Le Fils (pièce de théâtre)

Le Fils
Auteur Florian Zeller
Date de création en français février 2018
Lieu de création en français Comédie des Champs-Élysées
Metteur en scène Ladislas Chollat
Rôle principal Stephane Freiss et Rod Paradot

Le Fils est une pièce de théâtre de Florian Zeller.

Elle est créée en à la Comédie des Champs-Élysées, avec Yvan Attal, Anne Consigny, Élodie Navarre et Rod Paradot dans une mise en scène de Ladislas Chollat[1]. Elle est reprise en , avec Stéphane Freiss, Florence Darel, Élodie Navarre et Rod Paradot

RésuméModifier

Nicolas a 17 ans et vit chez sa mère, Anne. Son père, Pierre, vient d'avoir un enfant avec sa nouvelle compagne, Sofia. Anne informe Pierre que leur fils, adolescent dépressif, n'est plus allé au lycée depuis trois mois. Pierre discute alors avec Nicolas qui demande à venir vivre avec Sofia et lui. Pierre accepte, le change de lycée et va mettre en oeuvre tout ce qui lui est possible pour redonner le goût de vivre à son fils.

Une trilogie théâtraleModifier

Le Fils est la dernière pièce d'une trilogie qui compte également La Mère et Le Père. La Mère a été créée en 2010 au théâtre de Paris autour de Catherine Hiegel et a été reprise en 2014 au théâtre Hébertot. Le Père a été créée en 2012 autour de Robert Hirsch et a été reprise en 2015 à la Comédie des Champs-Élysées. Elle a été jouée dans plus de 45 pays[2] et a été, selon The Guardian, la pièce « la plus acclamée de la décennie »[3].

Réception critiqueModifier

Selon Le Point, la pièce est un « chef d'œuvre »[4]. Selon Jacques Nerson, du Nouvel Obs, « Le Fils est sans conteste la meilleure pièce de Florian Zeller (...). On n'a plus affaire à un jeune surdoué grisé par son succès, mais tout simplement à un grand auteur de théâtre. » Selon Armelle Héliot, du Figaro, Le Fils est « une très grande oeuvre contemporaine »[5]. Selon Christophe Barbier, de L'Express, Le Fils est une puissante quête d'émotion[6] : « À tous les pères d'un fils de plus de quinze ans, Florian Zeller plante un miroir dans le cœur ». Selon Fabienne Pascaud, de Télérama, il s'agit de « l'un de ses drames les plus bouleversants »[7].

DistributionModifier

Création internationaleModifier

La pièce a été traduite en anglais par Christopher Hampton sous le titre The Son et a été créée à Londres en février 2019 dans une mise en scène de Michael Longhurst au Kiln theatre, avant d'être transférée dans le West End au Duke of York theatre. La pièce a par la suite été créée dans de nombreux pays.

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Anne Consigny et Yvan Attal dans Le Fils de Florian Zeller en février 2018 », sur Sceneweb, (consulté le 28 août 2020).
  2. Sébastien Le Fol et Jérôme Béglé, « Florian Zeller : « Il ne faut pas banaliser le malheur » », sur lepoint.fr, (consulté le 28 août 2020).
  3. « The most acclaimed new play of the decade transfers to the West End for 8 weeks only THE FATHER at the Wyndham’s Theatre, London », sur londontheatredirect.com, Tom Stratford, (consulté le 28 août 2020).
  4. Jérôme Béglé, « Yvan Attal et Rod Paradot bouleversants dans « Le Fils » », sur lepoint.fr, (consulté le 28 août 2020).
  5. Armelle Héliot, « Le fils, heureuse reprise avec Stéphane Freiss et Florence Darel », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2020).
  6. « La chute de l'ange », sur L'écharpe rouge, (consulté le 28 août 2020).
  7. Fabienne Pascaud, « “Le Fils” : le drame bouleversant de Florian Zeller brillamment adapté », Télérama,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2020).