Le Français 6,35 mm/7,65 mm/Modèle Armée

Manufrance Le Français 6,35 mm « de poche » (1re version, sans son chargeur).

De 1913 à 1969, Manufrance produisit et vendit son pistolet Le Français en plusieurs calibres et versions. Vendu essentiellement en France, son principal marché fut le grand public français mais aussi utilisé par certains officiers de l'armée de terre française (durant la drôle de guerre) et les polices municipales.

DescriptionModifier

 
De haut en bas : Le Français Poche (gris), Le Français 7,65 et Le Français Policeman (sur la boîte).
  • Le pistolet est un des premiers qui fonctionne uniquement en « double action » (ou DAO pour Double Action Only) . C'est-à-dire que l'appui sur la détente engendre systématiquement un armement et un décrochage du percuteur.
  • Le canon est fixé par goupille à l'avant et maintenu à l'arrière par un verrou à ressort, manœuvrable par levier sur la face droite de l'arme, qui permet lorsque ce dernier est libéré, le relèvement du canon pour l'introduction d'une cartouche, le relèvement étant assuré par une lame ressort faisant office de pontet, le canon est libéré automatiquement également lorsque l'on retire le chargeur.

VersionsModifier

En 6,35 mm ou .25ACP :

« Modèle de poche » : version de base, la plus compacte. La forme de la poignée est modifié en 1924. Elle fut produite sans discontinuité à exemplaires. Fut utilisé intensivement par la Résistance française durant la Seconde Guerre mondiale.

    • Dimensions (longueur x hauteur) : 11 x 8 cm
    • Canon : 6 cm
    • Masse de l'arme vide/chargée : 300/340 g
    • Capacité : 7 ou 8 cartouches

« Policeman » : Variante de la précédente avec un canon allongé visant les marchés officiels et qui équipait les agents de l'ONF.

    • Dimensions (longueur x hauteur) : 15 x 8 cm
    • Canon : 8,4 cm
    • Masse de l'arme vide/chargée : 350/410 g
    • Capacité : 7 ou 8 cartouches

« Le Français-Champion » : Version de tir sportif munie d'une hausse réglable. Il fut vendu de 1929 à 1934

    • Dimensions (longueur x hauteur) : 24 x 11 cm
    • Canon : 15 cm
    • Masse de l'arme vide/chargée : 462/503 g
    • Capacité : 7 ou 8 cartouches
    • Option : canon de rechange en .22 LR


Un seul modèle produit de 1950 à 1969 (10 000 pistolets). Souffrit du durcissement de la législation. Encombrement similaire au Walther PPK.

    • Dimensions (longueur x hauteur) : 15 × 12 cm
    • Canon : 8,3 cm
    • Masse de l'arme vide/chargée : 630/700 g
    • Capacité : 6 ou 8 cartouches

« Type Armée » : Le plus gros des Manufrance Le Français. Testée par l'Armée française en 1928 et 1933 mais jamais adoptée. Produit à seulement 4 000 exemplaires entre 1928 et 1939. Son canon reçut des ailettes à partir de 1932.

    • Dimensions (longueur x hauteur) : 20×13 cm
    • Canon : 12,8 cm
    • Masse de l'arme vide/chargée : 630/700 g
    • Capacité : 8 cartouches

BibliographieModifier

  • Les pistolets Le Français expliqués ebook par Gérard Henrotin (Editions H&L - HLebooks.com 2011)