José Frappa et André Paul Antoine
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films historiques
Genre aventures historiques
Durée 130
Sortie 1924


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Miracle des loups est un film français d'aventure historique réalisé en 1924 par Raymond Bernard.

SynopsisModifier

Film historique développant la chronique du règne du roi Louis XI d'après un roman d'Henry Dupuy-Mazuel. Charles Dullin incarne un Louis XI retors et malicieux, intelligent et habile politique qui rassemble patiemment les morceaux du royaume de France.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

Cette superproduction est l'un des événements cinématographiques des années 1920. La première de gala se déroule à l'Opéra, le , en présence du Président de la République Gaston Doumergue et Raymond Bernard obtient un laissez-passer pour y assister [1] Le tournage du siège de Beauvais filmé sous les remparts de Carcassonne nécessita de 1000 à 4000 figurants auxquels vinrent s'intégrer des unités de troupes en garnison dans la région. Ce vaste déploiement nécessita pour la synchronisation des mouvements l'utilisation de signaux optiques et l'installation d'un réseau téléphonique. On utilisa aussi de 3 à 15 caméras et des centaines de chevaux. Pour la scène du combat avec les loups, le réalisateur ne voulut pas intégrer de chiens. Il fallut emprunter huit loups de Russie du Cirque Amar dressés par Jim Rhio . Les nombreux décors réalisés aux Studios de Joinville, dont la Cour de Louis XI, furent imaginés et réalisés sous la direction de Robert Mallet-Stevens[1]. Les extérieurs furent tournés au col de Porte, au col du Galibier, au château de Pierrefonds et à Carcassonne de à .

Sorti initialement en muet, le film est sonorisé en 1930[1] et annoncé avec une belle affiche de Georges Scott. L'artiste P. M. Chabrier lui, préféra faire la publicité en représentant une féroce meute de loups.

Des renseignements ont été pris dans le livret du coffret de la collection prestige qui regroupe trois films de Raymond Bernard: Le Miracle des loups, Le joueur d'échecs et Tarakanova.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Jean-Pierre Frimbois, Les 100 chefs-d’œuvre du film historique, Marabout, 1989, p. 160

WebographieModifier

  • Pierre-Olivier Bouchard, « Le miracle des loups et La Société des romans historiques filmés : l'âge d'or manqué du roman historique », Belphégor. Littératures populaires et culture médiatique, nos 18-2 « Roman Populaire Espagnol - Roman historique, 1900-1950 »,‎ (lire en ligne).

Liens externesModifier